VERSION COMP HP MARÉE NOIRE ET Quelque Rotchild bon pour la Géode de Cathode…

Aides « Erika» : six armements gagnent contre I’Etat
Le Conseil d’Etat a donné rai- Son a sx armements a la peche bretons contre I’Etat, pour des a- egemens de charges datant de 2000. Dans six décisions du 30 decembre 2020, la plus haute autorité administrative rejette les pourvois du ministere de TAgri culture et de l’Alimentation contre la Compagnie des pêches Saint Malo, Dhellemmes, ‘Armement b gouden, Scapeche, Saupiquet et France thon.
Technique, le contentieux
Le Conseil d’Etat a posé une (re sur lemarin.ouest-rance. armements. CeuxCl, soutenus par question prejudicielle a la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui a, le 17 septembre 2020, invalidé la décision de 2005, estimant que la Commission avait
f) portait sur des allégements des charges sociales versees du 15 avril au 15 octobre 2000, vi- sant a compenser la maree noire de I’Erika.
Une erreur de droit
LEtat, condamné par l’Union europeenne pour avoir apporte des aides directes aux entreprises,
s’était retourné en 2013 contre les
TUnion des armateurs a la péche de France (UAPF), ont contesté les demandes de recouvrement pour a part salariale des cotisations exonérées.
Défait devant le tribunal adminis- tratif de Rennes, le 25 juin 2015, puis en appel à Nantes le 15 juin 2017, le ministère de l’Agriculture et de TAlimentation a encore fait appel.
fait une erreur de droit en 2005.
Les six decisions du Conseil d’Etat concernant les armements
bretons seront suivies d’autres du
meme type pour une dizaine dar- mements dependant d’autres juri- dictions administratives

Mort d’un héritier
FINANCEL écedé brutalement en Suisse a 57 ans
au consel du groupe en 2014, avat eyécutivo ection
onnelle de Benjamin avait quasiment doublé en moins de vingt-cinq ans pour atteindre 4 milliards d’euros, fai- sant de lui le Rothschild le plus riche de la dynastie et la 22° for- tune française. « C’etait un type tres singulier, d’une fulgurance ntellectuelle hors du commun, d’une gentillesse et d’une classe folles », se souvient le banquier Michel Cicurel, qui pasera treize ans à ses côtés à la direction du groupe Edmond de Rothschild. Elevé pour etre banquier, il ne se passionnera pas pour le monde de la finance, dans lequel il laissera l’image d’un homme aussi agréable que decalė. « C’etait une Ferrari das un emboutellage , resume
La fortune
Sa dernière apparition publique, à Paris, remontait septembre á 2017, lors d’un bal décoiffant organisé par sa femme, Ariane, au palais de Tokyo. Tous les invites etaient repartis avec un morceau de brie a la truffe, de la production tamiliale. La semaine derniere, depuis son domicile suisse, le baron Benjamin de Rothschild avait souhaite bon vent par video aux skippeurs du maxi-trima- ran Edmond de Rothschild, un bolide des mers engagé dans le Trophée Jules Verne. Cette écu- rie de courses au large qu’il avait fondée était l’une des dernières passions du banquier, décédé vendrealaune crise caraiaque
il avait collectionné les plaisirs de milliardaires: vignobles, chasses en Afrique, Formule 1.
aujourd’hui en Suisse. portera à son fils unique une vénération sans borne. Lajeune comédienne, issue d’un milieu modeste, avait rencon- tré le baron Edmond de Rothschild en 1960. ElelepousSera, encente, Juste apres qu’il divorce de sa pre- mière femme, une artiste bulgare. La baronne partagera avec son fils l’amour du vin. Propriétaire de 16%de Château Lafite-Rothschild, e baron avait investi personnelle mentdans sept domaines viticoles, en Argentine, en Nouvelle-zelande et, plus recemment, en Espagne desjoyaux du groupe Edmond de Rothschild Héritage qu’il laisse à
Une Ferrari dans un embouteillage» Benjamin de Rothschild, fils d’Edmond et Nadine de Roths- child, avait 57 ans. Unique herl- tier de la banque privėe et de gestion d’actifs créée par son père Edmond en 1953, 1il en avait pris la tete au deces de ce dernier, en 1997. Sa légitimitė n’avait jamais ete remise en question. Fidele la a doctrine familiale, il avait continué à développer le groupe qui gère aujourd’hui l60 milliards d’euros d’actifs et compte 2 600 collabo- rateurs. Sa femme, Ariane, entree
sa femme et å ses quatre filles.
SYLVIE ANDREAU
mise sur le Japon
Le Pasino du groupe, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhöne). PARTOUCHE
Face à ses concurrents, Partouche la machine à sous qui génère au mise sur la touche française (le luxe Japon plusieurs dizaines de mil- et gastronomie) la et sur I’histire lards euros, d connaissent deja familiale de lentreprise.lLe français un veritable succes dans le pays. se conforme aux pointilleuses exi- «Les Japonais parient trois fots gences du pouvoir central japonais plus sur les courses hippiques que en matierede transparence et de lutte les Prançais », glisse-t-on a France contre l’addiction au jeu. « Cest un Galop. Ce qu’un consultant présent niveau de detail extrëme, explique dans l’archipel depuis plus de vingt Fabrice Paire. Repondre à cet appel ans confirme: «Le marché du jeu d’offres demande un travail monu- existe déja, J’estime le volume d’acti- mental.» Le gouvernement entend vités d 20 milliards de dollars pour garder la main sur les jeux d’argent. les casinos. » Après la Belgique, Dans la pratique, les loteries, les la Suisse et la Tunisie, Partouche courses de chevaux et le pachinko, accrochera peut-étre un quatrieme
Jeu a mi-chemin entre le tlipper et
pays a son planisphere. M.J.

Carrefour-Couche-Tard: l’histoire continue
on singquiète aussi d’un risque de ons
eurs négociations vendredi soir. Mais ce n’est pas la fin de l’his- toire », martelait samedi matin une source proche du dossier. Dont acte. Les parties ont réuni eils d’administration et diffuse dans la soiree un commu- pargencede presse 5ioomberg nigue conjoint otticialisant l’inter- ard et ux coups e menton uption de leurs discussions. Pour auront su a ancantir leprojet a suite, les distributeurs indiquent dans le méme communiqué qu’ils distribution Carretour par T’en- vont continuer a examiner « des seigne canadienne Couche-Tard. oPportunites de Partenartats A deux reprises, mereredi soir opérationnels ». Ils prévoient de dans l’émission Ca vous et ven- cooperer sur le partage de bonnes dredi matin sur BFMTV et RMC, pratiques dans la distribution de Bruno Le Maire a oppose une fin carburant, le develOPpement de non-recevoir a leur projet au d’achats en commun, de marques hom de la sOuverainete alimen- de distributeur, l’expérience client tare. «est un non courtois mais et l’optimisation de la distribution car et dejiniti, a-t-il declare. de produits sur les géographies e beres y on a Communes aux deux groupes,
DISTRIBUTION Bloqués par Bercy dans leurs discussions en vue d’une OPA amicale, les deux partenaires veulent forger aes accords de cooperation
teur du groupe de Laval au Qué-
tO par
Alevandreo
la dépéche Bloombero mardi soir réagit une source à Bercv. Carre.
d
fois plus en Bourse que Carrefour, aura plaidé en vain. « Les Cana- diens étaient dans une démarche four est le premier employeur privé amicale, relate un conseiller. On leur a dit : « Revenez après la présidentielle. » Is sont retournés au Québec abasourdis, » Entre Bercy et les distributeurs, le dia- logue de sourds aura été entier.
ne fd
Paris tombe deetu pldce de nisme qui empécherait ces opéra- tions», a indiqué l’organisation patronale. Mais à la faveur de la crise sanitaire, la « grammaire des affaires » chère à Thierry Breton a pris une coloration nettement plus politique. « Ils n’ont pas compris que le Covid a changé la donne, objecte un observateur. Le gou
français et un acteur stratégique pour notre sécurité alimentaire. A chaque fois, les groupes privés essaient de nous tester mais nous ne sommes pas nalfs. » ll est vrai que beaucoup de fusions et d’acquisi- tions transfrontalières n’ont pas
leurs conse
Quelques jours, une fuite relayée
e rachat du geant irançais de la
messes,
Technip enpassant par Pechiney, Latarge et Alstom.
16
dns’conomi milliards des prets garantis par (« Etat et du chomage partiel, les caissieres sont
«La France, c’est Cuba sous la neige» La France, c’est Cuba sous la devenues des heroines. Ceder un netge, cest pas touche a nos jleu- rons nationaux mais la lot du ibre marche quand nos groupesfont leur rélection présidentielle était poli- shopping a lnternational, c’est tiquement indéfendable., »e consternant», semporte un ban- quier proche du dossier. Au Medet,
MILLIARDS D’EUROS La valorisation initiale attribuée a lenseigne françalse par le groupe canadien
ymbole comme Carrefour a un roupe anglo-saxon a un an de
Confrontés au vetod u detaillent-ils.
aprés-midi par le de l’Economie, le fonda-
minie
, 1es deux groupes ont arrêté
BRUNA BASINI

Anticor, le dessous des cartes
UNI VERSIT
ANTICOR
union Anticor lors de luniversité d’été, le 28 septembre zo19, a Nantes. JÉRÉMIE LUSSEAU HANS LUCAS POUR LE JDD
ENQUÊTE L’association fait le forcing pour le renouvellement de son agrément. Et elle est contestée par une opposition interne
rété dernier. Il est ainsi reproché au garde des Sceaux Iouverture en sep- tembre d’une enquete administra tive contre des magistrats du parquet national financier (PNE), alorsque ceux-ciont collaborea des enquetes VIsant des clients d’Eric Dupond- Moretti. Ils ont aussi été mélés å la retentissante aftaire des factures détaillées de téléphone d’avocats, dont Dupond-Moretti, et de juges, La tievre monte aAnticor. La dec- qui ont ete tres discretement exa- S nente au gOuvernement minees par le PNF lorsque ce der- Surie renOuveiement de son agre- nier était á la recherche des auteurs uOan devient une deventuelles fuites judiciaires au Denence de lancien président de la
sont ceux des personnes physiques, avat repondu la presidente. c,Commne radhesion, Cdon est un dcte milntant, nousne
s’en tient auiourd’huià coto non-recevoir et nie l’im inconn iu non ersé par le don
Ge ur
nu. Qui le restera, saufsil faut contester Ie rerus dagrement devant
le tribunal administratit
Lors de la reunion du 9 janvier, un autre sujet delicat a etë abordé. Neut membres ou anciens membres au A VIennentaassigner Anucor au tribunal de ParS pour contester la legalite de la revocation en 2020
dans la lutte contre la corrupto redoute une rén. Celle-ci aurait oln ve effet d’entraver son intervention comme partie civile dans des dos siers où peuvent être mis en cae des hommes politiques. Le suiet. uge tres sensible, passe devant tons es dossiers en cours, Le 9 janvier encore, lors d’une longue réunion en visioconterence du conseil
uecolas Sarkozy.
A la chancellerie. cette campagne
du precedent CA, dont le mandat aurait du courir jusqu en marS pro- chain. Les auteurs du document, dont certains appartiennent a lop- pOSition actuelle de sIX membres, contre 15 dans la majorite, stigma- tisent«un putsch contre les admi nistrateurs », Ils dénoncent aussi les conditions du vote, qui a vu articiper un administrateur pas
véc
cne une lourde tentative d suscite T’irritation, C ppuie sur une wellementa On ae renou- gementdAnticor ministro Prise par le
P
le Premier minictro
l’automne dernier il a été visé par des plaintes émanant d’une action concertée de l’association et de syn dicats de magistrats, qui marchent
qu’Emmanuel Macron a fait part
ne reçoit ni subvention publique ni
jour de cotisation.
Ous ies esprits comme nous l’a ra-
ade inanciere des entreprises. Et, Sur ce point, ne plaide pas pour la
Mais c’est le rapportà la politique qui seme la division. En 2018, Eric ticor
caril nene a
nparticipant.Lengagement de frais pour recruter un avocat a
eYess utOrgne aes main dans la main, le garde des proceauresqur le cOncerient. cia.
lise Van Beneden et Éric Alt
été voté dans l’anticipation d’un éventuel refus d’agrément.
Sceaux a transmis certains dossiers,
ssocia- comme tion n’ insistent ses dirioae2
agisse contre Jean-Luc Melenchon
dont celui-ci, à Matignon.
-il donc o
et avait ete désavoué par le prési-
U mal z020, naie par la com-
Mais pour Anticor, l’association
aos en place, pourtant son
Cst surtout devenue un embarras Un autre suiet semble an oine en ralson des ataires touchant aussi périlleux. Un mystérieux des proches de l’actuel chet de donateur retient l’attention. Qui est cette personne dont l’identité cutif sest degradée parce que nous est gardée secrète, dont des admi-
e sounatespas que ton s tu eus
Une pétition de soutien présentée aux élus locaux
Sur les ohstacles a indnond
rdat q
d
e ie
I’Etat. « Notre relation avec l’exé-
eent ePo
vice-président de Il’association et
plus loin:eCest nofre inaction auria
Les opposants dénoncent «un putsch» Court les
avons porte plainte contre Richard
nistrateurs de l’association eux
affecténotre crédibilité Eric Altsétait mis en t
Ferrand lprésident de l’Assemblée nationale.,leris Kohler lsecrétaire général de l’Elysée] et Eric Dupond- Moretti, qui sont des personnages
mêmes ne connaissent pas le nom?
ponse
Lesavoir serait d’autant plus impor tant, soulignent plusieurs sources
Juelques mois. Puis il est revenu, au nd dam de ses opposants, et avec ntier soutien de lactuelle prési- nt dente, qui assure que l’assignation examinee en mars n’aboutira pas. «Notre röle, insiste-t-elle, qui est prevu par la loi, c’est que dans les afairessensibles un juge d’instruction puisse étre saisi. Il appartient à lajus- tice de decider slfaut condamner. » Les mois de février et mars seront
Depuis plusieurs semaines dejà, Anticor mobilise ses 4500 membres. Ilaété demandé aux 92 référents de politiques très influents , estime des principaux baleurs de ronds, a admiistrateurs groupes 1ocaux de taire signer aux elus une petition en faveur du renOu- vellement. Deux courts films d’an- a destination des in mation sont diffuses Sur Youlube ouverte en 2019 contre Eric Alt, que deux salariés. NMais cette dis- du pouvoir judiciaire. Le député expique mportance deagrement magistrat en exercice qui, dit-elle,ellejustifier un refus d’agrément? interrogés sur leur financement l’autre la notion de contlit d’inte- rëts en stigmatisant le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, qui exerçait la protession d’avocat celui-Ci écrivait: «Je sais par un desinteressée et l’independance des transparence sur ses donateurs ». Jusqu’a son entree au gouvernement temoignage de premiere main ressources. Creee en 2002, Anticor«Les seuls dons que nous acceptons
internes, qu’il serait devenu l’un
a presidente, ravocate Elise van Beneden. Ele ajoute au conten- tieux l’enquete administrative
hauteur d’un tiers des rentrees d’ar gentd’une assoCiation par ailleurs peu depensiere: elle ne compte
simulation volontaire pourrait-
Bruno Questel (LREM) les avait
*a ere ressentie comme une proce dure baillon». Dans un e-mail aux administrateurs en septembre 2019,
on oDtention repond a des cond- tions fixees par la loi. Au nombre de celles-ci figurent une activité
en rappelant que Iagrementd une autre association, Sherpa, avait éte suspendu « en raison du manque de
à coup sür animés pour Anticor.
PASCAL CEAUX

Bêtes de scène cherchent refuge
ÉPILOGUE La fin actée des animaux sauvages dans les cirques pose la question de leur avenir
RENAISSANCE Près de Chartres, un hôpital-zoo en accueille deja plus de 600
Envoyee spéciale Chartres (Eure-et-Loir)
L’ancien dresseur Paolo Teixeira-Fornaciari et trois ours bruns, jeudi, au zoo-refuge La Tanière, à Chartres (Eure-et-Loir). ÉMERIC FOHLEN/HANS LUCAS POUR LE JOD
Is m’aiment moins depuis gue a laisse pousser ma barbe. »
généreux, Patrick Violas, bottes propriétaires leur ont arraché leurs
et ont été opérés plusieurs fois de a cataracte. » De guoierdre toi en Ihumanite
estimé le coût å 25 millions d’euros
boueuses aux piedsraconte sa pre-
griffes puis les ont exhibes dans
deuros annuels. «Notre rëve ?
aolo 1eerd-rona,
eins ideepnonie 0
es DOes de,C Spagne, 1e mal de sensations Iortes. Les deux «Ona toujours Pris les anmaux
ee soocgeux.ourn
es
proprieta
SEB Les deux amoureux des animaux décident alors de créer une ferme pedagogique au nom évocateur: La Renaissance. Car chez les Violas, il ya une tendresse particuliere pour
l
réaliste de la scène: lancien dres- seur est en pleine séance de gros calins avec Jack, Tonito et Bam- bina, trois Ours bruns de 300 kilos chacun. «Quand vous voyez ça, commente le proprietaire des lieux Sourire aux ievres vous comprenez que le sujet des an- aux satvages aans les cirques, ce n’est jamais tout blanc ou tout noir.» Nous sommes a La aniere, un z00-refuge situé à quelques kilo- metres de Chartres (Eure-et-Loir), prët a accueillir des bëtes de cirque dont linterdiction progressive à éte actée fin septembre par le gouvernement. Si l’ouverture au
son entrenrise florissante
ehorehont vsh
lanière. « Les mentalités com- mencent á changer, estime Patrick Violas. Le cirque davant, c’estfini. » Preuve en est la présence parmi ses soigneurs de Lisa et Paolo Teixeira- Fornaciar, aeux ancens aresseurs qui, apres avoir ait ies beaux Jours des chapiteaux du monde entier, ont atterri en 2015 chez les Vio-
mentà replacer leurs bêtes. « Mais pour les gens du cirque, faut il que la transition se fasse en douceur, poursuit Patrick. Il ne faut pas les stigmatiser car, engénéral, ils aiment eurs animaux. » DespropOs Incar nes par la Presence a iris, une ra peziste de 30 ans. Depuis un an, elle ccupe des fauves à La Taniere:
dont personne
ne veut»
aont personne ne veut, raconte le Cheraentreprise. Dabora les mou- tons d trois pattes et maintenant, tous ceux qui ont besoin de nous, » D’un geste de la main, il designe deux énormes lions. « lls ont éte privés de leur mére trés tot puis cas- tres, poursuitFrancine Violas. C’est pourça qu ils n’ont pas de criniere. »
atrick Violas, propriétaire de La Tanière
las avec ieurs trols entants, leurs
ro c Je n’avais
taries et leurs ours bruns. Depuis, 1ls soignent et divertissent sans elâche les bêtes du refuge. A TEtat qui lui a demande d’eta- blir un devis pour accueillir les uelque 700 animaux sauvages des cirques, le couple Violas a
crque, raconte-t-elle, un eil sur les deux mastodontes sans crniere.Ja cotoye ces animaux toute ma vie et cest jinalement pour eux que jai
fauves en gardent une démarche hesitante, les coussinets des pattes replies sur eux-memes. « Ils ont
quitte le cirque. »
bousillés à e
cause 1es
faeh lashes, déplore Patrick Violas,
MARIANNE ENAULT
pubiic a re
eurs anciens
accueillent deja plus de 600 ani-
ectares , SIx Ours, des
Eléphants, hippopotames, otaries… Lesquels seront sauvés en premier?
isonsTons n u ie f’itinérance ou de chaos, bêtes de scène, fruits involontaires du trafic illégal, maltraitės par des maitres en quete dexotisme ou cobayes de laboratoires, « Chacun a un prenom, chacun a une histoire », precise d’emblée Francine Violas. «lci, on ne se contente pas de leur Offrir mieux qu une Vie dans un camion, rencherit son mari, mais
PLAN D apres discussions Sont en cours pour établir le calendrier programmant le départ de ces speces des spectacles itinérants
nnées – sera connu avant l’été et differera selon les especes. Les deux hippopotames des cirques Muller et Kerwich et les élephants sont en haut ae la iiste.
injurie des Français! » Tout juste designe, le rapporteur du texte, le deputé LREM Loic Dombreval, a prevu de deposer un amendement pour renommer le texte en faveur
Certains cirques pourralent faire le cho1X de s’installer en fixe et ainsi conserver leurs betes. « Il n’y a pour l’instant pas assez d’autres structures sur le territore pour les accuelir onna-on au ministere. Le epute Dombreval appelle les z00s à les récupérer et plaide
Mais la derniere reunion VIsant å établir cet agenda a dü étre annulee face la a menace de boycott des gens du cirque. Ils ont peu apprecie que le gouver nement soutienne la proposition de loi visant à « renforcer la lutte contre la maltraitance animale ». «On constdere donc que les betes sont forcément maltraitees chez nous, peste Cyrille Emery, délé- gue de l’Association de defense des Cirques de famille. Cest la premierefois queje vois une loi qui
du bien-etre animal.
Entre 300 et 600 tauves, deux hip- popotames, neuf eléphants, 20 ota-
Le volet social est explosif Une delégation de circassiens aete reçue lel7 decembre a aussi pour un moratoire : «Si on TEIysee par le directeur de cabi-acte lajin des animaux sauvages net d’Emmanuel Macron, Patrick dans les spectacles, il faut que Strzoda. On les asSures a du sou- es Circassiens puissent dans tien financier de l’Etat. « Si on ‘intervalle poursuivre leurs veut m’amputer, ça coütera trés activités le plus sereinement cher », prévient Solovich Dumas, le directeur du Grand Cirque de menaces des associations ou Rome. Le volet social de ce sujet boycott des spectacles par les sensible est explosif.
1andous, zebres, loups et singes. Ces derniers mois, le ministere de la Transition écologique a tente de recenser les animaux sauvages 1ans les cirques itinerants, evalues, eux, de 100 a 150. Ces données peu précises compliquent la fin annon- cee de la présence des animaux sauvages dans les spectacles. Le calendrier -étalė sur cinq a huit
une deuxteme vie.
Le zoo-retuge est devenu un véritable höpital pour animaux sauvages, une structure unique en France appelée å devenir une fondation. Entre les messages de ses soigneurs par talkie-walkie, un SMS ‘alertant d’une bëte å recueillir et un mall annonçant un houveau don
oSsible. » Comprendre, sans
municipalités. e M.E.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :