JOURNAL LE MARIN DU 1AVRIL 2021 version compensée haut parleur accessible blinds

Le calendrier s’accélère
pour Naval group
VIENT DE PARAÍTRE Chantiers navals 2021
ilemarin
marn
Chantiers avals
Irish ferries débarque au port de Calais
.11
p.15
SciencesI Défense I Energies marines I 0il & gas I Industries navales I Shipping | Pêche | Nautisme
EVERGREE
Canal de Suez Un gros grain de sable dans la logistique mondiale
p. 8
Eolien en mer
Deux chalutiers neufs en projet chez Hent Ar Bugalep.16 Pêche: des clés pour accueillir les nouveaux matelots
Assemblage de mâts:vers une
filière française?s
p. 19

14 &15 SEPTEMBRE 2021
NICE Acropolis
Les Assises économie de laNER
INFORMATIONS SUR
http://www.economiedelamer.com
UN EVĚNEMENT
EN PARTENARIAT AVEC
AVEC LE SOUTIEN DE
KOLES
emarin
france
Cluster
lfrm
Maritime Français
REGIONADYENCE
MÉTROPOLE NICE COTE D’AZUR
nice-matin
SUD E cOTE DIAZUR

TENDANCES
Début de campagne de pêche à l’espadon
40
Le bateau-phare s’installe à Sète
Bruno Lemaire, en visite chez Cnim (ex-Constructions navales et industrielles de
Méditerranée) à La Seyne-sur Mer le 26 mars, a annoncé
I’octroi d’un nouveau prêt de 40 millions d’euros,
La péche a l’espadon en Méditerranée est autorisée à compter de ce 1″ avril. Un arrêté paru au JO du 31 mars rappelle les règles: autorisations européennes de pėche (AEP). déclarations de capture, maximum de 5 % de prises sous taille, marquage.
remboursable à partir de 2027, et une garantie d’export de 180 millions d’euros. De plus, 71 % de la dette sera transformée en fonds propres.
Un nouveau succès qui valorise les savoir-faire éprouvés
I| venait d’Amsterdam pour aller à Lyon. Il est désormais à Sėte. Stoppé à Marseille depuis 2016, le bateau-phare a retrouve la mer, tracté par les remorqueurs de TMS Sete. Il porte desor- mais le nom de Roquerols, en hommage à Brassens, et avec ses 2,80 métres de tirant d’eau, pourrait naviguer sur l’etang de Thau.
du spécialiste de MCO d’Engie solutions, »
Engie solutions, en réaction au marché du maintien en condition opérationnelle du « Beautemps-Beaupré » remportë par CNN MCO.
Le « MSC Virtuosa » quitte Saint-Nazaire
Sophie Panonacle préside le CNML
La députée de Gironde a été élue présidente du Conseil national de la mer et des littoraux (CNML), prenant la suite de l’ancienne sénatrice Karine Claireaux. Sophie Panonacle est notamment à l’origine de la leam
Sans la crise sanitaire, il serait parti fin 2020. Le 16° paquebot MSC construit par les Chantiers de l’Atlantique a finalement quitté l’estuaire de la Loire ce mardi 30 mars. Le « MSC Virtuosa» (331 mêtres de long 2 440 cabines) restera au Havre avant de rejoindre Southampton pour des mini-croisières domestiques. Des le 12 juin, et pour l’êtë, il naviguera au large du Royaume-Uni, avec exclusivement des vacanciers britanniques à bord, qui auront étë testés.
maritime au Parlement.
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
Plus d’informations maritimes sur lemarin.ouest-france.fr et dans sa newsletter quotidienne

4 Test réussi pour le drone de Sea proven
SCIENCES& ENVIRONNEMENT
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
Deux drones de surface conçus par Sea proven ont participé à une mission
d’écoute du milieu marin réalisée dans le sanctuaire Pelagos, avant et aprės le premier confinement.
ette phase de test a été un vrai succès , s’est réjoui Antoine
Thébaud, directeur général de Sea proven lors de la présentation, le 26 mars, des résultats de la mission Sphyrna odyssey réalisée avant et apres le premier confinement par deux na- vires laboratoires conçus par l’en- treprise. l s’est dit satistait d’avoir pu montrer» que ses technolo- gies etaient « efficaces» et ame- naient des « donnees qualita-
La mission Sphyrna odyssey s’est déroulée avant et après le confinement au sein du sanctuaire Pelagos.
tives ».
temes marins ». ls peuvent aussi
Pour la premiere fois, le Sphyrna, ce drone de surtace d’une ving- taine de metres, a passe huit mois
l’eau jusqu’à 2 000 mėtres de pro- fondeur et dans un rayon de 6 km.
guer sept jours sur sept et passer une dizaine de mois en mer ain de
realiser, selon Sea proven, de nom breux types de surveillance notam ment dans le cadre de laction de
Cet equipement a permis aux scientifiques d’étudier « avec une tres grande precIsion» les an maux marins sans avoir ni a les ap- procher ni a les deranger.
en mer au service d’une mission collecter de nombreuses donnees d’êcoute du milieu marin dans le acoustiques, physico-chimiques sanctuaire Pelagos, lancee avec Ou concernant les polluants. Construits sous la forme d’une p- Albert ll de Monaco et menee de rogue polynesienne, ils disposent par ailleurs d’une « grande stabi-
T’Etat en mer.
Feriel ALoUTI
le soutien de la Fondation Prince
Lobjectit de Sea proven est dé- Sormais de lancer de nouvelles missions. Ces satellites des mers ne sont pas uniquement destinés au secteur scientifique et peuvent être utilisés par des structures pr vées pour, par exemple, « Com- prendre les impacts des sites [éoliens] offshore sur les écosys
Cachalots. Les 17 jours de mission réalises pendant le confinement ont notamment permis d’observer une meute de cachalots comme « jamais auparavant »,
septembre 2019 a mai 2020 dans le but de mesurer le comporte- ment de plusieurs espéces de cé-
lité », prêcise Antoine Thébaud. Vers le secteur privé
taces.
Ces navires sans équipage, tota- lement autonomes, sont propulses par un moteur electrique alimente par les énergies solaire, éolienne et hydrolienne. lls peuvent navi-
Pour cette mission, des hydro- phones ont été placés sous les quilles du bateau de manière à ecouter tout ce qui evolue sous
Avenir littoral: lancement d’un nouvel appel ā projets
Développer les algues en Méditerranée
La troisième édition de lappel a projets Avenir littoral a été lancee par l’Etat et la region Occitanie. Doté de 2 millions deuros (+50 % depuis 2019), il Sinscrit dans le plan France relance et deux plans regionaux autour de lenvironnement et du nautisme. Il sorganise autour de trois thematiques gestion de l’eau (plaisance), valorisation et recyclage des déchets a la mer ou ISsus d’activites maritimes, tourisme résilient sur le littoral. La date limite de dépöt des dossiers est le 19 avril.
Le Cepralmar a repris l’idée mais pour des algues de ramassage
Sur la rive nord, en 2016, à lins-
La Commission générale des peches pour la Méditerranée (CGPM) veut développer la culture des algues en Méditerranée et en mer Noire. C’est ce qu’a annoncé Houssam Hamza, responsable de l’aquaculture à la CGPM, dans un communiqué du 18 mars, decla- rant l’algoculture comme « Objec- tif clê» pour la sécurite alimentaire.
tigation d’un appel a projet du Parlement de la mer de la region Occitanie, le Cepralmar (Centre d’études et d’appui aux profesSion nels) avat porte une étude de fal- sabilite pour les macroalgues all- mentaires.
ie quelques mo
retude vara evalue les possibili- tes de valorisation commerciale de ces algues qui proliferent naturelle-
ment. Debouches possibles: c0S-
métique, pharmacopee, bioplas- tique, ainsi que le design. « Nous avons de premiers retours intê- ressants», se felicte le Cepralmar. A plus long terme, les structures des futures éoliennes oftshore qui doivent implanter s sur la cote au- doise laissent aussi entrevoir de nouvelles possibilites, cette fOIS en
Algues de ramassagee
En Méditerranée, l’algoculture marine reste encore mineure. Au Maroc, une cooperative de pe cheurs a investi depuis 2015 dans l’algoculture alimentaire, et la sionnel. Les ostréiculteurs de Thau Tunisie (lagune de Bizerte) abrite (Hérault) s’étaient montrés circons- une terme qui exporte plus dune pects, craignant une competition centaine de produits dans 17 pays.
Malgré des conclusions encou-
rageantes, ce potentiel na pas trouvé de développement profes-
pleine mer.
Hélène SCHEFFER
entre les huitres et les algues.

le marin Jeudi 1 avril 2021
Royaume-Uni: vaste accord sur la transition énergétique en mer du Nord
Le gouvernement et I’industrie pétrolière britanniques ont conclu un accord sur la transition énergétique en mer du Nord.
L’accord devrait soutenir jusqu’à 40 000 emplois directs ou indi- rects. De quoi aider à la reconver sion des employés de l’offshore britannique, dont le nombre de postes pourrait passer de 147 000
7
OIL&GAS
14
Londres entend s’appuyer sur les competences de l’oil & gas pour atteindre ses objectifs clima- tiques et positionner au mieux le pays dans les secteurs d’avenir. Elle a, pour cela, signé un accord avec industrie petroliere dont le contenu a été dévoilé le 24 mars. Les deux parties devraient inves tir 16 a 19 milliards d’euros d’ici à 2030 pour développer de nou- velles technologies telles que le captage, le stockage et l’utilisation du carbone, ainsi que I’hydrogène. Lindustrie s’est engagée à parve-
nir à 50 % de contenu local d’ici à 2030 dans les nouveaux projets de transition énergétique et les dé- mantelements pétroliers.
Le secteur de l’oil & gas, qui avait déjà annoncé son intention de faire de la mer du Nord un bassin zero émission d ici à 2050, S’est fixé des objectits intermédiaires, visant des baisses de 10% d’ici à 2025, 25 % tci d a 2027 et 50 % dici à 2030. Des actifs offshore seront pour cela électrifiés via des liaisons avec les réseaux å terre du Royaume- Uni ou de Norvège.
en 2018 à 105 000 en 2030.
Pour Iheure, Londres ne re- nonce pas à octroyer de nouvelles licences pétrolières mais de fu- tures attributions ne pourront se taire que Si elles averent s compa- tibles avec les objectifs climat. Un dernier point contesté par I’ONG Greenpeace, selon laquelle aucun nouveau permis ne peut etre com patible avec les objectifs mondiaux
de baisse des emissIons de CO
Le nombre d’emplois directs et indirects dans ‘offshore pétrolier britannique pourrait tomber à 105 000 en 2030.
Quatorze Etats américains, dont le Texas et la Louisiane, ont entame le 24 mars une action en justice contre l’administration Biden pour contester la pause
instaurée dans l’octroi de permis pétroliers dans les zones fédérales.
Transition énergétique: Technip energies et Nipigas s’associent en Russie
Les parapétroliers français Technip ênergies et russe Nipigas ont annonce le 25 mars leur projet de créer une coentreprise dédiée à la transition énergétique en Russie. Cette joint-venture, baptisée Nova énergies, se consacrera à l’ingénierie et la construction de projets dans des domaines tels que l’élimination de CO2, le captage de carbone, a production propre dhydrogene ou encore ammoniac.
Carole LANZI
Esso SAF durement touché par la crise
Mozambique LNG
Total suspend la reprise des travaux
Le 24 mars, Total avait indiqué qu’il reprendrait la construction du projet de liquéfaction Mozambique LNG, dont une grande partie du personnel avait ete evacuee en janvier. Une décision motivée par la mise en place de mesures e
sécurité supplémentaires par les autorités. Las! Le jOur de annonce, l une attaque djihadiste a visé la ville de Palma, a 25 km des installations, avant d’étre suivie par d’autres. Conséquence: Total a reprisespendu le
Aprés un résultat net part du groupe de 23 millions d’euros en 2019, la filiale d’ExxonMobil a en-
180 postes. Deux cents postes devraient disparaitre alors qu’une vingtaine seront en parallėle créés,
registré une perte nette de 740 mik a expliqué le 25 mars le PDG luctable transition énergétique,
lions en 2020. Le chiffre d’afaires
d’Esso SAF a chuté de prês de« L’objectif est qu’l y ait le moins 30 %, à 10,4 milliards d’euros, tan- de départs contraints possibles »,
d’Esso SAF, Antoine du Guerny.
Marseille : les Cap Pinėde et Cap Sicié, affrétés auprès de Maritima. Par ailleurs, consciente de l’iné-
la societê entend « se position- ner pour un avenir plus bas car bone». Ses réflexions ne se li- mitent pas aux cartburants liquides Dans le domaine du soutage, la faiblement carbonés. Elle réfléchit aussi aux opportunites dans le
dis que ses ventes de produits raffines ont recule de 10,5 Yo, a 23,2 millions de m. En cause, la baisse de la demande de produits pétroliers liée å la pandémie.
2
ars
la
des activitės.
a-t-ll souligne.
compagnie indique étre parvenue
à développer ses ventes de com- EMF.5 dans le port de Marseille, la suppression nette d’environ Esso dispose de deux navires à
captage et stockage de CO, et a
bustible marin faiblement soufré l’éventuel achat d’hydrogène vert,
Dans ce contexte difficile, la so- ciété a lancé un plan de reorga
qui sera conditionné par le main- tien de sa compétitivité écono-
Conformement à ses objectifs. nisation qui devrait conduire à Outre un avitailleur au Havre,
mique.
C. L

6
ÉNERGIES MARINES
Jeudi 1 avril 2021 le marin
La France se positionne sur l’assemblage des mâts d’éoliennes offshore
de fabricants de mâts métalliques pour des éoliennes terrestres. Le dernier a fermé ses portes en 2019. Les arguments pour une rêus- Site du projet se trouvent en pre- mier lieu dans le marché. L’éolien en mer a le vent en poupe. Pour ne rester que dans T’Union euro- péenne, la stratégie de Bruxelles prévoit de passer de 12 GW en service aujourd’hui à 60 GW en
Une activité d’assemblage de mâts d’éoliennes offshore va voir le jour à Brest en lien avec la construction du parc de Saint-Brieuc. L’essai restera transformer.
35
Trente-cing emplois a minima devraient etre créés å Brest.
ne nouvelle filière liée la construction des parcs eoliens au large de l’Hexagone émer gera-t-elle en France ? Le pari est lancé. Pour le projet de Saint-Brieuc, porte par Alles ma- rines, lassemblage des máts des 62 éoliennes sera réalisé sur le pol- der de Brest. Pour cette premiere, Siemens Gamesa, fournisseur des turbines, a sélectionné un tandem constitu de l’espagnol aizea
wind, doté d’une solide expérience dans l’activité de construction de mats et de fondations offshore, et de l’entreprise Fouré Lagadec, dont le siège social est au Havre.
née par Siemens Gamesa et Ailes marines, nous espérons pouvoir relever un défi industriel de taille: prouver la viabilité et la compé- titivité d’une filière de fabrica- tion de mâts d’éoliennes en mer
Bien que néophyte dans le do- maine, ce spécialiste français de la maintenance industrielle et la chaudronnerie dediee aux ener- gies arive Sur ce marché non sans
2030 puis 300 GW en 2050. Il fau- dra bien construire les mâts de ces
eoliennes. Les sites actuels pour
raient ne pas suftire.
auelques pretentions. Gråce à en France, a indiqué Vincent La France est aussi bien posi- l’expérience de notre partenaire Poulard, directeur de la région tionnée géographiquement pour
Haizea wind et à l’impulsion don-
nord-ouest de Foure Lagadec, dans un communiqué.
Servir un marche tres dynamigue
celui du Royaume-Uni, dont l’ob- jectif est d’ajouter 20 GW d’éolien
Tras concurrentiel
offshore dans la décennie.
Loic FABRĒGUES
Parmi les challenges à relever, il faudra notamment faire face à un environnement trés concurrentiel. Avec la baisse continue du prix de T’eolien en mer, il y a aussi néces- site de compresser les couts de production tout en gardant un haut niveau de qualité. « C’est un mar- che tres gourmand en capitaux pour se mettre au niveau des éo- liennes de nouvelle génération qui arrivent», ajoute un acteur de
Mise en service. L’unité de production sur le polder du port de Brest doit être opérationnelle fin 2022.
Recrutement. Les emplois à pourvoir à Brest concernent entre autres des postes d’assembleurs mécaniques, d’électriciens industriels et de logisticiens. Les recrutements doivent débuter mi-2022.
SIEMENS
la filière.
Comparaison n’est pas raison, mais la France n’a plus, a ce jour,
Les mats des éoliennes sont divisés en trois sections qu’il faut assembler.
Les Britanniques accélèrent dans l’éolien flottant
Le Crown estate vient de com- mencer le travail de prêparation en Vue de lattribution de concessions en mer Celtique pour développer des parCs de taille commerciale dans l’éolien flottant. Le gestion- naire des fonds marins et d’une partie de l’estran autour de l’Angle-
çon d’accélérer le développement de la technologie. Sollicitation à la- quelle ont répondu plus d’une tren- taine d’industriels et autres interve- nants clés. « Les commentaires ont confirmé un fort intérêt pour
des droits a développer de l’éo- lien flottant. Le marché est par ail-
terre, du pays de Galles et de ll- leurs confiant quant aux capaci- lande du Nord s’est fixé comme tés des technologies actuelles de priorite d’accueillir des projets répondre aux exigences d’un pre- de 300 MW. Le Royaume-Uni a mier déploiement commercial ,
comme objectif d’atteindre 1 GW d’éolien flottant d’ici 2030.
souligne le Crown estate.
Ce retour du marché a permis aussi de cibler les secteurs du sud
Ce futur cycle d’attribution sins crit dans la continuité des travaux engagés par le Crown estate en décembre. II avait invite les ac teurs de la filiere a présenter leurs points de vue sur la meilleure fa-
du pays de Galles et du sud-Ouest de I’Angleterre comme les plus de-
mandes pour accueillir ces pre- miers parcs d’êoliennes flottantes. L. F.
Le Crown estate cible la mer Celtique et plus précisément le sud du pays de Galles et le sud-ouest de l’Angleterre pour son futur cycle d’attribution de concessions pour l’êolien flottant.

lemanin Jeudi 1 avril 2021
7
OIL&GAS
Royaume-Uni: vaste accord sur la transition énergétique en mer du Nord
14
Le gouvernement et l’industrie pétrolière britanniques ont conclu un accord sur la transition énergétique en mer du Nord.
Quatorze Etats americains, dont le Texas et la Louisiane, ont entamé le 24 mars une action en justice contre l’administration Biden pour contester la pause instaurée dans l’octroi de permis pêtroliers dans les zones fédérales.
_accord devrait soutenir jusqu’á 40 000 emplois directs ou indi- rects. De quoi aider a la reconver sion des employes de l’offshore britannigue, dont le nombre de postes pourrait passer de 147 000
Londres entend s’appuyer sur les compétences de l’oil & gas pour atteindre ses objectifs clima- tiques et positionner au mieux le pays dans les secteurs davenir. Ele a, pOur cela, SIgne un accord avec l’industrie pétrolière dont le contenu a été dévoilé le 24 mars. Les deux parties devraient inves-
nir à 50 % de contenu local d’ici
à 2030 dans les nouveaux projets de transition energetique et les dé- mantelements pétroliers. Le secteur de l’oil & gas, qui avait deja annoncé son intention de faire
en 2018 á 105 000 en 2030.
Pour T’heure, Londres ne re nonce pas a octroyer de nouvelles icences pétroliėères mais de fu- tures attributions ne pourront se faire que si elles saverent compa- tibles avec les objectifs climat. Un dernier point contesté par r’ONG Greenpeace, selon laquelle aucun nouveau permis ne peut etre com- patible avec les objectifs mondiaux de baisse des émissions de CO
de la mer du Nord un bassin zéro
émission dici a 2050, Sest fixé des objectifs intermédiaires, visant des baisses de 10 % d’ici à 2025, 25 % d’ici à 2027 et 50 % d’ici à 2030.
tir 16 à 19 milliards d’euros d’ici à 2030 pour développer de nou- velles technologies telles que le captage, le stockage et l’utilisation du carbone, ainsi que l’hydrogéne. L’industrie s’est engagee a parve-
Transition énergëtique: Technip énergies et Nipigas Sassocient en Russie
Des actifs offshore seront pour cela électrifiés via des liaisons avec
les réseaux a terre du Royaume- Uni ou de Norvége.
Les parapétroliers français Technip énergies et russe Nipigas ont annoncé le 25 mars leur projet de créer une coentreprise dédiée à la transition énergétique en Russie. Cette joint-venture, baptisée Nova energies, se consacrera a lingénierie et la construction de projets dans des domaines tels que l’élimination de CO2, le captage de carbone, la production propre dhydrogene ou encore l’ammoniac.
Carole LANZI
Mozambique LNG: Total suspend la reprise des travaux
Le 24 mars, Total avait indiqué qu’il reprendrait la construction du projet de liquéfaction Mozambique LNG, dont une
Le nombre d’emplois directs et indirects dans l’offshore pétrolier britannique pourrait tomber à 105 000 en 2030.
grande partie du personnel avait ete evacuee en janvier. Une decIsion motivée par la mise en place de mesures de sécurite supplementaires par les autorites. Las! Le jour de lannonce, une ataque djihadiste a visé la ville de Palma, à 25 km des installations, avant d’etre suive par dautres. Consequence: otal a suspendu le 27 mars la reprise des activités.
Esso SAF durement touché par la crise
Après un rêsultat net part du groupe de 23 milions d’euros en 2019, la filiale d’ExxonMobil a en- registré une perte nette de 740 mil- lions en 2020. Le chiffre d’afaires d’Esso SAF a chuté de près de 30 %, à 10,4 milliards d’euros, tan- dis que ses ventes de produits raffinés ont reculé de 10,5 %, a
180 postes. Deux cents postes Marseille: les Cap Pinède et Cap
devraient disparaitre alors qu’une
Sicié, affrétés auprès de Maritima. Par ailleurs, consciente de l’iné- luctable transition énergetique, la societe entend « se position- ner pour un avenir plus bas car bone ». Ses réflexions ne se li- mitent pas aux carburants liquides Dans le domaine du soutage, la faiblement carbonés. Elle réfléchit aussi aux opportunites dans le captage et stockage de CO, et a l’eventuel achat d’hydrogene vert, qui sera conditionne par le main- tien de sa competitivite econo-
vingtaine seront en parallèle créés, a explique le 25 mars le PDG d’Esso SAF, Antoine du Guerny. «L’objectif est qu’il y ait le moins de departs contraints possibles»,
a-t-il soulignė.
23,2 millions de m. En cause, la compagnie indique etre parvenue a developper ses ventes de com- bustible marin faiblement soufre EMF.5 dans le port de Marseille, conformement à ses objectifs. nisation qui devrait conduire à Outre un avitailleur au Havre, la suppression nette d’environ Esso dispose de deux navires a
baisse de la demande de produits
petroliers liee a la pandemie.
Dans ce contexte difficile, la so- ciété a lancé un plan de réorga-
mique.
C. L.

ALA UNE
Suez libéré mais lalogistique mondiale durablement éprouvée
Le porte-conteneurs
d’Evergreen, échoué le 23 mars, a été débloqué le 29 grâce aux gros moyens mis en place.
‘Ever Given, star malgré lui de toutes les publica- tions de la planėte, est reparti par ses propres moyens dans l’après- midi du 29 mars après avoir blo- qué pendant sept jours le ca- nal de Suez, étroit fil de 193 km par où passent près de 12 % des echanges mondiaux. Un bou- chon spectaculaire qui, alors que la crise du covid n’en a pas fini de perturber la logistique mondiale (lire« le marin » Ode la semaine der niere), a tait de nouveau prendre rre entiere de la
pu gagner deux a trois jours si des moyens plus lourds avaient été sur place et qu’il navait pas fallu faire venir de Turquie et de Dubai deux
remorqueurs de haute-mer.
Faut-il enfin revoir aussi la motori- sation des très grands porte-conte neurs ? Le slow steaming, qui sest impose depuis la crise de 2009, a conduit ces navires pesant plus de 200 000 tonnes avec leur carga Son a etre plus vulnėrables à des phenomênes météo. Surtout que T’Ever Given naviguait a 13 neuds lors de incident, selon son AIS, dans un canal moins large que sa
Ce bouchon très
prena
Cons science à la tor
médiatisé pose de nombreuses questions pour l’avenir, sur le canal ou les risques présentés par les grands porte- Conteneurs.
propre longueu
Hervé Baudu, professeur a ‘Ecole nationale supérieure mari- time, estime que « l’êchouement de l’« Ever Given » est probable-
La logistique mondiale,
ment dü aux effets de berges
dejà sous pression, va en subir les conséquences pendant de longues semaines.
Au pire moment, le 29 mars, plus de 400 navires étaient au mouillage au nord (rade de Port-Said), au sud (rade de Suez) et dans le canal (une quarantaine).
fragilite de la mondialisation.
Les leçons de l’incident lui-même devront être tirées. Instrument de souveraineté de l’Egypte mais aus- axe majeur d’un monde globall- sé, le canal doit-il étre doublé sur sa longueur par des finance-
SI
ments internationaux massits dans la foulée des travaux réalisės en
2015 sur un tiers du parcours?
Faut-il dėsormais y affecter en permanence des moyens lourds de depannage, un peu comme les Abeille font les chiens de garde au large des côtes françaises ? Sortir aussi vite et sans degats un navire de cette taille est une performance majeure mais peut-etre aurait-on
Selon ce spécialiste de la naviga- tion qui évoque un « phenomene e lacet mal contrólé. Le navire pousse de l’eau sur son avant et, sous l’effet de cette zone de surpression, va rebondir sur les berges, mouvement amplifié par
mateurs vont sauter des ports et meme, probablement, annuler des
Voyages. Ces fameux blank sal- ings ont ete mis en place lors de la chute de la demande au premier semestre 2020. Mais cette fois, ils risquent d’intervenir alors même que les chargeurs sont avIdes de
conteneurs et d’espaces a bord des navires. Maersk, le n 1 mon-
ses clients, a évoqué « entre 20 et 30 % de capacité en moins pen dant de nombreuses semaines, en fonction de la dynamique des
marchés ».
Quels ports vont en bénéficier ?
Le Havre y croit (lire ci-contre) mais
ce ne sera pas Tacile. Principal risque: que les ammateurs concen- trent leurs escales Sur les ports a gros volumes, type Hotterdam,
l’auloffée due au vent ».
L’Ever Given débloqué, il fau- dra « sept a huit jours» pour net- toyer les 400 navires, beaucoup de porte-conteneurs mais pas que, qui ont été bloqués dans et de part et dautre du canal, es-
time Stêphane Defives. Selon le dial, dans une note du 30 mars a
directeur des activités maritimes ance du premier logisticien mon dial, Kuehne & Nagel (lire son en- tretien sur lemarin.ouest-france.fr, 300 000 à 400 000 EVP ont été bloqués et, en raison d’un pheno mene de domino. lI faudra deux a trois mois pour que la situation se
normalise ».
Que va-t-il se passer concréte ment ? Un afflux de porte-conte-
neurs va se retrouver en méme Hambourg et Anvers, pour recaler anglais ou Le Havre, quitte a rapa-
temps dans les ports d’Asie – deja très sollicitės par le boum du trans-
pacifique – et d’Europe. Pour re- trier les boites ensuite via l’hinter- Thibaud TEILLARD
positionner leurs navires sur les fe- nétres d’escale habituelles, les ar
leurs rotations, squeezant les ports
land.

9
Jeudi 1″ avril 2021 lemarin
50
Une cinquantaine de navires passent chaque jOur en temps normal par le canal, representant un coüt ‘immobilisation d de marchandises de 3 à 10 milliards de dollars, selon les sources.
14
Il a fallu 14 remorqueurs, dont les puissants neerlandais ALP Guard (24 500 ch) et italien Carlo Magno (10 880 ch), pour sortir I’Ever Given, sous le contröle du
spécialiste néerlandais Smit salvage. Quelque 27 000 ms de sable ont été dragués.
VERGREEN
Assurance
Les retards de livraison engendrés par l’incident (COuverts Ou non) vont faire plancher les assureurs et leurs conseils Jurndiques pendant des annees.
L« Ever Given », long de 398 mètres pour un poids de 220 O00 tonnes avec sa cargaison à ras bord, est restë près de sept jours enkysté au sud du canal au kilomėtre 151.
Le Havre a une carte jouer, à mais sous condition
(Ghaam), Véronique Lépine plaide
La reprise des trafics de conte-
pour la mise en place d’un systeme tant une évacuation des conte-
neurs enregistrée depuis jan Vier au Havre, qui benéficie d’une« expérimental immédiat permet- certaine congestion des voisins Delges et neerlandais, pourrait elle encore s’accentuer avec Iin- cident de Suez ? Laccumulation de navires retardés à destination de Rotterdam et d’Anvers pourrait amener certains armateurs à choi- sir Le Havre pour resorber au plus vite ces retards, dans un contexte général de hausse des importa- tions venant d’Asie et de pénurie de boites vides pour l’export.
neurs 24h sur 24 par train, na-
vette fluviale et camions vers des zones de repli comme la plate- forme multimodale ou le terminal
de Radicatel. Ce systėme permet trait de traiter plus d’escales»
Le sujet est en discussion avec Haropa, les dockers et les logis-
ticiens. « Plus de navettes, plus
d’amplitude horaire, cela en- gendre forcément des coûts. Mais le plan de relance peuvent
«lly a une belle carte àjouer, à condition de revoir l’organisa- tion actuelle d’ėvacuation des armateurs seraient préts a tester conteneurs sur nos terminaux.
nous aider. » Selon le Ghaam, les
l’axe Seine avec des possibilites de traiter des navires jusqu’à Rouen
Nous ne sommes pas a l’abri d’une congestion comme on a pour les porte-conteneurs de taille pu le constater avec le retour moyenne. Mais seulement s’il est du service Fal 1 de CMA CGM. » aussi efficace que ses voisins. Presidente du Groupement des armateurs et agents maritimes
Pour reprendre des boites à ses concurrents belges et néerlandais, Le Havre doit d’abord régler son problême majeur d’évacuation rapide des conteneurs. Sans cela, ses terminaux risquent d’être saturés.
Frédérick AUVRAY

10 Brittany ferries envisage l’activité partielle longue durée pour faire face à la crise
SHIPPING
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
Les officiers sont pour, la CFDT équipages et sédentaires s’y oppose.
C’est la CGT qui fera pencher la balance concernant le projet d’accord sur l’activité partielle longue durée, présent par la direction.
Our faire face àla crise qu’elle traverse et en contrepartie d’engage-
F
ments, notamment en matière de maintien de l’emploi, Brittany ferries envisage de mettre en place un dispositif de chömage partiel mis en place pour
trois ans.
Face à la crise, la compagnie a dù reporter l’ouverture de certaines lignes.
«Le plan de réduction de dé- penses, notamment par optimi- sation des effectifs, est lancé par la compagnie. II n’y a aucun li-
d’été sur une période étend mai a octob
de
Le syndicat dênonce également des engagements en matière de
CGC), la CFDT équipages et sé- dentaires Sy oppose.
Le chiffre d’affaires de la com- pagnie (202,4 millions d’euros) a chuté de 57 % sur l’exercice 2019- 2020 et la direction entend prendre plusieurS mesures pour redres- ser la barre ( le marin» de la se- maine demiere). Elle pourra aussi sappuyer sur le remboursement, annonce par Annick Girardin le 23 mars, de 15 millions d’euros sur les charges liees aux salaires.
Pour le premier syndicat de la formation insuffisants et estime compagnie, avec 45 % de repré- sentativite, « les engagements
cenciement. Nous avons veillé a ce que l’emploi reste au ceur de nos actions », a soulignee Annick Girardin, ministre de la Mer, lors sont insuffisants, la seule vêri- d’un débat sur les compagnies transmanche au Senat, le mardi 23 mars.
que « la direction fait supporter le maximum des efforts sur les plus petits salaires»,
Le vote de la CGT (environ un tiers de la représentativite) pourrait
table garantie pour l’emploi est celle du pavillon français premier registre sur tous les navires». Et faire pencher la balance car son
accord permettrait de passer la barre des 50 % de reprèsentativité
de souligner que le Connemara est sous pavillon chypriote, le Pélican sous Rif et que quand le du personnel. Les cegetistes de- Normandie Express reprendra ses rotations « cela se fera sans ma- rins français à bord »,
Les negociations sur le texte étaient alors en cours au sein de la compagnie, et le sont toujours puisque si les deUx syndicats offi- ciers l’ont signé (syndicat Maritime Bretagne oceans CFDT et CFE-
valent se prononcer ce jeudi, per plexes face aux avenants, notam- ment un qui etablirait les vacances
Mesure annoncee pour mal.
Lucie LAUTREDOU
70 entre Saint-Pierre et Miquelon seront exigées pour un marché qui s’eleve å prés de 35 millions d’euros, incluant les subventions de T’Etat et les recettes dexploitation.
France alors qu’il faisait route vers le Panamá. En effet, ila été constate un cas grave de cOvid-19 à son bord. Un marin philippin, sous assistance respiratoire, a éte debarque en Jamaique puis rapatrié en Martinique. A Fort- de-France, tout est mis en place pour tester l’equipage et desinfecter le navire. Plus d informations sur lemarin.ouest-france.fr
Trente-sept porte-conteneurs commandes par Seaspan en trois mois Le spécialiste canadien des porte-conteneurs places a l’affrétement a passe commande de SIX navires supplementaires de 15 O00 EVP, portant á 37 le nombre total de navires commandes par Seaspan corporation depuis décembre 2020. Sa flotte frétée auprès des grands noms du transport conteneurise comme Maersk, CMA CGM et MSC comprend actuellement 127 porte-conteneurs pour une capacité totale de 1 073 200 EVP Ces 37 commandes passées en seulement trois mois ajoutent 583 000 EVP.
Nouveau missile tirë sur un navire sous contröle israēlien Après l’attaque du car carrier Helios Ray le 25 février, un autre navire sOus controle ISraellen, le porte-conteneurs liberien de 3 600 EVP Lori, proprieté de XT Management d’Haifa, a été légêrement endommage le 26 mars par un missile en mer d’Arabie. Le navire, qui venait de Dar es Salaam, a pu continuer sa route vers le port indien de Mundra ou il est arrive le 28 mars. Cette attaque est-elle un nouvel episode du contiit larvé entre Israël et I’Iran qui touche ausSI la marine marchande (lire « le mann » du 18 mars)7 Mystere.
Saint-Pierre et Miquelon: TSI conserve la DSP fret Transport service international (TSI), en groupement avec Transport service Miquelon (TSM), deux sociêtės du groupe local Girardin en charge de cette mission depuis 2009, a obtenu le 16 mars la delégation de service public fret de cing ans entre Halifax et larchipel, ainsi que la liaison fret entre Saint-Pierre et Miquelon. Cinquante rotations annuelles entre Saint-Pierre et Halitax et
Gazocéan déroute un navire pour faire face ā un cas de covid-19 Parti du Texas le 21 mars, le LNG Unity, un des méthaniers français gérés par Gazocean, a été dêroutê sur Kingston puis Fort-de-

SHIPPING 11
le marin Jeudi 1 avril 2021
Irish ferries se lance entre Calais et Douvres
Présente à Cherbourg depuis des années, la compagnie irlandaise s’installe à Calais.
A contre-courant d’autres Compagnies qui se déploient sur l’Irlande, elle y proposera en juin un nouveau service vers Douvres.
RISH ERRLE
lors que les compa- gnies transmanche pa- rient depuis quelques mois sur des liaisons
A
directes vers Tirlande,
Irish ferries fait le choix du land- bridge pour relier lile verte. Elle positionnera en juin son Isle of Inishmore, ferry de 182,50 metres de long affichant une capaCite de 2 200 passagers et 2 060 metres li- neaires de pont-garage, sur la ligne Calais – Douvre. Un demarrage qui coincidera avec la mise en service
Construit en 1997, I’« lsle of Inishmore » était jusqu’ici affecté à la ligne Pembroke – Rosslare.
«Ce qui nous satisfaít tout par
la compagnie. Nous sommes im- tegrê reposera, au Royaume-Uni, patients de lancer notre nouveau sur les liaisons entre Hollyhead et ticulièrement, c’est que l’arrivée service sur la meilleure route ma-
du nouveau port Calaisien.
d’lrish ferries au côté de DFDS et P&O Ferries conforte plus encore Calais dans sa position de hub
Premier operateur maritume a as- Surer les liaisons entre la Grande- Bretagne et la République d’lr
Dublin, et Pembroke et Rosslare.
Une bonne nouvelle egalement pour le port de Calais, autant d que la compagnie irlandaise annonce deja la venue de deux autres na-
avons la certitude que nous pou vons apporter aux clients un pro- duit différent. »
important du transmanche», as-
lande, Irish ferries offrira ainsi ritime coute du monde et nous
Sure Jean-Marc Puissesseau, pre- sident de la Société d’exploitation
un service supplementaire a ses clients désireux de rejoindre Dublin. « Cette capacité supplé
vires. LTIsle of Inishmore devrait en effet être rejoint par un second Terry a lautomne puis par un trol- Sieme dans le courant de lannee
des ports du dêtroit.
Trois navires à terme
mentaire sur la route Douvres
Virginie WOJTKOWSKI
Calais renforcera considérable-
ment la capacité et la fiabilité du pont terrestre pour les exporta- teurs et les importateurs, souligne
Misant sur les capacités de ce «pont terrestre », ce service in- 2022
Ancien rédacteur en chef du « marin », Paul Phelippeau s’est éteint
Une nouvelle formation à l’ENSM de Marseille Une nouvelle formation dediee aux instructeurs et evaluateurs sur Simulateur est proposee par IENSM de Marseille. 1estee sur cing stagiaires, cette formation de 30 n, etalees sur une semaine, sera
cesseur. « Pour memoire, c’est en proposee a partir de janvier. Chaque cession pourra accueillir au 1976 que « le marin » a adopté le maximum huit stagiaires. ce lancement traduit « un vrai besoin », estime format tabloid. Avec un equipage Caroline Pons, l’enseignante qui en esta lorigine. En effet, a partir de constituê de trois journalistes, juin et conformément à un arrëté ministériel de mai 2020, les instructeurs dont un en poste à Paris, « le ma- rin » aura eu a affronter, durant Lecole vise egalement les centres de formation bases dans les pays le mandat de Paul, une actua- francophones tels que la Tunisie et la Cote d’lvoire. lité riche et variée: naufrage de
Paul Phelippeau est décédé souvient Claude Tarin, son suc le 20 mars, a lage de 83 ans. Capitaine au long cours il a na- vigue dix annees aux Messageries maritimes -, officier du merite ma- ritime, journaliste à Ouest-France et président du club de la presse de Bretagne, Ihomme a aussi di- rigé la rèdaction du marin, Succe dant à son fondateur Jean Sauvee, de 1975 à 1989. Ce, avant de re- tourner à Ouest-France, ou il etait notamment charge de la forma- tion des Journalistes a loutil infor matique.
Sur simulateur auront lobligation d’avoir suivi une formation specifique.
Les marins du bac de Barcarin deposent un préavis de grêēve Lintersyndicale CFIC, CFD et CGl a depose, pour le 6 avril, un preavis de greve aupres du Syndicat mixte des traversees du delta du Rhône (SMTDR), réclamant la titularisation de salaries en CDD sur des « postes permanents», Sot dix marins sur les 32 repartis entre les deux navires qui rellent Por-Saint-Louis-du-Rhone a Salin-de-Giraud. Lintersyndicale demande aussi le transfert de la direction du SMTDR basėe à Arles, à 40 km du bac. « Deux revendications communiquees de longue date, sans aucune réaction constructive ace jour », deplorent les syndicats.
T’a Amoco Cadiz » en 1978, créa- tion du ministėre de la Mer en 1981, création de lEurope bleue en 1983 », rappelle l’ancien rédac- teur en chef.
Soit
numé ali rol
iars. Les éain
Au marin, Paul Phelippeau « a contribué à conduire la transfor mation de l’hebdomadaire », se
rin adressent leurs plus sincéres condoleances a sa tamille.

12 SHIPPING
Seatrackbox repère les conteneurs en mer
Après une première effectuée en 2019, la start-up Costarmoricaine Seatrackbox prépare une deuxième levée de fonds pour avril.
de nous acheter notre produít »,
n procédant a sa deu- xième levée de fonds
complėte Thibaut Morin qui a éga- lement rencontré un responsable
en ce mois d’avril, Seatrackbox souhaite lever 100 000 euros afin de finaliser la fabrication de son premier prototype, en juin, et la commercialisation du produit, dês septembre. « La Seatrackbox est une balise appo sée sur le systeme de fermeture de chaque conteneur permettant de le localiser en cas de chute a la mer , explique Thibaut Morin, T’un des trois associés fondateurs de la start-up née en 2017 a Saint
Seatrackbox.
lancer
de
de CMA CGM pour lui presenter Une présentation devant r’OMI
La balise, qui se déclenche donc
quand le conteneur chute a la mer et permet, Via un logiciel, de deter
miner « Sa localisation exacte en flottaison, à mi-eau ou coulé », pourra également étre vendue via
Pouvoir localiser précisément les conteneurs tombés à l’eau afin de sécuriser
la zone et d’éviter la pollution maritime est le leitmotiv de Seatrackbox.
des intermediaires qui doperont Une premiêre levée de ainsi leur offre globale. « Cela peut
Alban (Côtes-d’Armor).
nuler ce déplacement à Londres,
regrette-t-il. Mais nous espérons bien que ce ne soit que partie re- mise car les problemes de secu- rite et de pollution que generent
être le cas de CLS Novacom, par exemple, qui commercialise deja la technologie Traxens dans sa alette de services », argumente
fonds nous a permis de lever 53 000 euros en 2019. Nous les
avons investis en R&D et dans le brevet que nous avons depose ‘an dernier », précise l’entrepre neur. Parallèlement, les trois asso- cies ont multipliė les échanges et rencontres pour parfaire le projet
les conteneurs en mer sont tou-
Thibaut Morin.
jours d’actualitė. »
Seatrackbox espėére aussi pou- voir bientöt présenter son produit Rêcompensée par un Trophee devant ‘Organisation maritime innovation ocean, priX organise mondiale (OMI), comme elle aurait Ppar Banque populaire grand ouest du le faire en mai 2020, invitée par la direction des affaires maritimes. «La crise sanitaire nous a mal
et commencer a Susciter l’intérët de leurs futurs clients. « Loueurs, assureurs ou clients finaux des marchandises transportees par conteneur sont tous susceptibles
et le Crédit maritime en partena riat avec le marin (1), notamment,
Seatrackbox espere aussi taire
Lisaqua.
heureusement contraints a an partie des laureats du concours
La consommation de soutes en forte baisse La consommation de soutes est tombee en 2020 à environ 1 million de tonnes en France, selon le Comité professionnel du pétrole (CPDP). C’est 43,6 % de moins qu’en 2019. Ces donnees incluent a la fois les soutes consommees par des navires sous pavillons français et etrangers.
Marseille : un service roulier sur la Libye Les escales ont débuté discrėtement fin 2020, mais la ligne de larmateur maltais Glenhallen, représentê par Navimed, devient désormais réguliere. Toutes les deux semaines, le petit roulier de 100 métres lvan assure, depuiS l’escale du 14 mars, un départá Marseille vers le port libyen de Khoms, au nord-ouest du pays. Le roulier sousS pavillon bIs portugais, qui escale chez Marseille manutention, revient ce 1″ avril a Marseille et touche aussi I’Algérie.
Alors que l’activité croisière est à l’arrêt depuis
un an, l’autorité portuaire de Venise a lancé es
etudes pour la realisation d’un terminal a paquebots temporaire dans le port industriel de Marghera, situé au fond de la lagune. Ce projet, evalue a 62 millions d’euros, permettrait de mettre un terme au passage tant décrié des grands paquebots dans le canal de GIUdecca, qui longe la cité historique jusqu’à l’actuelle gare maritime.
Venise lance le déménagement des paquebots ā Marghera
Fos: ArcelorMittal envisage le démantēlement de navires
CPE a mis au point des soutes issues de déchets plastique La société Clean planet energy (CPE) a annonce, Tin mars, avoir developpe deUx combustibles marins issus de déchets plastique non recyclables. Selon l’entreprise britannique, ces produits, un fuel et un gasoil, permettent de réduire les émissions de CO2 de 75 %. Leur contenu en soufre est seulement de 35 ppm (parties par million) pour le fuel et 3 ppm pour le gasoil. Clean planet energy construit actuellement outre-Manche deux premieres usines de transtormation de dechets plastique en produits petroliers (naphta, fuel..). Ces dernières auront chacune une capacité de 20 000 tonnes par an.
Malte branchera les paquebots au réseau électrique en 2023 L’agence publique maltaise en charge des infrastructures a rendu public un vaste programme d’électrification des quais de La Valette, avec la possibilité de fournir les paquebots de croisiére à partir de la fin 2023. C’est la filiale italienne Nidec ASI du groupe
En visite chez ArcelorMittal a Fos le 26 mars, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a
annonce, dans le cadre de France relance, un soutien public de 15 millions d’euros au programme d’investissement dans la décarbonation de 63 millions annonce par ArcelorMittal pour son usine. Le groupe veut multiplier par Cing la quantite acier d recycle dans sa production, ce qui pourrait passer par la mise en place d’un chantier de démantélement de navires pour récuperer la ferraille. Plus d’informations dans lemarin. ouest-france.fr.
filiale italieté retenue p
millions
premiere phase, avec un contrat de 12 millions d’euros pour équiper cing quais utilisés par la croisiere. Le programme intégre dans un second temps deux autres quais, utilises par des navires de commerce.
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
Crisalide éco-activités de Creativ, ce mois. « Tout ceci nous encou
rage et nous donne une visibilité
bienvenue en ces temps compl- ques», Conclut Thibaut Morin.
Anne-L Laure GROSMOLARD
(1) Remis le jeudi 25 mars, les TropheeS innovation ocean ont egalement recompensé Ayro et son Oceanwings, Energy observer
developpement, Acqua ecologie et

13
le marin Jeudi 1 avril 2021
SHIPPING
Total passe au gaz avec MSC Croisières
Marseille deviendra la base d’approvisionnement en GNL des paquebots de MSCl’an prochain. Après CMA CGM, Total capte un second client prestigieux.
ans les combustibles et carburants marins, Total veut mener une politique d’accom- pagnement de ses
Les deux groupes ont officia- lisé, le 25 mars, un accord por- tant sur la fourniture annuelle de 45 000 tonnes de GNL pour les
prochains paquebots propulses au GNL en construction à Saint-
clients dans la transition énergé- tique. Le groupe français est passé en 2020 de la 6 à la 13° place des fournisseurs de soute de la princi- pale place mondiale, Singapour.
Nazaire et qui feront escale à Marseille. Le port est amene a de- venir une plateforme de premier plan pour MSC.
Nous assumons pleine-
Le « Gas Vitality »
ment notre choix de nous limi- ter à la fourniture des carbu-
rants plus propres, explique Jérôme Leprince-Ringuet qui, de- puis Singapour, dirige Total ma-
attendu fin 2021
Total utilisera le futur micromé- thanier souteur Gas Vitality, affrété à long terme au japonais MitSUI OSK Lines et armé sous pavillon français par V.Ships France. Ce navire de 18 600 ms, attendu en
rine fuels global solutions. Total ne livre plus, ni à Singapour ni ailleurs dans le monde, de fuel à haute te- neur en soufre (utilisé par les na- vires dotés de scrubbers) mais que du bas soufre. Et envisage, a fin d’année du chantier Hudong- terme, de livrer de plus en plus de GNL et des carburants alternatifs.
MSC a choisi Total, dont jérôme Leprince-Ringuet dirige l’activité carburants marins, pour lui fournir le GNL de ses futurs paquebots au gaz à Marseille.
le Gas Agility, sistership du fu- tur Vitality, et s’apprête a faire de meme a Singapour (lire ci-des-
puis Marseille l’année dernière pour deux opérations sur le Costa Smeralda, ce qui a permis de tes-
Zhonghua, livrera à Fos les porte- Conteneurs de la ligne Asie Méditerranée de CMA CGM et, a ter le bon fonctionnement de la soUs). Marselle, les paquebots de MSC chaine dans le port français. « Le dans le cadre de leurs croisières méditerranéennes. « Un navire de MSC chargera moins de 5 000 m° lors de son escale de jour », ex plique Jeróme Leprince-Ringuet.
Deuxième plus gros acteur mon- dial privé du GNL derrière Shell avec 10 % du marche (toutes uti- lisations confondues), Total vise un niveau êquivalent dans le GNL marin. ll est déjá le fournisseur de CMA CGM, leader avec une flotte
Thibaud TEILLARD
grand port maritime a mené un précieux travail en amont pour donner de la visibilité technique, réglementaire, opérationnelle et en matière de scurité aux fu- tures opérations », salue le patron
Le premier des trois paquebots de MSC
propulses au GNL est en construct de l’Atlantique. Le « MSC World Europa » sera livré
ers
Le conCurrent Shell fournit déja, en temps normal, deux paque- bots au GNL du groupe Carnival depuis Barcelone. Et même de-
de 32 porte-conteneurs au gaz à l’échéance 2022. Et Total vient d’accrocher un joli poisson: MSC Croisieres.
des carburants marins de lotal.
Total distribue déjå, depuis lau- tomne, du GNL a Rotterdam avec
en juin 2022.
PREMIERE A SINGAPOUR POUR CMA CGM
OSK Lines. Total, troisième opéra-
CMA CGM, après Rotterdam
en novembre, a réalisé le 24 mars son premier soutage de GNL a
teur a en beneficier, vient d’obtenir
sa licence de soutage de GNL a
Singapour a bord du CMA CGM Singapour a compter de 2022. Scandola, par ailleurs en opera- tion commerciale. Cest aussi le mener entre 30 et 50 opérations premier chargement de GNL d’un de soutage de GNL de navire à navire vers un porte-conteneurs ja- mais rêalise en ASIe.
FueLNG prévoit de son cõte de
navire en 2021, aprės avoir réalisé Jusqu’ici plus de 30O0 avitaillements en GNL a partir de camions.
Cet avitaillement de 7 100 I a éte mene par ueLNG, coentre- prise de Keppel offshore & ma- rine et Shell, depuis le FueLNG Bellina, qui vient d’etre livre par Keppel. Shel est le fournisseur de CMA CGM dans lattente de Pacific shipping, affectes a la ligne la mise en place par Total, d’ici
Le CMA CGM Scandola appar tient une série de six nouveaux porte-conteneurs dune capacite de 15 000 EVP propulsés au GNL que CMA CGM affréte a Eastern
GM
Mex 1 (Asie – Méditerranee). Il est
la fin dannee, de ses propres na- attendu pour une escale inaugu rale à Fos le 13 avril, sans pouvoir
Vires souteurs a Fos (lire C-des- SUs) et a Singapour. Celui de encore y charger du GNL. Singapour sera coaffrete par 1otal et Pavillon energy aupres de Mitsui
T. T.
Le « CMA CGM Scandola » a chargé son GNL tout en réalisant ses opérations commerciales.

14 SHIPPING
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
Le viaduc en mer de La Réunion livré
mais pas encore ouvert
A La Réunion, le viaduc de 5,4 km surplombant la mer, en travaux depuis 2014, a été livré le mardi 30 mars. Il faudra attendre au moins jusqu’à la fin de l’année pour qu’il soit ouvert àla circulation.
Le reste de la nouvelle route doit être édifié sur des digues. Des Ou- rages qui necessitent beaucoup de matériaux, alors qu’aucune nouvelle carrière n’a pu être ou- verte depuis le début du chantier, en raison des victoires judiciaires des opposants au chantier et rive- ins des zones d’extraction, ou de
e plus long viaduc en mer de France quelque 5,4 km de long pour 29 mètres de large et Culminant a 30 metres au-dessus des flots sur 48 piles de béton a été officiellement ré- ceptionné, le mardi 30 mars, par la
région Réunion, son maitre d’ou-
retards administratifs. Rallonge budgétaire
vrage. Mais les automobilistes de- vront encore patienter pour l’em- prunter, au moins jusqu’à la fin de
l’année.
de
la
Didier Robert, président
Le viaduc sera reliê àl’ancienne voie, sous la falaise, en attendant la fin du chantier de l’autoroute en mer.
Le viaduc, dont la construction
avait débuté en 2014, représente région Réunion, a ainsi confirmé qu’une rallonge budgétaire de
en effet moins de la moitié du li-
néaire total (12,5 km) de l’autoroute 20 millions d’euros (sur un bud- get total qui fröle les 2 milliards
le viaduc en mer a offert aux Réunionnais le spectacle den- gins spectaculaires, notamment la mega-barge zourite, chargée d’en poser les piles.
vaux. La région serait prête à lan- cer un nouvel appel d offres « dans les semaines qui viennent ».
en mer voulue par le conseil re-
d’euros), en grande partie prise en
gional pour relier le nord et l’ouest de l’ile sans risque d’être écrasé par les blocs de roche qui se dé- tachent régulièrement de la vertigi-
charge par ‘Etat, permettra de rac- corder, fin 2021, le viaduC a l’an- Cienne route. Les 2,5 km restant á bâtir sur la mer, et sur digue, de- Vraient necessiter deux ans de tra-
Bati par le groupement Vinci construction grands projets,
Bouygues TP, Demathieu-Bard, Dodin Campenon Bernard,
Raphaël ORTSCHEIDT
neuse falaise en surplomb de l’ac- tuelle voie, inaugurée en 1976.
La sécurité au port de Papeete en question
le Pays pour pouvoir travailler,
Le 17 mars, un marin du
mais rien n’est fait pour garantir
Taporo VIlI est décédé des Suites d’un accident survenu pen- notre sécurité, regrette-t-il. Nous
suivons les seules rėgles etablies par nos sociétés. » Celles-ci em- ploient environ 300 salariés. Le port autonome rappelle qui impose « des consignes d’hy- giène et de sécurité adaptées aux différentes zones dont il a la
dant une manceuvre au large de ‘atoll de Herehetue (Tuamotu),
Polyne esie française. La sécu-
en
rité à bord des goélettes reléve des régles imposees, ou non, par chaque armateur.
charge. AUx entreprises dacco nage de mettre en place et d’ap-
Le quai de cet atoll n’entre
pas dans notre circonscrip- tion, indique le port autonome de Papeete. Les méthodes de dé- chargement du « Taporo» ne dé- pendent aucunement de nous. » Néanmoins, ce drame a relance la question de la sécurité à Tahiti, dans la circonscription du port.
pliquer un protocole strict de sé- Curite pour assurer la bonne exé-
cution des maneuvres de manu- tention portuaire et de proteger
En 2012, deux décės avaient eu lieu. En 2016, un docker a perdu la vie. « Depuis, des drames ont été évitės », assure Mahinui Temari. ll ajoute que depuis 2012, la mise en place d’un coordinateur de la sécu- rité a été envisagée, sans jamais se Delphine BARRAIS
leurs salaries »
Le leader syndical Mahinui Temari, secrétaire général du Rassemblement des travailleurs polynésien, travaille depuis 50 ans pour l’une des troIS sOcietés d’ac- conage. « l n’y a pas de règle- ment intérieur. Les acconiers concrétiser. ont passé une convention avec
Le port autonome de Papeete impose des consignes de sécurité. Ce sont ensuite aux sociétës d’acconage de les mettre en application.

15
INDUSTRIES NAVALES
lemarin Jeudi 1 avril 2021
Naval group tient sa promesse australienne
Le groupe français a formalisé, le 23 mars, un accord avec I’Australie pour qu« au moins 60 % » de la valeur du contrat des douze sous-marins nucléaires d’attaque bénéficie à l’économie australienne.
vale, même si cela relève du do- maine de sa souverainete. »
‘était un des points forts de son dossier, avec évidemment le volet technique, mais cette fois, en plus,
Laccord fait suite au passage dans l’le-continent du PDG de
Naval group, qui n’a donc pas hé-
sité à bloquer dans son agenda un mois entier, en fevrier, pour ce bon client. D’autant plus que ce contrat peut en convaincre d’autres. Les Pays-Bas cherchent actuellement leurs futurs sous-ma-
c’est écrit: « au moins 60 %» de la valeur du contrat passé entre Naval group et l’Australie pour la Construction de douze sous-ma- rins nucleaires d’attaque (SNA)
tres
sera réalisée localement.
rins, tout comme les Philippines. group a s d’entrepris6
En rythme de croisiėre, 1 700 sa- lariés de Naval group seront impli- qués (le chiffre de 1 500 était évo- qué à l’origine) la filiale austra- lienne d’Osborne compte déjà 300 salariés, majoritairement des locaux, et doit doubler ses effectifs
L’Australie disposera ä terme de douze sous-marins conçus et produits par Naval group.
Interroge par le marin, Naval des cen-
MTU, fabricant de turbines. Le fran- çais Safran fera également travail-
triques, PMB Defence a postule triques, Evidemment, on peut sembler
trallennes, mais est satistait de voir n Appel à candida
pour des batteries electriques. Évidemmen
cales.
tures: deja 120 entreprises se sont SIgnalees Sur une plateforme nu- merique dédiée depuis novembre.
Mais certains emplois sont dif-
loin des piéces majeures, mais
d’ici à 2024.
Naval group signale aussI que, parmi les fournisseurs des equipe- ments de premier rang, européens, se trouvent des filiales locales,
ficiles à délocaliser en Australie: les essais de carènes et de pro- pulseurs ne peuvent, par exemple, ëtre menés qu’à Val-de-Reuil (Eure), dans le centre de la direc-
Le français promet en plus des emplois crees grace au recours à des sous-traitants locaux pour le projet. « Une véritable supply chain est en cours de création en Australie, confirme Pierre-Eric Pommellet. Le pays investit mas sivement dans son industrie na-
Filiales locales
On le sait, l’acier des sous-ma rins sera australien, fourni par Schneider Australia, Ou des licen- Bisalloy et Bluescope, Vipac sera charge des tests de cables élec
comme Babcock Australasia,
tion générale de l’armement.
Cies, comme c’est le cas de l’aus- tralien Penske avec lallemand
Jean-Marc TANGUY
PANG, FDI: LE CALENDRIERSACCELERE COTĒ FRANÇAIS
faire qui serait extrêmement dom-
Outre l’Australie et les dernières
mageable pour lindustrie navale
avancees du contrat des douze SNA, l’actualité de ces derniers jours a egalement ete riche pour Naval group concernant plusieurs de ses programmes français. La ministre des Armées, Florence Parly, a ainsi profite d’un deplace-
française», a declaré Florence Parly. La ministre des Armées sest aussi rendue au bureau detudes de conception du porte-avions nouvelle gênération (PANG), suc- cesseur du Charles de Gaulle,
ment à Lorient, le lundi 29 mars, pour y taire quelques annonces très attendues.
pour annoncer le lancement des travaux davant-projet sommaire. Leur notification a Naval group,
Du coté des frégates de dé-
fense et d’intervention (FD), en aux Chantiers de T’Atlantique et premier lieu, pour lesquelles la mi- nistre a confirme une acceleration du programme permettant une
a lechnicatome avait ete taite le 19 mars par la direction generale de larmement
Enfin, Florence Parly a officia- lisé la création d’une coentreprise entre Naval group et les Chantiers de l’Atlantique. MO Porte-avions,
NAAL
augmentation du plan de charge du site breton de Naval group. L’Amiral Ronarc’h, premier ba- timent de cette serie de cing, est
en construction depuis 2019 pour une entree en servIce en 2023. Les quatre autres devaient etre Iivres d’ici à 2029.
cest son nom, assurera la direc-
tion et la maitrise euvre d du pro- gramme, depuis Lorient le temps de la conception, Saint-Nazaire au
moment de la construction puis
de Toulon pendant la phase des- sais. La coentreprise s’eteindra en 2038, quand le PANG sera lance.
Finalement, ce sera 2025 pour
deux FDI, T’Amiral Louzeau et T’Amiral Castex. « Nous travaillons afin d’éviter une perte de savoir
La ministre des Armées était à Lorient le lundi 29 mars. Ses annonces ont rassuré les salariés de Naval group inquiets pour leur plan de charge.

INDUSTRIES NAVALES 15
lemarin Jeudi 1 avril 2021
Naval group tient sa promesse australienne
Le groupe français a formalisé, le 23 mars, un accord avec I’Australie pour qu« au moins 60 % » de la valeur du contrat des douze sous-marins nucléaires d’attaque
bénéficie à l’économie australienne.
‘était un des points forts de son dossier, avec évidemment le
vale, même si cela relève du do-
maine de sa souveraineté. »
L’accord fait suite au passage volet technique, mais dans l’ile-continent du PDG de Naval group, qui n’a donc pas hé Site a bloquer dans son agenda la valeur du contrat passé entre un mois entier, en fevrier, pour ce Naval group et l’Australie pour la trés bon client. D’autant plus que construction de douze sous-ma- ce contrat peut en convaincre rins nucléaires d’attaque (SNA) d’autres. Les Pays-Bas cherchent actuellement leurs futurs sous-ma-
cette fois, en plus, Cest ecrit: « au moins 60 %» de
sera réalisée localement.
En rythme de croisiere, 1 700 sa- lariés de Naval group seront impli- qués (le chiffre de 1 500 était évo- qué à l’origine) la filiale austra-
rins, tout comme les Philippines.
Interrogé par le marin, Naval
L’Australie disposera terme à de douze sous-marins conçus et produits par Naval group.
group n’a pas donné des cen- taines de noms d’entreprises aus-
nne sbone compte déja traliennes, mais est satisfait de voir triques, PMB Defence a postulé
MTU, fabricant de turbines. Le fran çais Safran fera également travail- ler ses filiales locales.
300 salariés, majorítairement des locaux, et doit doubler ses effectifs
le succès de son appel å candida tures : déja 120 entreprises se sont
pour des batteries électriques.
Evidemment, on peut sembler signalées Sur une plateforme nu- loin des pleces majeures, mais mérique dédiée depuis novembre. Naval group signale aussi que, parmi les fournisseurs des equipe ments de premier rang, européens, se trouvent des filiales locales, On le sait, l’acier des sous-ma- comme Babcock Australasia, Schneider Australa, ou des licen- Cies, comme cest le cas de l’aus- tralien Penske avec Tallemand
d’ici à 2024.
Mais certains emplois sont dif- ficiles à délocaliser en Australie les essais de carènes et de pro- pulseurs ne peuvent, par exemple, être menés qu’à Val-de-Reuil (Eure), dans le centre de la direc- tion generale de larmement.
Le français promet en plus des emplois créés grâce au recours à des sous-traitants locaux pour le projet. « Une véritable supply chain est en cours de création en Australie, confirme Pierre-Eric Pommellet. Le pays investit mas SIvement dans son industrie na-
Filiales locales
rins sera australien, fourni par
Bisalloy et Bluescope, Vipac sera chargé des tests de cables elec
Jean-Marc TANGUY
PANG, FDI: LE CALENDRIER S’ACCELERE COTE FRANÇAIS
Outre l’Australie et les dernières avancees du contrat des douze mageable pour lindustrie navale SNA, l’actualité de ces derniers jours a également été riche pour Naval group concernant plusieurs de ses programmes français. La aussi rendue au bureau d’études ministre des Armées, Florence de conception du porte-avions Parly, a ainsi profite d’un deplace- ment a Lorient, le lundi 29 mars, pour y taire quelques annonces pour annoncer le lancement des tres attendues.
faire qui serait extrêmement dom
française, a declaré Florence Parly.
La ministre des Armées s’est
nouvelle génération (PANG), suc- cesseur du Charles de Gaulle,
travaux d’avant-projet sommaire.
Du coté des frégates de dé- fense et d’intervention (FDI),. en premier ieu, pour lesquelles la mi- nistre a confirmé une accélération du programme permettant une augmentation du plan de charge du site breton de Naval group. L’Amiral Ronarc’h, premier ba- timent de cette serie de cinq, est en construction depuis 2019 pour une entree en service en 2023. Les quatre autres devaient être livrés
Leur notification å Naval group, aux Chantiers de l’Atlantique et a Technicatome avait été faite le 19 mars par la direction genérale de l’armement.
NAAL
Enfin, Florence Parly a officia-
lisé la création d’une coentreprise entre Naval group et les Chantiers de l’Atlantique. MO Porte-avions, cest son nom, assurera la direc-
tion et la maitrise d’euvre du pro-
gramme, depuis Lorient le temps de la conception, Saint-Nazaire au moment de la construction puis
d’ici à 2029.
Finalement, ce sera 2025 pour deux FDI, l’Amiral Louzeau et T’Amiral Castex. « Nous travaillons afin d’éviter une perte de savoir-
La ministre des Armées était à Lorient le lundi 29 mars. Ses annonces ont rassuré les salariés de Naval group inquiets pour leur plan de charge.
de Toulon pendant la phase des- 2038, quand le PANG sera lancé.
sais. La coentreprise s’êteindra en

16
PËCHE&CULTURES MARINES
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
Hent Ar Bugale veut rajeunir sa flotte
L’armement Hent Ar Bugale, qui possède six chalutiers hauturiers basés à Loctudy, projette de lancer, en copropriété cette fois, la construction de deux bateaux neufs.
ent Ar Bugale projette d’acquerir deux unites
polyvalentes « de 20 à 22 métres qui rempla- ceront nos deux plus anciens bateaux de 30 et 32 ans, les « Hent Ar Moor 1» et « Hent An Heol », les plus couteux en entre- tien », explique Serge Guyot, prê- sident de Hent Ar Bugale. Le prix de chaque nouveau navire est es- timé à 3 milions d’euros. II ne s’agit encore que d’une intention« mais elle est vitale pour Il’avenir de l’ar-
mement .
Pour Serge Guyot, président d’Hent Ar Bugale, « ne rien faire reviendrait à regarder la maison s’effondrer».
Né en 2010 à l’initiative des ma- reyeurs de Loctudy soucieux de conforter les debarquements du large dans le port, larmement aux six navires d’occasion (18,50 a 24 mètres) a été rattrapé par des frais d’entretien de plus en plus im-
lions, en raison de la pandémie de covid-19
de 800 000 euros apportés par
avec « un artisan ou un jeune. La
ses partenaires historiques : linter- profession des mareyeurs, CMB-
répartition des parts n’est pas dé- finie mais la gestion devra étre pi-
Des novembre, Serge Guyot fai- sait part de la nécessite de recap taliser l’entreprise. Différentes réu- nions ont été organisées depuis et des investisseurs ont été identi-
Arkéa et des acteurs de la filière peche.
Hent Ar Bugale a des garan- ties sur le financement bancaire, à condition que les nouveauUx na- vires soient placés chacun dans
C’est maintenant qu’il faut penser à l’étape d’apres, martele
portants.
Une situation qui a généré des pertes des 2019 sur un chiffre d’affaires de 5,2 millions d’euros. L’année 2020 a été encore pire avec un chiffre qui a reculé à 4 mil-
fiés », assure, sans plus de préci- sions, Serge Guyot. Lobjectif est de renforcer d’ici juin le capital d’Hent Ar Bugale de 500 000 euros. Il est actuellement dote d’un peu plus
le président de Hent Ar Bugale. Ne rien faire reviendrait à regarder la maison s’effondrer. » Le schéma imaginé par larmement consiste a creer une copropriete par navire
une société distincte.
Franck JOURDAIN
«Bugaled Breizh »: nouveles audiences en octobre à Londres
Fécamp: France pélagique et Sepoa-Delgove confirment leur filiere de hareng français L’amement France pélagique et la société de fumage Sepoa-Delgove de Fécamp ont détaillé le 24 mars leur partenariat. Il portera sur
La Haute Cour criminelle de ondres a décidé, ont appris le 25 mars les avocats des familles des victimes, de relancer l’enquete sur le naufrage du chalutier loctu- diste Bugaled Breizh, intervenu le
semaines à partir du 4 octobre. juge londonien nous donne la possibilité de verser au dos- sier de nouveaux rapports d’ex pertise et de solliciter différents
e
600 tonnes de harengs entiers rèservés sur 2021, péches en Manche par les Scombrus et Prins Bernhardt de France pélagique. Débarqués
et stockés aux Pays-Bas, dans les frigos de Corrnelis Vrolijk, l’actionnaire de France pélagique, ils seront ensuite traités par Sepoa-Delgove, qui
témoins, et demande au minis
15 janvier 2004.
les commercialisera sOus sa marque historique La mére Angot. AveC la
tėre britannique de la Défense sa coopération. Saut sils sont
Cette décision, prise après une audience en visioconférence tenue le 12 mars, invite a poursuivre les investigations sur les causes de la mort de deux des cing marins vic- times du naufrage, Yves Gloaguen et Pascal Le Floch, dont les corps
double appellation Qualité et pêche française et Saveurs de Normandie, mais pas la marque Pavillon France, du fait du stockage aux Pays-Bas.
en mission, les marins dont nous
reclamerons le temoignage de- vront être présents à l’audience. Je pense en particulier à Andrew Cole, commandant du sous-ma
Douarnenez: Makfroid repris par Chancerelle Le fondateur en 1993 de l’entreprise douaneniste Makfroid, Robbert- Jan Kraaijeveld, àgé de 67 ans, a cédé à la fin 2020 ses 67 % de parts
au conserveur Chancerelle, egalement présent a Douarnenez ouil
sormais à la retraite». lurbule
rin britannique
avaient étê repêchés dans les eaux
le-
emploie 800 personnes (sur 2 200 au total). Le partenaire historique de Makfroid, le néerlandais Marine foods, conserve ses parts. Makfroid traite environ 10 000 tonnes de poisson bleu, pour un chifre d’affaires de 12 millions d’euros, et s’approvisionne auprès des 26 bolincheurs bretons pour la sardine, mais aussi d’unités pélagiques irlandaises venant débarquer du maquereau, essentiellement. Chancerelle, qui a recruté un nouveau directeur général, assure que Makfroid ne changera
anglaises.
Une dernière audience préli- minaire se tiendra « dans le cou
Pour ‘avocat représentant les familles à Londres, Gaspard Demonclin, « l’enquéte est clai- rement relancée et nous allons vers une audience finale de trois
rant de l’été » pour préciser le pé- rimėtre définitif des investigations.
Franck JOURDAIN
pas de cap et restera autonome.

17
PECHE&CULTURES MARINES
le marin Jeudi 1 avril 2021
26
Le Conseil d’Etat retoque Sea shepherd
teur général du Comité national des péches, Jean-Luc Hall. Il est regrettable que nous devions consacrer un temps précieux à repondre aux attaques multiples de Sea shepherd, plutöt que de nous consacrer auX programmes de recherche. »
Le Conseil d’Etat a rejeté des demandes sur les prises accidentelles de cétacés dans le golfe de Gascogne.
LOrganisation de producteurs des pècheurs danois et la Société danoise pour la conservation de la nature se sont accordēes pour proposer å leur gouvernement les contours
mis que le nombre d’echouages de dauphins sot de 657 (du 1″ dé- cembre a la mi-mars), au lieu de 850 en moyenne dans les quatre dernières années
La décision du Conseil d’Etat, connue le 2 mars, est motivee, en droit, du fait que Sea sheperd avait Tait appel, le 19 mars, au juge des référés. Or, toutes ses demandes, examinees lors d’une audience le mardi 27, portaient sur des me- sures de fond, depassant les pre- rogatives du juge de lurgence. L’ONG demandait la fermeture de la péche de janvier a mars et de mi-juillet a mi-aout, la surveilance par cameras embarquees sur tous les navires, l’embarquement obli- donc a demander au juge des re- gatoire d’observateurs et des sanc- férés d’ordonner a l’Etat une me- tions en cas de captu
Bernard JEGOU
de 26 aires marines
protegees. Cela aboutirait à 10,1 % de la ZEE placés sous protection forte en mer du Nord et dans le Skagerrak, et 10,3 % en Baltique autour de ile de Bornholm.
Les pêcheurs soulagés
Double revers. Autre
revers judiciaire pour l’association, le tribunal de Bordeaux l’a déboutée
Toutes les mesures preconisees par Sea shepherd ne seraient ef- ficaces que si elles etaient appl- quees annee apres annee, durant une longue période. Cela revient
d’un proceēs en diffamation contre Olivier Le Nezet, président du comite regional des péches de Bretagne, qui avait affirme que Sea shepherd avait « diffuse une video truquee ». Le tribunal a conclu qu’il avait ag « de bonne foi et sans animosité ».
ce qui depasse ses pouvoirs.
La haute cour administrative rap- pelle qu’elle avait, en juillet 2020, enjoint la ministre de la Mer de prendre des mesures. Elle consi- dêre que le plan daction mis en place, encore insuffisant, a per-
Cette décision est un soulage- ment pour les representants des pecheurs. « La profession a pris connaissance de la décision et la juge juste, indique le direc-
Le Parlement européen veut réduire les déchets marins
Le Parlement européen a adopte, le 25 n rapport de la deputée LREM Catherine Chabaud sur la réduction des déchets marins, principalement ceux issus de la péche. ll demande a la Commission europeenne d’encourager les travaux de TAgence europeenne des produits chimiques sur la restriction des microplastiques. Pour traiter le probleme des engins de péche perdus, les députés exigent l’adoption par l’Union europeenne des directives volontaires sur le marquage des engins de
ars,
che de la FAO.
Des satellites pour les évitements de dauphins
A Toulouse les 25 et 26 mars, Annick Girardin, ministre de la Mer, a pu rencontrer les équipes de CLS (balise Argos, Suivi de peche illegale…) qui lui ont prèsente leur « Solution spatiale de prêvision de présence de dauphins dans le golfe de Gascogne», programme qui bénéficie de experience acquise du suivi et d’évitement des espadons et des tortues caouannes dans le Pacifique nord. ll devrait permetre de mieux connaitre la distribution des dauphins dans le golfe de Gascogne et de mettre en place des stratégies d’evitement.
1l ya eu 657 êchouages du 1″ décembre a la mi-mars, au lieu de 850 en moyenne des quatre dernieres annees.
Les fileyeurs basques embêtés par le liga
II réclame un plan d’action cura- tif base Sur des bilans precis des apports dorigine naturelle (fleuves
interdépartemental des péches des Pyrénées-Atlantiques et des Landes.
Le liga, c’est une matiere gluante et brunatre, appelee aussi mu-
Cllage marin, qui colmate les filets et fait s’effondrer les rendements. Les pécheurs basques s’agacent car le phenomene nest ni recent ni inconnu : apparu au début des années 2000, il a nourri de nom- breuses études. « Suffisamment pour savoir que le facteur déclen- cheur de ces épisodes de liga est un excès d’azote», explique Serge Larzabal, le président du comite
et rivieres) et anthropique (stations
Mais depuis deux ans, nous
d’épuration). Sachant que les rê sultats ne seront pas immédiats, il appelle a developper une applica-
avons multiplie les rendez-vous avec les élus et les techniciens des collectivitės territoriales pour les sensibiliser sur la qualite des
tion smartphone « qui renseignera
sur la probabilite d’apparition du phenomene et sa localisation sur la zone cótiere ».
eaux cötieres et ce probleme du liga qui ne fait que saggraver, deplore Serge Larzabal. Rien de concret n’avance sur ce sujet im- portant pour les professionnels.»
Loic FABRĖGUES

PECHE&CULTURES MARINES
lemarin Jeudi 1 avril 2021
Le Conseil d’Etat retoque Sea shepherd Le Conseil d’Etat a rejeté des demandes sur les prises accidentelles de cétacés dans le golfe de Gascogne.
26
teur général du Comité national des péches, Jean-Luc Hall. II est
regrettable que nous devions consacrer un temps précieux à repondre aux attaques multiples de Sea shepherd, plutôt que de nous consacrer auX programmes
LOrganisation de producteurs des pêcheurs danois et la Société danoise
La décision du Conseil d’Etat, connue le 2 mars, est motivée, en droit, du fait que Sea sheperd avait tait appel, le 19 mars, au juge des référés. Or, toutes ses demandes, examinées lors d’une audience le mardi 27, portaient sur des me- sures de fond, depassant les pre- rogatives du juge de l’urgence. L’ONG demandait la fermeture de la peche de janvier å mars et de
mis que le nombre d’échouages
de dauphins soit de 657 (du 1″ dé- dernières années. Les pêcheurs soulagés
pour la conservation de la nature se sont accordées pour prop0ser ä leur gouvernement les contours de 26 aires marines protégées. Cela aboutirait à 10,1% de la ZEE placés Sous protection forte en mer du Nord et dans le
cembre à la mi-mars), au lieu de 850 en moyenne dans les quatre
de r
Bernard JEGOU
Double revers. Autre revers judiciaire pour l’association, le tribunal de Bordeaux I’a déboutee
Toutes les mesures préconisées par Sea shepherd ne seraient ef- TIcaces que si elles etaient appll- mi-juillet à mi-aoüt, la Surveillance quées année après année, durant une longue période. Cela revient donc à demander au juge des re- férés d’ordonner a T’Etat une me- Sure reglementaire non provisoire,
d’un proces en diffamation contre Olivier Le Nézet, président du comité régional des peches de Bretagne, qui avait affirmé que Sea shepherd avait « diffusé une vidéo truquee ». Le tribunal
Skagerrak, et 10,3 % en Baltique autour de l’ile de Bornholm.
par caméras embarquées sur tous les navires, l’embarquement obli- gatoire d’observateurs et des sanc-
tions en cas de capture.
La haute cour administrative rap pelle qu’elle avait, en juillet 2020, enjoint la ministre de la Mer de s- dère que le plan d’action mis en place, encore insuffisant, a per-
ce qui depasse seS pouvoirs.
Cette décision est un soulage- ment pour les representants des pecheurs. « La profession a pris connaissance de la décision et la juge juste, indique le direC
Le Parlement européen veut reduire les dechets
prendre des mesures
cOr
a conclu qu’il avait agi « de bonne foi et sans animosite ».
marins
Le Parlement européen a adopte, le 25 mars, un rapport de la députée LREM Catherine Chabaud sur la réduction des déchets marins, principalement ceux issus de la pêche. lI demande à la Commission europeenne d’encourager les travaux de TAgence européenne des produits chimiques sur la restriction des microplastiques. Pour traiter le probleme des engins de pêche perdus, les deputes exigent l’adoption par l’Union européenne des directives volontaires Sur le marquage des engins de péche de la FAO.
PELAGIS
UR-CIRS
Des satellites pour les évitements de dauphins
lyaeu 657 échouages du 1″ décembre à la mi-mars, au lieu de 850 en moyenne des quatre dernières années.
A Toulouse les 25 et 26 mars, Annick Girardin, ministre de la Mer, a pu rencontrer les équipes de CLS (balise Argos, suivi de pêche illégale..) qui lui ont présenté leur« solution spatiale de prévision de présence de dauphins dans le golfe de Gascogne», programme qui bénéficie de l’expérience acquise du suivi et d’évitement des espadons et des tortues caouannes dans le Pacifique nord. lI devrait permettre de mieux connaitre la distribution des dauphins dans le golfe de Gascogne et de mettre en place des stratégies d’évitement.
Les fileyeurs basques embëtés par le liga
interdépartemental des pêches des Pyrénées-Atlantiques et des
II réclame un plan d’action cura- tif basé sur des bilans précis des apports dorigine naturelle (fleuves et rivières) et anthropique (stations d’épuration). Sachant que les ré sultats ne seront pas immédiats, il appelle à développer une applica tion smartphone « qui renseignera sur la probabilitë d’apparition du phenoméne et sa localisation sur
Le liga, c’est une matière gluante
brunatre, appelée aussi mu-
t
cilage marin, qui colmate les filets et fait s’effondrer les rendements. Les pécheurs basques s’agacent car le phenomene nest ni recent ni inconnu: apparu au début des années 2000, il a nourri de nom-
«Mais depuis deux ans, nous avons multiplié les rendez-vous avec les élus et les techniciens des collectivités territoriales pour
eaux côtières et ce problème qualité du
breuses études. « Suffisamment teur
liga qui ne fait que saggraver
deplore Serge Larzabal. Rien de concret n’avance sur ce sujet im-
la zone cotiere »,
cheur de ces épisodes de liga est un excès d’azote », explique Serge Larzabal, le président du comité
Loic FABREÈGUES
portant pour les professionnels. »

18 PECHE & CULTURES MARINES Les Méditerranéens s’attaquent au crabe bleu
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
Le crabe bleu, repéré depuis quelques années dans
certaines zones lagunaires de Méditerranée, inquiête les pecheurs qui craignent que l’espéce devienne invasive.
es pécheurs et conchy- liculteurs des departe- ments du sud de l’Occ- tanie sont très ingquiets. Ceux du nord de la re- gion, du delta du Rhone et de la Corse, sont soucieux: le nombre de crabes bleus (Callinectes sa- pidus) va-til exploser ? C’est la Crainte de 500 professionnels et
2
tonnes de crabe bleu sont pêchées quotidiennement dans le delta de l’Ebre en Espagne,
oùle crabe bleu a tout colonisé
en cinq ans.
gestionnaires de lagunes.
En Mêditerranée continentale, le crabe a dejâ été pêché des Pyrénées à l’est de la Camargue, sur treize sites lagunaires.
naires au niveau regional et me- diterranéen, réunis par la Dreal Occitanie (lire cl-apres).
Les crabes bleus peuvent etre très nombreux aux beaux jours, causant de gros
Lespoir est d’eviter la situation
Notamment dans létang de Canet, pres de Perpignan, ou « la densite est forte et les chiffres préoccu- pants.
dégats sur les filets notamment
espagnole ou, en cinq ans, le vo- race et tres agressif Callinectes sapidus a mis a sac le delta de T’Ebre. Pour anticiper, il faut donc une coordination plus serrée pour CRPM un il plus costaud et fonce echanger observations pratiques, recensements geographiques et
Les principaux partenaires:CRPM Occitanie, OP du Sud, Cepralma, parc marin du golfe du Lion, observatoire océanologique de Banyuls, Conservatoire d’espaces naturels d’Occitanie.
pechades), les pécheurs de Canet et de La Palme testent donc avec le
«On ne le voít pas beaucoup parce qu’il fait froid. Mais il est bien là », témoigne Bernard Perez, le president du comite regional des peches d’Occitanie. Alors avancées théoriques (sa biologie que leau est encore froide dans les étangs, des crabes ont en er- fet déjà été pris dans les filets entre mi-février et m-mars.
qui doit resister aux dechirures du crabe, avec un maillage plus large qui protége les anguilles.
Malgré des moyens res-
étant mal connue).
treints, l’enjeu est de mieux connaitre la dynamique de déve- loppement et d’installation et de faire des tests de capture, sou- ligne Jean-François Holley, le di-
Prises. Jusquā une poubelle de crabes pêchés par jour dans l’etang du Canet; dix à quinze individus pēchés par sortie en mer en fin d’hiver; 578 individus recensés par
«Nous avons tous
Pour tenter de limiter cette in- Conscience du danger» vasion, voire, comme l’espere
L’observatoire océanologique recteur du Cepralmar, attentif à
Bernard Pêrez, de « transtormer cette menace en une force », une large synergie regionale est en train de s’organiser. D’abord infor- mel, le nouveau plan de lutte ras- semble une quinzaine de parte-
Thau. Si les volumes deviennent conséquents, on espere des so- lutions de vente. Nous avons tous conscience du danger. »
de Banyuls-sur-Mer a fait des tests de nasses et de casiers. Les petits metiers d’etang estiment cepen- dant difficile de stocker les indiv- dus. Pour leurs filets (verveux et ca-
le parc marin du golfe du Lion depuis 2017.
Hélène SCHEFFER
SCRABBLEU DES PISTES POUR VALORISER L’ESPECE
Tltalie et ‘Espagne seraient pre- neuses, le crabe bleu saccommo- dant très bien avec la paella et les
les soupes. » Lors des premiers tests, sa belle couleur bleue a aussi attirė les consommateurs. « | faudrait mieux le faire connaitre et jouer la carte du local », précise la directrice.
Pendant un an, l’OP du Sud a mené l’étude Scrabbleu (pour so-
lutions de valorisation du crabe bleu) afin de definir des pistes de commercialisation. Les conclu-
pátes.
Pour Tinstant, avec l’inconnue de sa biologie et de son compor- tement, aucune evaluation n’est possible en France. De gros vo- Tumes feraient courir le risque d’un effondrement de prix, comme en Espagne ou la peche est passee de 2 tonnes en 2016 a 450 tonnes en 2019 pour un prix a moins de 3 euros/kg. Les déclarations plus précises des pécheurs devraient
sions de cette étude, financée par France filiėre péche, sont tombées
Pour la paella espagnole ou les pâtes italiennes?
en début d’année.
Très apprécié du Canada à l’Ar-
gentine, et plus particulièrement aux Etats-Unis, le crabe bleu peut être consomme sous plusieurs formes, frais ou cuisine. « I pour rait trouver sa place sur le marche
Quels sont les volumes néces- saires pour structurer une filiere ? Les ventes se feront-elles en criée Ou en coopérative ? Vers les ma- reyeurs, poissonniers, GMS Ou usines de transformation ? Les questions restent nombreuses. Une chose est sûre, à l’export,
français, estime Perrine Cuvilliers, la directrice générale de l’OP du 8 Sud. Il est fin en goût et pourrait bénéficier du dynamisme du mar ché du tourteau, notamment pour
permettre dy voir plus clair.
H. S.
Avec son bleu vif, le crabe bleu attire ‘eil des consommateurs.

lemarin Jeudi 1 avril 2021
PECHE&CULTURES MARINES 9
Un guide d’accueil des marins à la pêche
Le guide naura pas de ré- cas de figure. « Mais l y en a
Un «Guide d’accueil d’un nouveau membre d’équipage » est diffusé auprès des patrons de pêche des régions Bretagne et Pays de la Loire.
site Lignes d’horizon du Comitė na- tional des pêches. Ce guide, réa- lIse lui par les comites des peches marin droguê par exemple, avoue
sécurite, conflits entre marins, etc. On n
Anthony Le Huche. Et les gars ne se livrent pas comme cela. »
C
e constat est récur-
ouvertes. Et malgré cela, alors meme que des Classes d’age bien fournies arrivent a la retraite, le sec- teur a du mal a recruter des jeunes et, surtout, à les fidéliser.
à bord par le patron (sous format numerique, limpression avec plas- ponse toute faite pour tous les tification nest pas prevue). Il vise avant tout à fidéliser les nouveaux arrivants, qui viennent de milieux de plus en plus divers.
rent malgré les crises, comme celle en cours,
la pêche offre des sa- laires corrects sur la du-
le Turballais. Il faut le lire une fois, et ensuite piocher dedans quand on a un probleme. Sur mon ba- teau, on est presque tous de la fa connait, mais je le
rée d’une carrière. Les conditions
ya deja de nombreuses inl- améliorées et les perspectives comme les journées portes ou- vertes des lycees maritimes ou le
de travail et de repos se sont bien
tiatives pour attirer les jeunes, I entend donner au patron artisan
(1a cible principale) des outils pour
d’évolution professionnelle restent
améliorer l’accueil et lintégration d’un nouveau marin, sans oublier de lui rappeler les règles de pré vention et de sécurité å bord.
mille et on:
conseillerai au patron de l’autre
chalutier.»
Bernard JĒGOU
«ll faut le lire une fois, puis piocher dedans»
Une convention inter- régionale de partenariat pour la prêvention des risques professionnels associe les comités des peches et les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de ’emploi (Direccte), ainsi que la direction interrégionale de la mer nord Atlantique Manche Ouest.
Le recueil, bien illustré et péda- gogique, est divisé en trois parties: entretien préalable à l’embauche, accueil avant le premier embar- quement et vie quotidienne. « lI est très bien fait, estime Anthony Le Huche, armateur de la paire de pelagiques Magayant et Tangaroa a La Turballe, qui a accueilli a bord une technicienne chargee de sa rédaction. Nous avons eu, ce ven- dredi 26 mars, une présentation à antenne portuaire du comité des
Une déclinaison
nationale de ce travail est à l’étude, avec le Comitë
pêches, l’accueil était bon. »
Les questions qui fächent ne sont pas éludées: addictions, ap- plication des regles dhygiene et de
Le guide vise à bien accueillir les nouveaux arrivants. Mais aussi à donner aux patrons des outils en cas de conflit.
national des péches.
Une plateforme en Bretagne pour l’emploi dans la filière
Thon rouge : les demandes sont ouvertes pour la pēche de loisirs Les demandes d’autorisation pour la pêche de loisir du thon rouge pour l’année 2021 peuvent se faire par voie postale ou par têléprocedure
(Telésisaap) jusqu’au 31 mai. Elles se font aupres des directions
informatique, « a été conçu par les professionnels pour les profes-
interrégionales de la mer de la région d’immatriculation du navire. En 2021, le quota français pour les plaisanciers seleve a 60 tonnes, soit 6 580 bagues réparties entre six fédérations et les services de
Sionnels».
L’association Breizhmer fédère depuis 2019 les acteurs de la peche, de la conchylicuiture et de la commercialisation des produits de la mer de la région Bretagne. Présidée par Olivier Le Nézet, elle a annoncé le lundi 29 mars le lance- ment de la plateforme breizhmer
administration. La péche sera autorisée du 3 juillet au 29 août et, s’il reste du quota, du 13 septembre au 1 Octobre. Seuls les poIssons marques d’une bague (couleur vert pomme cette annee) pourront être conserves a bord, debarques et déclarés. Pour les pēcheurs pratiquant le pécher-relächer, la saison s’étend du 1″ juin au 15 novembre.
Conçu en lien avec lassociation Cap avenir, qui travaille depuis plu- Sieurs annees a la promotion des métiers de la filiere, le site web comporte un espace de presen- tation des métiers, destiné à être étendu vers un guide des torma- tions. Gratuit, il facilitera la mise en relation des candidats à l’emploi, qui y déposent leurs CV et des re- cruteurs qui deposent leurs ofres. Et des qu’une offre rencontre le profil recherche (un match), un mail arrive directement chez le re- cruteur et le candidat. l ne leur
Etang de Berre : pas d’évolution pour les quotas de palourdes Alors que la péche a la palourde a ouvert mi-mars dans Ietang de Berre, les quotas n’évolueront pas pour cette saison. Les resultats des prélèvements montrent que le nombre de palourdes est certes en augmentation, tout comme leur taille, mais le nombre de juveniles est, lui, insuffisant. Grace aux données que le Gipreb (syndicat mixte pour ‘etang de Berre) a accumulees depuis trois ans, les scientifiques vont desormais pouvoir produire des scenarios et comprendre celui qui est le plus tavorable aux palourdes. Par exemple, savoir sil est mieux de permettre six mois de peche daffilee ou deux fois trois mois. Le prochain bilan sera réalise cet hiver.
Malgré un début d’année 2021 toujours troublé, entre la pandémie et les conséquences du Brexit, la fi- lière bretonne veut continuer de re- cruter et se doit de le faire pour rem- placer les classes d’age arrivant à la retraite. « Malgré les difficul- tés, on ne baisse pas les bras, explique lsabelle Thomas, la se- crétaire générale de Breizhmer, qui précise que le site, qui a coüté 16 000 euros en développement
emploi.bzh.
reste plus qua se contacter.
J.
3..

20
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
NAUTISME&YACHTS
49
Hynova s’installe aux chantiers de La Ciotat
I’hydrogéne vert soient tenues,
Les chantiers navals de La Ciotat ont annoncé, le 17 mars, l’arrivée d’Hynova. Elle conçoit des navires propulsės ā ľ’hydrogène vert.
évenu.
Le Grand pavois de La Rochelle, via son organisateur Grand pavois organisation, a confirmé le 24 mars la tenue de la 49 édition du salon nautique international à flot, du mardi
Hynova vise differents marchés en France et a linternational, a sa- voir les agences de location, les plaisanciers et les proprietaires de
La société aura trois ans pour se consolider et faire la preuve de la viabilite de son modele éco- nomique », a indique La Cotat premier yacht de la marque de
Fondée en 2020 par Chloé Zaied, Hynova integrera en mai un local de 470 m dans le nou- veau village yachting de La Ciotat shipyards. Son objectif est de shipyards. D’autant plus que « le construire trois bateaux dotės d’un systeme de propulsion a l’hydro- gene vet la premiere année et d’en SIdente de l’assOciation Weocean finition dans les chantiers navals achever huit dans les troiS ans. « L’idée est de créer un atelier de montage et de sous-traiter la par tie construction des coques», ex- plique Chloé Zaied.
yachts dêsireux de se doter d’une annexe ecologique. The New Era, 40 pieds et destiné à une utilisa tion commerciale, S tiers en mai. ll est actuellement en de Palumbo, a Marseille, apres avoir été construit dans les chan tiers navals de La Ciotat.
chan
28 septembre au dimanche 3 Octobre 2021.
des
projet est indeniablement ambi- tieux», Souligne Leslie Bissey, pre-
et membre du jury qui a selec
tionné Hynova. « lI faudra que les ca promesses qui sont faites sur la
Le salon du multicoque de La Grande-Motte annulé Le salon du multicoque de La Grande-Motte, qui traditionnellement Ouvrait la saison des grands salons nautiques, naura pas lieu Our raisons sanitaires. Pour ette 12″ edition, qui devait avoir lieu du 28 avril au 2 mai, Cinquante grosses unites étaient attendues dont dix-huit nouveautés mondiales. « | faut savoir raison garder», a declare l’organisateur M20rganisation, qui doit se résoudre å annuler le salon pour la deuxiéme fois.
Feriel ALOUTI
echelle une solution basee sur
Raiatea carénage met au point une remorque ammphibie autotractée
L’ancien yacht de Kadhafi converti a l’hydrogêne Echoué à Malte depuis 2011, l’ancien yacht du dictateur libyen Mouammar Kadhafi, a été rachete par
constructeur norvegien Green yacht, qui compte le convertir a l’electrique, énergie qui sera produite gråce à de I’hydrogene. Le VIking Hydrogen est un yacht de 28 metres ISSu du chantier Sunseeker, le principal constructeur de yachts au Hoyaume- Uni, basea Poole. ACquis en 2004 par Mouammar Kadhafi, il portait jusqu’ici le nom tres revolutionnaire de Che Guevara.
AQUATIC
carrés qui s’adaptent à la largeur du bateau. » La remorque est p lotée à distance, grace a une te-
La remorque amphibie autotractee est un outil « un peu » révolutionnaire dans le milieu, selon Dominique Goché.
vaillé deux années avec une so- ciété italienne. Cet Outil deux en un
Raiatea carênage services, S tuée à Raiatea en Polynésie fran- çaise, posséde depuis quelques semaines une remorque autotrac- tée adaptée aux besoins de la so- ciété. « Les particularités de notre
barcation jusqu’a 50 tonnes. Elle lécommande connectée au wifi avec une portance allant jusqua
peut soulever n’importe quelle em-
comporte quatre roues multidirec- tionnelles et une hauteur variable.
300 métres.
Cette remorque tera aussi ga-
«Une remorque autotractee de ce modele soulėve les multi- coques en passant sous le navire et en venant entre les coques, de- taille Dominique Goche. Or, cer
gner de la place (30 % des 6 500 m du site). « Lespace est precieux et cela fait partie du plan de rentabilite. » Cet Outil,
remorque ? Ce sont les fourches hydrauliques que jai fait ajou- ter et qui sont maneuvrables in-
dividuellement. De plus, la lar geur de la remorque s adapte aux
construit par litalien Abi trailers, a coûté 833 000 euros au proprie-
déplaces de cette maniere sous peine d’endommagement. D’où l’dée d’ajouter sur les mon-
taire qui a pu beneficier de dife- rentes aides locales.
bateaux», explique Dominique tains bateaux ne peuvent pas
ëtre
Goche, le gerant.
Pour parvenir a ses fins et ob- tenir une remorque amphibie au- totractee, Dominique Goche a tra-
Delphine BARRAIS
tants de la remorque des verins

22
OU SONT NOS NAVIRES?
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
CMA CGM
V.Ships France
La Nouvelle-Orléans 15-16, Miami 18-19 puis Singapour.
ST Management
CMA CGM Almaviva (cdt Lecointre).- De Miami 27 mars pour Singapour 24-25 avril, Vung Tau 26-27, Hong Kong 30.
Belem ()- Europe/Méditerranée.
Champlain (cdt Terrien).- De Yantai pour Panamá (Balboa) 8 avril.
CMA CGM Fort de France (cdt Gruel).- Londres Gateway 31 mars, Zeebrugge 1″ avril,
Chantaco (cdt Ter Haar).- Europe/ mer du Nord.
DHT Amazon (cdt Le Carlier de Veslud).- Du golfe Persique pour Ras Tanura 21 avril.
Le Havre 2-3, Montoir 4-5, Pointe
CMA CGM Antoine de Saint Exupery (cdt Rogiez).- Rotterdam 31 mars, Malte 4-5 avril, Port Kelang 18-20, Tianjin Xingang 26- 28, Busan 30.
Chiberta (cdt Léon)- Europe/mer du Nord. Lacanau (cdt Laguionie).- Caraibes/Etats-Unis.
à-Pitre 13, Fort-de-France 14, Kingston 18-19, Manzanillo 22, Puerto Moin 24-25, Cartagena 26, Santa Marta 27, Fort-de-France 30.
DHT China (cdt Roucheray).- De Galle pour Nipah 3 avril.
CMA CGM Cayenne (cdt Mens)- De Rouen 25 mars pour Philipsburg 3 avril, Port of Spain 5-6, Degrad des Cannes 8-11, Vila
DHT Sundarbans (cdt Huon).- De Las Palmas pour Qingdao 3 avril. Eagle Le Havre (cdt Gueulette).- De Fujairah pour Mina Al Ahmadi 1a avril.
CMA CGM Fort Fleur d’Epée (cdt Ribes).- De Pointe-å-Pitre
Lamentin (cdt Abouka). – Europe/ Méditerranée. FS Clara (cdt Desgoutte).- Europe/Méditerranée. ST Sara (cdt Pineau).- Europe/ mer du Nord. ST Solène (cdt Rouiller).- Europe/ Méditerranee.
27 mars pour Dunkerque b-6 avril,
Londres Gateway 6-7, Zeebrugge 7-8, Le Havre 9-10, Montoir 11-12, Pointe-à-Pitre 20, Fort-de-France
do Conde 12-13, Fortaleza 15-16, Natal 17-19, Algésiras 27, Londres Gateway 1″ mai.
Plastic Odyssey (cdt Petit).- Dunkerque jusqu’au 30 avril (chantier naval).
21, Kingston 25-26, Manzanillo 29,
CMA CGM Champs Elysées (cdt Garzon).- De Malte 25 mars pour Port Kelang 7-9 avril, Tianjin Xingang 15-17, Busan 19-21,
Puerto Moin 1″ mal.
CMA CGM Fort Royal (cdt
Brault).- Pointe-a-Pitre 31 mars Fort-de-France 1″ avril, Kingston 4-5, Manzanillo 8, Puerto Moin 10- 11, Cartagena 12, Santa Marta 13, Fort-de-rance 16, Pointe-a-PItre 7, Dunkerque 26-27, Londres Gateway 27-28, Zeebrugge 28-29, Le Havre 30-1 ma.
Pointis (cdt Roux).-Luanda (Angola).
ngbo 22-23 Yantian 27-28, Singapour 2 mai.
Shanghai 24-25,
Sandviken (cdt Dumas).- Europe de l’ouest. Skuteviken (cdt Gosselin).- Europe de l’ouest. Surville (cdt Hébert).- Afrique de l’ouest.
Euronav ship management
CMA CGM Dalila (cdt Boyer).- De
Valence 29 mars pour New York 5-7 avril, Norfolk 8-9, Savannah 10-11, Miami 13, Algésiras 23-24, Fos 26-27, Gênes 28-30.
Alsace (cdt Inbona).- Océan
Indien. Anne (cdt Pare-Coubes).- Golfe Persique. Hakata (cdt Guillaume).- Océan
CMA CGM Fort Saint-Charles
(cdt Sailly).- De Santa Marta
CMA CGM Fidelio (cdt Dje Bi Dje).- Nhava Sheva 30 mars, Mundra 31-1 avril, Port Qasim 2-4, Karachi 4-5, Singapour 12- 13, Qingdao 19-20, Shanghai 22- 23, Ningbo 24-25, Nansha 27-28, Singapour 2 mai.
30 mars pour Fort-de-France 2 avril, Pinte-â-Pitre 3, Dunkerque 12-13, Londres Gateway 13-14, Zeebrugge 14-15, Le Havre 16- 17, Montoir 18-19, Pointe-à-Pitre 27, Fort-de-France 28, Kingston 2
Verrazane (cdt Naud).-Afrique de T’ouest.
Indien.
olfe
Sandra (cdt Ulysse).-
Persique.
Sogestran shipping
Sara (cdt de La Monneraye). Asie.
mal.
MT Mayoury (cdt Tiberghien).- De Laayoune pour Algesiras 2 avril, Daklha 7, Laâyoune 10, Algésiras 13.
CMA CGM Figaro (cdt Guillou).- De Busan 18 mars pour Houston 9-11 avril, Mobile 12-13,
CMA CGM Jacques Saadé (cdt Delran).- De Yantian 30 mars pour Singapour 2-3 avril, Le Havre 24- 26, Dunkerque 26-28, Hambourg
Simone (cdt Le Meur).- Golfe Persique.
Sonia (cdt Behr).- Afrique.
29-1 mai. CMA CGM Jules Verne (cdt
Mouchotte).- Los Angeles
jusqu’au 2 avril, Fuqing 16-1/, Nansha 18, Yantian 20, Shekou 21, Yantian 21-23, Vung lau 26,
Port Kelang 27, Singapour 28. CMA CGM Kourou (Ccdt
Saggesi).- Rouen 31 mars-1 avril, Philipsburg 10, Port of Spain 12-
13, Dégrad des Cannes 15-17, Vila do Conde 19-20, Fortaleza 22-23, Natal 24-26, Algésiras 4 mai. CMA CGM Louvre (cdt Apperry)- Busan 31 mars, Ningbo 1-2 avril,
N CALA
Shanghai 3-4, Yantian 6-7, Singapour 11 puis Dunkerque.
CMA CGM Marseille (cdt Marquier de Villemagne). D’Algésiras 30 mars pour Londres Gateway 3 avril, Rotterdam 4-5, Le Havre 6-7, Philipsburg 15-16, Port of Spain 17-18, Dégrad des Cannes 21-24, Vila do Conde 26-
27, Fortaleza 29-30.

lemarin Jeudi 1″ avril 2021
CMA CGM Medea (cdt Vérove).
De Singapour 29 mars pour
Nhava Sheva 5-6 avril, Mundra
7-8, Port Qasim 9-11, Karachi 11-
12, Singapour 19-20, Qingdao 26-
27, Shanghai 29-30.
CMA CGM Montmartre (cdt Guerch).- Yantian 31 mars-1 avril, Singapour 4-5, Malte 19-20, Le Havre 25-27, Dunkerque 28-29, Hambourg 30.
CMA CGM Otello (cdt Roue). De Mundra 27 mars pour
ddah 2-3 avril, Tanger 9-10, Southampton 13-14, Rotterdam 15-16, Bremerhaven 17-18, Anvers 19-20, Le Havre 21-22, Algésiras 26-27. CMA CGM Palais Royal
(cdt Guille). – De Singapour 18 mars pour Le Havre 6-8 avril, Dunkerque 9-11, Hambourg 12-14, Rotterdam 15-17, Malte 22-23 puis Port Kelang.
CMA CGM Rigoletto (cdt Chantraine).- De Manzanillo 28 mars pour Balboa 2-3 avril, Manzanillo 3-4, Cartagena 6, Kingston 8-10, Caucedo 12-14 puis Singapour,
CMA CGM Rivoli (cdt Gressier) D’Algésiras 29 mars pour Malte 1 avril, Port Kelang 14-16, Ningbo 20-22, Shangai 22-24, Yantian 26- 27, Singapour 30.
CMA CGM Saint-Laurent (cdt Lecog).- De Dégrad des Cannes 30 mars pour Vila do Conde 2-3 avril, Fortaleza 4-6, Vigo 14, Londres Gateway 17, Rotterdam 18-19, Le Havre 20-21, Philipsburg 29-30
CMA CGM Sinnamary (cdt Nédélec).- De Natal 29 mars pour Algésiras 6 avril, Londres Gateway 10, Rotterdam 11-12, Le Havre 13-14, Philipsburg 22-23, Port of Spain 24-25, Degrad des Cannes 28-1 mal.
CMA CGM Titus (cdt Amat).- Nhava Sheva 31 mars, Mundra 1-2 avril, Jeddah 8-9, Tripoli 12, Le Pirée 14-15, Malte 16-17, Génes 19-20, Valence 22-23, Barcelone 24-25, Fos 26-27, Gênes 28-29, Malte 2 mal.
CMA CGM Tosca (cdt Vignon).- De Savannah 30 mars pour Southampton 8-9 avril, Rotterdam 10-11, Bremerhaven 12-14,
Le Havre 15, New York 22-23,
Norfolk 24-25, Savannah 27-28, Charleston 29-30.
OU SONT NOS NAVIRES?
puis Ningbo 14-15, Shanghai 15, Busan 17 puis Houston.
Marfret Douce France (cdt Gergaud).-
De Port of Spain 28 mars pour Dégrad des Cannes 2-5 avil, Vila do Conde 7, Fortaleza 10, Natal 12, Vigo 20, Londres Gateway 24, Rotterdam 25, Le Havre 27.
Marfret Guyane (cdt Wehr).- De Banjul pour Tanger 5-6 avril, Algėsiras 6-7, Freetown 13-14, Monrovia 15-16, Banjul 19-24.
Marfret Marajo (cdt Lusson). Manzanillo 31 mars-1 avril, Turbo 2-4, Cartagena 4-5, Barranquilla 5-6, Manzanillo 7-8, Turbo 9-11,
Cartagena 11-12, Barranquilla 12- 13, Manzanillo 14-15, Turbo 16-18, Cartagena 18-19, Barranquilla 19- 20, Manzanillo 21-22, Turbo 23-25.
Louis Dreyfus armateurs
City of Hambourg (cdt de Traversay).- A Gdansk (Pologne) pour arrêt technique.
Ciudad de Cadiz (cdt Henneuse). Saint-Nazaire 31 mars, Tanger 3-4 avril, Tunis 6, Naples 8, Saint Nazaire 14, Tanger 17-18, Tunis 20, Naples 22, Saint-Nazaire 28, Tanger 1-2 mai, Tunis 4, Naples 6, Saint-Nazaire 12, Tanger 15-16. Lodbrog (cdt Gousset). – A Pasir Gudang.
Marion Dufresne (cdt Souffre).- A Kerguelen. Peter Faber (cdt Fruneau).- De Las Palmas pour Cotonou 1 avril. Ville de Bordeaux (cdt Artus).- De Mobile pOur Hambourg 4-5 avnil, Saint-Nazaire 9, Mobile 24.
ile d’Aix (cdt Daydou).- De Calais pour Liverpool 7-9 avril.
lle de Batz (cdt Tiercelin).- Calais jusqu’au 1″
avil.
ile de Bréhat (cdt Micholet).- A Las Palmas.
le d’Ouessant (cdt Tonnerre).- Cotonou jusqu’au 3 avril, Lome 4-7.
île de Ré (cdt Chevance).- De Changshu pour Batam 8 avril.
ile de Sein (cdt Dubois).- A
Dunkerque.
Wind of Change (cdt Cariou).- A Emden.
Compagnie maritime nantaise-MN
(Sogestran group)
MN Calao (cdt Legrier).- De oulon pOur Papeete.
MN Colibri (cdt de La Monneraye).- A La Pallice.
MN Pélican (cdt Ménard).- De Bilbao pour Poole.
MN Tangara (cdt Poulain).- A La Pallice.
Orange marine
Léon Thévenin (cdt Chrétien). Le Cap (a quai), en garde 200MA (depuis Le Cap pour la mainte- nace dans le sud des oceans Atlantique et Indien).
Raymond Croze (cdt Desmeulles).- La Seyne-sur-Mer (à quai) pour reléve et preparation opération de maintenace cable SMW3 en Méditerranée.
23
CGM
CMA
Côtes de la Manche (cdt Dumas).- Mission Sogir a Chef de
Baie 3 avril.
Téthys II (cdt Deneuve).- Mission M1 à Nice 3 avril.
Antea (cdt Méar).- En arrêt tech nique à Lorient. Alis (cdt Barazer)- Mission Kanarecup, Noumea 31 mars, mis- sion Fish code, Nouméa 18 avril. Haliotis (patron Le Gall).- Mission Tidegas, La Turballe jusqu’au
avril.
René Descartes (cdt Le Saux).- A Mokpo pour arrét technique.
Pierre de Fermat (cdt Le Guennec).- En opération de pose du cable Peace en Méditerranée.
Genavir
L’Atalante (cdt Bourret).- Mission Perle, La Seyne-sur-Mer 29 avril. Pourquoi Pas ? (cdt Moimeaux). Mission Geoflamme a La Heunion 44 avril.
Thalassa (cdt Provost).- Mission Pirata à Las Palmas 15 avnil.
L’Europe (cdt Guiton).- Mission Suchimeda Ajaccio 3 avril. Thalia (cdt Boudet).- Mission Resist à Saint-Nazaire 9 avril.
Esturial (patron Fait).- Mission EDF à Royan 6 avril.
Ponant
L’Austral (cdt Daher).-A Marseille (en attente). Le Bellot (cdt Lemaire).-A Marseille (en attente). Le Boréal (cdt Ducournau).- A Papeete (Polynésie française) (en attente).
Le Bougainville (cdt
Marionneau).- A Caen (en attente). Le Champlain (cdt Simon).- A Marseille (en attente). Le Dumont d’Urville (cdt Provost).-A Caen (en attente). Le Jacques Cartier (cdt Dupuy).- A Marseille (en attente). Le Lapérouse (cdt Boucher).- A Nouméa (en attente).
Le Lyrial (cdt Genevaz).- A Marseille (en attente). Le Paul Gauguin (cdt Mirkovic).- A Singapour pour arrét technique. Le Ponant (cdt Goger).- En Italie à Genes (chantier naval). Le Soléal (cdt Tual).- A Papeete (Polynésie française) (en attente).
Wind of Pride (cdt Plouzot).- A Dunkerque.
CMA CGM La Traviata (cdt
Auroy).- A Shekou pour ar
ret technique jusqu’au 12 avril

24 La rencontre de « Cybèle » et « Dalila »
MEMOIRE DE L’HISTOIRE
Jeudi 1 avril 2021 lemarin
CYBELE HAVRE
Le «« Cybèle », de l’Auxi-Navi, un navire neuf en 1955, mesure 170 mëtres de long, pour un peu plus de 20 000 tpl.
fils du chef mécanicien du Dalila, a menee dans les archives des jour naux, dont le marin et sa rubrique des mouvements des navires, ainsi quaupres de temoins retrouves longtemps apres les taits, et grace aux souvenirs de ce que SOn pere, aujourd’hui décede, lui a raconte
Can et Caa
Après l’escale de chargement de Ras-Tanura, le pétrolier est attendu au Havre vers le 10 ou 11 aoüt. Or, un petrolier de la méme compa- gnie, le Cybele, fait route inverse, à vide, à destination du Golfe où il doit arriver vers le 4 aout. A no- ter que le cybële naviguera a par tir de 1959 sous les couleurs de la Compagnie africaine d’amement (CAA), filiale de l’Auxi-Navi depuis 1933 mème trafic, même siége à Pari.. La CAA a ete creee pour alimenter les raffineries de Saint-
Une affaire exceptionnelle de remorquage impliquant deux pétroliers français s’est déroulée au milieu de l’été 1955…
Les couleurs de cheminée de la Compagnie auxiliaire de navigation sont des bandes
Ces pétroliers sont tous deux des turbinards construits en 1954, raconte Bernard Furic. Pour des raisons que jignore, l’une des deux pompes a huile du Cybéle » a grillê et les securites ont arrêté le groupe turbo réduc teur. Puis c’est la même avarie sur l’autre pompe, avec la meme consequence. Du coup, le petro lier n’a plus de propulsion. Ne dis- posant plus que de son groupe electrogene, il derive sagement, paré à prendre un mouillage si
par la suite.
verticales alternativem
rouges et blanches, et celles de sa filiale la Compagnie africaine d’armement, bleues et jaunes.
in juillet 1955, à l’entrée de la mer Rouge : le pe- trolier Dalila, de la Can (Compagnie auxiliaire de navigation), revient du golfe Persique ou il a pris un char gement a Ras-lanura. ll s’agit alors de l’un des plus gros pétroliers au monde a l’epoque, avec ses 33 000 tonnes. Son chef mécan- cien, Jean Furic, qui occupe cette fonction à la compagnie depuis la fin de 1950, avait suivi la construc- tion du navire a Saint-Nazaire en 1954 cOmme second, puis il avait fait le voyage inaugural. Pour son embarquement suivant, Jean Furic avait rejoint le Dalila au Havre le
Cybele
Les deux navires progressent l’un vers l’autre. Le Cybéle fran- chit le canal de Suez, tandis que le Dalila passe Aden, lorsque, dans la nuit du 30 au 31 juillet, le Cybėle tombe en avarie de moteurs de
Gobain, à Rouen et à Berre.
Le nom du pétrolier « Cybėle » est celui d’une grande déesse de Phrygie, divinité de la nature personnifiant la puissance de la vegetation, et surnommée la « mère des DieuX».
pompes a huile principales. Il se trouve en mer ROUge, bien au sud
Son chef mécanicien, Jean Mercy, est alors remplaçant, i avait embarqué entre le 10 et le 16 juillet précédent. De ce que je
necessaire.
de Les événements suivants ne
sont pas documentes, et l’on sat ce qui s’est passé gräce à l’en- quête récente que Bernard Furic,
3 juillet 1955.

25
MEMOIRE DE L’HISTOIRE
le marin Jeudi 1 avril 2021
sais, apres une communiIcation (codée) avec le service technique de la compagnie, ordre est donne au « Dalila », qui doit se trouver å environ 400 milles dans le sud de la position du « Cybėle », de se rendre auprès de celui-ci. A no- ter qu’un « requin» (remorqueur de haute mer) a dû capter le mes- sage car il propose ses services
au « Cybele »… .»
Remorquage jusqu’a Suez
La suite est toujours racontée par Bernard Furic, qui fait appel a sa memOire, ainsi qua ses connais- sances, car il a lul-meme embar- que sur des pétroliers deux étés comme pilot (éléve non diplome), puis passê un diplöme d’ingénieur (arts& métiers) et tait toute sa car- riére dans la reparation navale a Brest (AfO – Arbo – Sobrena). « |I| est probable, dit-il, qu’après avoir reçu l’information de la sítuation du « Cybėle », les deux comman dants se sont concertes. Letat-
«En avant toute » à la passerelle du « Dalila», le 4 août 1955, soit au moment du remorquage du « Cybéle »: gauche le commandant André Pérou et à droite le chef mécanicien Jean Furic.
Jean Furic comme enseignant, toile verte. L’équipage déroule majors se retrouvent pour défi non pas de machines, mais de maneuvre, matelotage, raman- dage, etc. Ensuite, mon pére était entrê à l’Auxi-Navi comme OM2
nir exactement la méthode et le rõle de chacun : le « Cybėle » af falera sa ligne de mouillage (bâ- bord, d’après des photos prises a ce moment-la) jusqu’a immer ger l’ancre, le « Dalila » se presen tera de taçon a ce que son arriere soit devant l’avant du « Cybele »,
major du « Dalila » a décidé d’en
Cette remorque jusqu’a la plage arrière. On notera que le « Dalila » étant chargé, les risques, en ri- pant le cäble d’acier et éventuel- lement des palans sur le pont
treprendre le remorquage jusqu’a
Suez, a lentree sud du canal.
De par sa fonction, c’est cer tainement mon pére qui a eu en charge la direction technique de l’opération. Et aussi du fait que le commandant du « Dalila », André Pérou, le connaissait de- puis 1944, quand, directeur de ‘Ecole d’apprentissage mari- ret dans la cale avant, sous le
principal, sont faibles, par rap- port a
en 1946.
Faute d’informations sur le dé-
un navire sur
gaz. Sur unPar
tail, on peut imaginer le scéna-
ballast (il n’y avait pas de gaz inerte à l’époque), l’operation au-
rio suivant: le « Dalila » avaít une remorque stockée sur un tou-
et le « Dalila » passera sa re-
rait nécessité de prendre beau- coup plus de précautions.
du « Cybele »… »
gaillard; je me souviens tres bien
time de Douarnenez, il avait eu dans son équipe le jeune officier mécanicien de 2° classe (OM2)
Une fois la rencontre des deux
d’avoir vu cette remorque sur son touret, recouverte d’une grosse
(Å suivre)
navires effectuée, les deux états
Le pétrolier « Dalila », tout neuf, sort des chantiers de Penhoët à Saint-Nazaire, crachant une belle fumée noire. L’officier mécanicien Jean Furic, qui a suivi la construction, est à bord.

26
LES ANNONCES DU MARIN
Jeudi 1″ avril 2021 lemarin
AVIS D’ATTRIBUTION DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR L’EXPLOTATION DES PORTS DE PORNIC
Autorité délégante :
Chaque jour dans OUuest france, les informations maritimes couvrant tous les secteurs: pêche, aquaculture, commerce, marine nationale, plaisance, traitées par une équipe de journalistes spécialisés.
yndicat mixte des ports de plaisance et de pëche de Loire-Atlantique
8 place Pierre SEMARD Tour METEOR 2-44600 SAINT-NAZAIRE
ct:michelgenthon@ports.loire-atiantique.fr – Teléphone: 06 72 6193 54
Adresse du profil d’acheteur : https:/demat.centraldesmarches.com
2- Intitulé de la délégation : Délégation de Service public pour f’exploitation des ports de Pornic 3-Objet de la delegation:
Delegation de serviIce public, par voie de concession, de l’exploitation des ports de Pornic (La Noéveil- lard, l’avant-port etle Vieux-Port) dont lactivitë principale est la plaisance, conformément aux disposi- tions des articles L1411-1& suivants du CGCT et du code de la commande publique.
4-Durèe et valeur de la concession:
ded concession: 10 ans Valeur totale estimėe de la concession:31 200 000 E
Oue
Valeur totale de la concession:22 550 000
france
– Critere
tion:
La concession a ete attribuee sur la base des criteres decrits Ci-dessous par ordre decroissant d’impor-
> Developpement des services, notamment numériques, a la clientële actuelle et potentielle visant
notamment a faciliter leur pratique mais egalement leur apprentissage
Tel. 02 99 32 60 00 35051 RENNES cedex
rategie etacions en faveur d’un parternanat vec
Loire. Solde disponible en faveur du Syndicat déterminé comme la somme sur la duree de la convention des redevances fortaitaires et variables ACtions en taveur de la reduction des charges d’exploitation du port
res ports notamment du département de antique (promotion, commercialisation, produits communs, animations communes, etc)
Actions
eur de Iaugmentation des recettes commerciales du port Stratëgie et actions en
taveur du developpement de la pratique du nautisme sur le territoire de Pornic notammentraug mentation du nombre de sorties par navire du port, le renforcement d e la oppement d’offre Stratege et actions en faveur du rentorcement de lattractivite touristique du port visant à aug- menter le nombre descalants et a augmenter la duree de leur sejour en valorisant notamment les animations et s
Abonnements: Tel. 02 99 32 66 66 Publicité: PRECOM-35200 Rennes-Tél. 02 99 26 45 45 l Soyez présents apes de 35 000 eteurs hetbdomadaires
poures Cienteles ne souhaitant pas acquérir de navire
Oes sportiv
ou le dėeve-
vrir le ter touristiques existants du territoire et en leur donnant notamment la
Politique patrimoniale permettant le retour en fin de convention en bon état de conservation et de valorisation, du patrimoine contie par le syndicat ou susceptible de lui revenir. La politique et les engagements de maintenance seront pis en compte dans ce critere Politique en faveur du developpement durable (gestion des déchets, gestion des pollutions, réduction des consommations d’eau et d’électricitë, recrutement de personnes èloignees de T’emploi
EQUIPE COMMERCIALE
6-Date de la décision d’attribution: 19 février 2021 7-Nom et adresse du Concessionnaire : SAS Loire Atlantique Plaisance – 44100 NANTES 8-Informations complémentaires
Responsable commerciale Anne-Mathilde Bretonnet 06 47 21 56 74 am.bretonnetidinfomer.fr
Chef de publicité
Chef de publicité Laetitia Blondel 07 85 86 13 52
Date de sIgnature de la convention: 11 mars 2021 La convention peut etre consultee, dans le respect des secrets proteges par la lo, au siege du Syn- dicat, sur rendez-vOus aupres de Michel Genthon (rel. 02.49.70.04.20)- Syndicat mixte des Ports de olaisance et de péche de Loire-Atlantique – 8 Place Pierre SEMARD – 44600 SAINT-NAZAIRE
Eve Bouvrie 06 07 45 41 36
e.bouvrie@infomer.fr| Lblondeldinfomer.fr
9-Avis d’attribution publié au JoUE: avis n 2021/S 055-139983 publié le 19/03/2021 10-Date d’envoi à la publication: 15 mars 2021
emdrin
lemarin.ouest-france.fr
Flottes de combat 2018
La référence mondiale sur les navires de combat et de soutien de toutes les marines
Par Sephane Gailsis et Alexandre Sheldon Duelais
flottes
combat fleets de combat of the world
2018
240e
1496 pages de renseignements inédits.
http://www.tlottesdecombat.fr

lemanin Jeudi 1 avril 2021
LES ANNONCES DU MARIN MNNNNBateaux l nn Réservez
27
VOS PETITES ANNONCES
ATLANTIC MARINE SERVICES Sociétė de Courtage Maritime
ANIIC /SERVICES
Vedettes à passagers Servitude
Barges
http://www.atlantic-marine-services.com Quai des Seychelles B.P. 403 29184 Concarneau cedex Tél. 02 98 50 50 00 Fax. 02 98 50 50 10 info@atlantic-marine-services.fr
Vente Achat Affrêtement de tous navires
Pêche Caboteurs Offshore Drague
Remorqueurs
Linda Jourdan 02 99 32 56 16 L.jourdan@infomer.fr
agence maritime plerre Lambot Société de Courtage Maritime
Vente & Achat
Affrètement
Tous types de navires
9 Quai Archereau- B.P 90065 85102 Les Sables d’Olonne Tél.: 33 (0)2 51 95 10 10 info@amplambot.com
http://www.maritime-lambot.com
lemarin.ouest-france.fr
suivez r Actu maritime au Quotidien planifiez vos évènements avec I’ Agenda du marin rencontrez les spécialistes du Quai des fournisseurs découvrez les entrepreneurs de demain
lemarin.ouest-france.fr
lemarin_ ABONNEZ-VOUS
Oui.je m’abonne
et je choisis la formule qui me convient:
Formule Premium (version papier et numérique)
Formule Numérique (version exclusivement numérique)
L’hebdomadaire +les hors-séries et les dossiers +la newsletter quotidienne +l’accès illimité au site
et à ses moteurs de recherche
L’hebdomadaire les hors-séries et les dossiers +la newsletter quotidienne +l’accès illimité au site
et à ses moteurs de recherche +les archives numériques depuis 1946
+les archives numériques depuis 1946 300 pour 1 an
500 E pour 2 ans
300 pour 2 ans au leu de 360 vous économisez 60 Code: CL9TFFIR4
180 pour 1 an
B94 E
code: CL91FFIR/3
au leu de 89 vous économisez 394 €
au leu de 44/t vOus economisez 147€ Code: CL91FFIR/1
code: CL91FFIR/2
Ces tans sont valabes unquement en Frace métpoitane. Pour toud résikent hors de France, des tris postaux s’ajautent à ces tarts Pour en savor pus,contactez-n0us au 03 4 2 43 82 0uconsuiz notre ste :emar.cus-fance f
MES COORDONNĚES
Prénom SIRET
BP Pays Tél.
abonnement@infomer.fr
Mme M. Nom Sociéte Adresse Code postal Ville Fonction Email Je règle par: Chèque à l’ordre d’NFOMER
En remplissant mon email, j’accéde åà mes contenus numériques.
U Par virement, à réception de facture (réservé aux entreprises)
Par carte bancaire (contactez-nous par téléphone)
Service Clients TSA 80001 35071 RENNES cedex
e03 44 62 43 82 (prix d’un appel local)
du lundi au vendredi de 9h à 18h – code: SL91FFIR

GENS DE MER
Anne Thorel, 41 ans, première sauveteuse en mer de la station SNSM de Dunkerque
‘ai dü mimposer. C’êtait un pas à franchir pour quejaie une place au sein de cette famille. »
LES SAUVETs)ER
Grande blonde dynamique, Anne Thorel a su se faire une place dans le milieu du sauvetage en mer, hautement masculin. Avant son arrivée, la station des sauveteurs en mer de Dunkerque ne connaissait alors pour Temmes que la secrétaire et les epouses des hommes en tenue orange. Cêtait en janvier 2016. Elle, qui nest ni marin, ni secouriste, voit ces bénévoles qui bravent les dan- gers de la mer comme des heros. Ele veut en étre. « Je connaissais certains sauveteurs. Je trouvais leur engage- ment épatant, ça me faisait tellement envie. Sans prévenir personne, en de- hors d’Alain Ledaguenel, le president de la station qui ma recrutë, je me suis pointee un samedi matin en tant que nouvelle recrue. » Un pavé dans la mare. Certains sauveteurs sont surpris,
leau-, Anne Thorel a mis son empathie et son ecoute au service des interven-
Dans ces premiers moments, Alain Ledaguenel est un soutien. Le president de la station, pour qui la feminisation de la SNSM tient à coeur, lui demande de tenir bon. « |l était important qu’elle rê siste. Si Anne låchait, c’était terminé pour toutes les autres femmes candi- dates. I fallait changer l’état d’esprit des stations et he plus se retrouver un- Depuis, la sauveteuse en mer a trou- ve sa place. Si elle ne joue pas les la- radors – jargon qui qualifie les sau- veteurs toujours prompts a se jeter a
tions. « Lors des dispersions de cen- dres de marins, je suis celle qui parle
2016
Anne Thorel entre à la station de sauvetage de Dunkerque.
a la famille.»
Lors des operations de sauvetage de migrants embarques a bord dembarca-
rassure les jeunes enfants et leurs pa- rents. « Ce sont des missions qui nous
tions de fortune, elle est aussi celle qui
94
marquent tous. Je me souviens d’un bébé de trois mois dont je me suis OC- Cupee. Je voyais dans le regard de la
En 2020, la station SNSM de Dunkerque a effectué 94 sorties.
Dans la piéce qui sert de salle de détente, un écriteau affiche « A nos femmes, pour qu’elles ne deviennent ja- mais veuves. La seule mention feml- nine dans la station, empreinte de ce qu’elle qualifie « d’esprit de confrérie ».
d’autres SuspicieuX.
quement entre vieux barbus. »
maman que ça la rassurait de confier son enfant à moi plutót qu’à l’un de
Canotiere au sein de la SNSM, Anne Thorel est par ailleurs maman solo, se crétaire administrative dans le batiment et conseillere municipale a Dunkerque. Lequipe etant constituee de 32 bene- voles, Anne Thorel assure a minima un exercice par mois. Quand le 7 juin 2019, trois membres de lequipage du Patron Jack Morisseau, le canot tout temps de la station des Sables-dOlonne, ont peri dans une mer dechainee, elle a pris Conscience plus fort encore quelle ris- quait sa vie. « Je me suis dit: « Tu as quand mëme deux enfants.. » Mais si on aide les autres, on saide so-méme. Virginie WOJTKOWSKI
mes collegues masculins. »
«ll était importan qu’elle résiste»
Sil arrivait à Anne Thorel de s’adonner un peu à la plaisance, elle navait aucune idée de la maniėre dont on peut amarrer un bateau, taire un neud marin, ne pos- sédant que de trės bréves notions de secourisme. « Je voyais bien que cer tains benévoles navaient absolument aucune envie de me montrer comment faire. Sans compter les blagues gra- veleuses d’un milieu d’hommes. J’ai du m’imposer. C’etait un pas a fran- chir pour qu’ils me fassent confiance et pour que jaie une place au sein de
Etre utile, ça n’a pas de prix. »
L’équipe compte 32 bénévoles, Anne Thorel assure a minima un exercice par mois.
Jeudi 1 avril 2021 le marin
cette famille », se souvient-elle.
Plus d’informations maritimes sur lemarin.ouest-france.fr et dans sa newsletter quotidienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :