LE MARIN JOURNAL DE L’ÉCONOMIE MARITIME DE CETTE SEMAINE…version hp air pod ecouteurs acces blind p1-10

12
DEFENSE
Jeudi 27 mai 2021
lemarin
Successeur du Rafale marine: accord trouvé
La France, l’Allemagne et l’Espagne sont finalement tombées d’accord sur le système de combat aérien futur (Scaf). Il devra en plus, en France, être utilisable depuis un porte-avions.
3
vec le Rafale de Dassault aviation, la France est le seul pays dont lindustrie aero- nautique, hors Etats- développé dès le départ
A
nouvelle génération (dit NGF pour new generation fighter), qui sera, en plus, développé en coopération
Unis un chasseur capable de se po- avec T’Alemagne et l’Espagne, au planchent sur un programme programmes armement. d
ser aussi bien sur un porte-avi- ons conventionnel que sur la terre terme, et pouvant realiser toutes
sein du programme Scaf (systeme
de combat aérien futur). Un pro- gramme strategique pour Taero-
les missions. C’est le petit exploit
technique que cette derniere veut reediter avec le Rafale marine de
Cette maquette avait été présentée par Dassault aviation au salon du Bourget 2019. Depuis, deux années se sont écoulées.
Le Falcon 10X, un candidat pour le programme Mavws
Dassault aviation a dévoilé, le
Mais le programme Maws doit 6 mai, son nouvel avion d’affaires néanmoins encore passer deux Falcon 1OX, le plus gros de la gros écueils. Tout d’abord, assu-
gamme qui doit entrer en service en 2025. Bien que destiné au mar che civil, ce dernier peut candida- ter pour le futur systėme de pa- trouille maritime Maws (maritime airborne warfare system), que la France entend développer avec ‘Allemagne pour une entrée en service en 2035.
Parmi les atouts de l’avion, son incroyable endurance de prės de 14 000 km et une capacite de vo- ler jusqu’à Mach 0,92. Deux va- riables å modérer avec ce qui se- rait injecté dans l’avion s’il était re- tenu comme vecteur pour Maws
equipage et électronique de mis- sion, armement sous voilure..
La marine italienne ne manque pas de bateaux, mais le retrait de ses vieux Atlantic en 2017 l’a lais- sée sans capacitë de patrouille maritime. Cette derniere dit donc se diniger vers un achat d’avions de ce type, avec déjā un tiercé en tëte, souffle par son chef detat-ma- jor : le P-8 Poseidon américain, le évoque l’Allemagne, en attendant P1 japonais (qui cherche toujours ses premiers clients export), Ou en- Core le C-27J, une version de pa- trouille maritime de l’avion de trans- port militaire national (qui devrait
rer le maintien d’une cooperation franco-allemande, mise a mal par une demande de Berlin de cing P-8 Poseidon américain (Boeing), pour 1,77 milliard de dollars. Une possible solution intérimaire,
le Maws en 2035.
Enfin, si le Maws se poursuit en binational, il faudra franchir le dou- loureux cap du choix de porteur. Depuis le départ, Dassault aviation est positionné sur ce programme mais c’est un électronicien, Thales,
qui a reçu le pilotage.
Les configurations en concur rence pour le démonstrateur qui volera en 2027.
nautique européenne, qui reste ce- pendant encore divisée. En effet,
Britanniques, Suédois et Italiens
Concurrent, le Tempest.
Si le NGE doit entrer en ser- VIce en 2040, les responsables ne
savent pas dire, a ce stade, quelle version, navale ou terrestre, sera la premiére utilisée. Ni même com bien d’avions navals seront com- mandes. On sait toutefois que le NGF sera un biréacteur et qu’il dis posera notamment d’effecteurs dé- portés (remote carriers).
Ratifier l’accord
Les dernières barrières sont en tout cas levées, avec l’accord ob- tenu le 14 mai entre les trois Etats partenaires. Les négociations entre eux, tendues depuis plu- Sieurs mois, achoppaient au su- jet des droits de propriété intellec tuelle et des täches allouées aux partenaires industriels. Dés lors, il ne reste plus qua ratifier l’accord. En Allemagne, cela doit passer par
un vote du Parlement attendu d’ici fin la fin du mois de juin.
Une procédure plus complexe que chez ses partenaires, d’au-
tant plus qu’outre-Rhin, depuis le début du projet, industriels et po- litiques restent persuades que
les Français ont la part trop belle dans ce programme. Ce que les
Allemands avaient, en tait, ac
cepte dés le départ, puisqu’ils ob- tenaient, en contrepartie, des posi
tions dominantes dans deux autres
Le ministere des Armées évoque
un retrait de service du Rafale ma- rine « en 2050 ou en 2060». La co- habitation sur le pont du porte-avi-
ons de nouvelle generation avec le NGF durera donc un bon bout de
temp..
Jean-Marc TANGUY
Tranche 1B. Un contrat de 3,5 milliards d’euros sera notifié en septembre aux industriels pour assurer la tranche 1B du Sca jusqu’en 2024.
Demonstrateurs. Un autre contrat, dont le montant reste inconnu, devra financer le developpement des demonstrateurs qui voleront en 2027.
LItalie veut retrouver une capacite de patrouille maritime
etre complétement développée).
En Europe, le premier equipe déja la Grande-Bretagne et la Norvege, et peut-être bientôt I’Al- lemagne, qui l’a identifié comme J.-M. T. un patch temporaire pour succé der rapidement à ses P-3, dont la
modernisation va s’avérer trop coů- teuse. Les Italiens n’évoquent pas de solution française, comme celle proposée a l’Allemagne, rache- ter des ATL2 d’occasion moderni- ses au dernier standard, le temps de developper le Maws (lire ck contre), qui remplacera les ATL2
vers 2035.
Les Italiens pourraient avoir un intérêt industriel à rejoindre ce pro gramme. D’autant que les spécia- istes en électronique de mission des deux co- tés des Alpes, pour avoir notam- ment travaillé ensemble sur les fré- gates de defense aerienne, et bien- tôt peut-ëtre, sur leur modernisa-
Connaissent bier
e
tion. Une carte à jouer.
J.-M. T.

ENERGIES MARINES 13
lemarin Jeudi 27 mai 2021
Valemo passe à l’hyperviseur pour les énergies marines
12
Afin d’accompagner la croissance de son portefeuille d’actifs en mer sous contrat d’exploitation et de maintenance, Valemoa développé un nouvel outil de surveillance à distance.
Le débat public pour les deux futures fermes commerciales d’éolien flottant au large de r’Occitanie et de Paca (250 MW chacune, devant être attribués en 2022), s’ouvrira du 12 juillet au 31 octobre. Le public est invité à débattre sur la localisation de zones préférentielles pour ces parcs.
en interne un hyperviseur. Ce nou- vel outil de surveillance agrége Sur la même interface l’ensemble des données en provenance des bouées. En un coup d’eil sur les écrans du centre de conduite de Valemo à Bègles, dans la banlieue
bordelaise, il est possible de s’as- Surer de leurs positions, de leur ali- mentation en énergie ou encore
reils installės pour les relevés.
Gagner en réactivité
La zone pour l’éolien flottant en Bretagne sud fixée par l’Etat
Les trois contrôles effec-
tués quotidiennement sur les
de Valemo.
L’outil offre, par ailleurs, une grande souplesse d’utilisation. « |I s’adapte à l’ensemble des instal lations å contröler, sondes sous- marines, lidars, radars ornitholo- giques et à la diversité des pa- rametres a surveiller », explique Héléne Laumiere, ingenieure d’études chez Valemo. « C’est un outil qui permet de faire du sur mesure afin de s’adapter aux be- soins spécifiques des clients »,
renchérit Frédéric Prévost.
bouées s’en trouvent facilités. Lhyperviseur permet aussi une re- montee dalarmes automatique. Il en gere 200 sur le parc actuelle- ment en service. « Nous gagnons en réactivité par rapport à la rê- solution d’éventuels problèmes, indique Frédéric Prévost, directeur
La question de la zone d’implantation des éoliennes flottantes en Bretagne sud est tranchée. Pour ce projet de parc entre 230 et 270 MW, dont la phase de sélection des candidats a été ouverte par la Commission de régulation de l’energie (Cre) le 30 avril, le secteur retenu par l’Etat s’étend sur 130 km. La décision, parue au Journal officiel du 21 mai, en précise les contours: situê au large de Belle-lle et Groix, a plus de 15 km de leurs cotes, le perimétre est a cheval entre les eaux territoriales et la zone économique exclusive. Plus d’informations sur lemarin. ouest-france.fr
L’activité de Valemo dans les energies marines a pris de la consistance. La filiale de Valorem, dont les débuts dans la filière re- montenta 2014 avec le mat de me- sures de Fécamp, beneficie des contrats signes par Akrocean. La start-up, dont valemo est action- naire, a decroché plusieurs mar chés de fourniture des bouées li- dars pour recuellir les données de vent et metéo oceaniques, dans le
cadre de projets de parcs éoliens
mer.
Entre le contrat signé fin 2019 avec Meteo France pour les ap- du bon fonctionnement des appa- pels d’offres au large des côtes Trançaises et ceux operes a l’etran- ger, Akrocéan a plus d’une dizaine
de bouées en mer. Elle a confie à Valemo leur exploitation et leur maintenance.
Une mission pour laquelle l’en- treprise de 80 salariés a développe
Lhyperviseur permet d’avoir l’ensemble des informations en provenance des bouées déployées, sur les écrans du centre de Valemo, à Begles.
Loic FABRĖGUES
RTE se prépare à l’arrivée de l’éolien flottant
« Nous devons travailler sur la stabilité avec les fabricants de flotteurs, afin que nos compo- sants electriques puissent sup porter les vibrations. Il est aussi écessaire de continuer à pro- gresser sur le comportement du cáble dynamique et les questions de biofouling, explique-t-il tout en se montrant optimiste pour la suite. La mer du Nord a été le berceau de l’éolien posé en Europe. La Méditerranée sera certainement
se prepare donc a la possibilite de recourir à des sous-stations elec-
Boigegrain, directeur des affaires
maritimes a RiE. Dans ces pro- jets se trouvent notamment les pre- miers appels offres d français pour l’éolien flottant en Bretagne sud puis en Mediterranee.
triques flottantes pour raccorder ces parcs. « Cela ne sera pas né- cessaire pour la Bretagne sud ou la station sera en technologie po- sée mais l’option reste ouverte pour la Méditerranée », explique le responsable offshore chez
En charge du raccordement
des parcs éoliens offshore et de la construction des sous-stations électriques en mer depuis l’ap- pel d’offres de Dunkerque, RTE a fait les comptes. Dici 2035, le gestionnaire du réseau élec- trique français s’apprête a investir Sous-stations flottantes entre 7 et 8 mlliards deuros pour raccorder plus de 10 gi- en Méditerranée
RTE.
Une solution bien plus avancée
Une technologie dont Régis que les sous-stations électriques Boigegrain estime qu’elle devra Sous-marines, « au stade de la
gawatts (GW).
elui du flottant. i
« Nous avons quinze projets de raccordement de parcs identi- jouer un röle « majoritaire» si la R&D conceptuelle », selon Régis fiés dont quatre sont en cours de réalisation », souligne Régis tif d’environ 50 GW en 2050. RTE Core des développements.
Le travail a déjà commence.
L.F.
Boigegrain, mais qui nécessite en-
France veut atteindre son objec

Jeudi 27 mai 2021 lemarin
14
OIL&GAS
Les foreurs offshore se montent optimistes quant aux perspectives du secteur. De nouvelles rationalisations de la flotte restent toutefois nécessaires pour équilibrer offre et demande.
optimisme semble de retour dans le forage offshore, à la faveur de la hausse des cOurs du brut et de la reprise de projets reportes lan dernier du tait
drilling, Jorn Madsen, « mais nous Voyons des signes d’ameliora- tion, en particulier sur le segment
des unites flottantes, ou la ratio- nalisation de la flotte a conduit
a un environnement commer
cial plus sain ». Le PDG de Noble corp, Robert Eifler, s’est félicité dé-
de la crise du covid-19.
Certes, le marche reste conva- lescent, a constaté le 20 mai le di- recteur géneral du danois Maersk
but mai «des opportunites inte- ressantes en matiere d’appels
Le marché du forage offshore s’améliore
730
Maersk drilling a accru Son carnet de commandes
de 730 millions de dollars
au premier trimestre, sa plus forte hausse trimestrielle depuis 2017.
Le patron de valaris, Thomas
d’offres» et d’« une hausse des taux journaliers».
Maersk drilling constate une amélioration sur le marché du forage offshore, en particulier sur le segment des unités offshore.
les premiers signes
Burke, a pour sa part affirmé fin avril « Voir d’une reprise de la demande », face a laquelle sa compagnie reac- tive meme des rigs. Quant a Awilco drilling, il a fait part d’une demande accrue au Royaume-Uni pour des programmes abandons d de puits
« Les opérateurs semblent y ac-
célérer leur approvisionnement
progran ammes de-
ies
butant l’an prochain, anticipant un équilibre offre/demande plus
tendu.
Les compagnies demeurent timides
L’amélioration du marché, éga lement constatee par lransOcean, est contirmee par les données d’Evercore ISI: entre mi-avril et mi- mai, 38 contrats représentant au total 67 années d’utilisation de rigs
Sismique: Boss teste son node autonome
réduisant les coûts et la durée des etudes sismiques comparée au déploiement de nodes, ces boi- tiers déposés sur les fonds marins par des robots tėléguidés (Rov). Ses AUV pourront travailler en es- saims, rester plusieurs semaines sous l’eau et se repositionner d’un site à l’autre sur les fonds marins. d’un investissement total de 10 mil- Ils serviront à faire de l’exploration lions de livres (11,6 millions d’euros) Pétrolière, optimiser des réservoirs existants ou identifier et surveil- initiaux, auxquels s’est joint BP, ler des stockages de CO, sous les
solution prête à être commerciali-
Blue ocean seismic services (Boss) a testë, au large de Perth, en Australie, un prototype de son robot souS-marin autonome (AUV) conçu pour se positionner sur les fonds marins afin de réaliser des
see.
Issue d’un projet de développe- ment lancé en 2017 par deux so- ciétés australiennes, le specialiste des technologies autonomes ma- ritimes Blue ocean monitoring et la compagnie pétrolière Woodside energy, Boss a bénéficié en 2020
etudes sismiques.
Cette start-up basée à Farnborough, au Royaume-Uni, prévoit désormais de construire plus de dix prototypes de son AUV et de réaliser dans les prochains mois de nouveaux essais, cette tois dans les eaux britanniques. Objectif : disposer fin 2022 d’une
de la part de ses deux actionnaires
La start-up a pour ambition de proposer une solution innovante
fonds marins.
C. I
L.
ont été annonces au niveau mon- dial, dont 23 pour des unites auto- élévatrices (jack-up) et 15 pour des unites flottantes. Depuis le début de l’annėe, les contrats attribues pour des jack-up reprèsentent 538 jours d’utilisation, soit 15 % de plus qu’un an plus töt.
Reste que les compagniesS pe- trolleres demeurent timides dans leurs investissements offshore et que de nouvelles rationalisations Sont necessaires pour équilibrer le marché du forage. Soucieuse d’y contribuer, Maersk drilling vient d’annoncer un accord avec New
fortress energy (NFE) pour lui ce- der les rigs auto-élévateurs Maersk
Guardian et Maersk Gallant pour
un total de 31 milions de dollars. Particularite : ces rigs precedem- ment sous cocon, construits res-
pectivement en 1986 et 1993, ne
seront plus utilisés pour du forage mais comme base pour un projet
de liquétaction en mer de NFE.
Carole LANZI
lotte. Selon Riglogix, la flotte mondiale sous contrat était au 24 mai de 338 jack-up et 114 unités flottantes.
Mer du Nord. Le taux d’utilisation moyen des jack-up est passe en mer du Nord de 55 % au quatrième trimestre 2020 à 62 % au
premier trimestre 2021.
Vallourec :plan de sauvegarde validé
lemarin.Ouest-france.fr
suivez I’Actu maritime au Quotidien
Le tribunal de commerce de Nanterre a approuvé le plan de sauvegarde de Vallourec, par un jugement rendu le 19 mai. « Tous les créanciers de la société sont ainsi tenus d’exécuter le plan», a expliqué le lendemain le spécialiste français des tubes en acier sans soudures. Prochaine étape de la restructuration financière: le lancement de l’augmentation de capital de 300 milions d’euros, prévue début juin.

OIL& GAS15
lemarin Jeudi 27 mai 2021
Vents contraires sur l’exploitation minière
Alors que des industriels et Etats se préparent à une éventuelle exploitation des ressources minérales des grands fonds marins, plusieurs ONG, inquiètes, montent au front.
Seabird exploration, est coté de- puis mars à Oslo. Objectifs: dé- velopper un système d’exploita- tion miniere en environnements difficiles, destiné en particulier àla Norvége, et débuter une produc- tion pilote en 2026.
2
La campagne Mininglmpact recourt au« Normand Energy» de Solstad et à l’« Island Pride » d’Ocean infinity.
‘est une avancée no- table pour le deep sea mining (exploi-
menée en association avec le pro- jet scientifique Mininglmpact, qui
De meme, Ihe metals co,
né cette année de la fusion entre Deepgreen metals (qui compte Maersk supply service et Allseas parmi ses partenaires) et Sustainable opportunities acquisi- tion corp, sera introduit en Bourse,
réunit 29 instituts européens, dont
tation minière en fremer.
tences sur deux catégories de vers marins (les nématodes et les poly- chétes).
Elle vise en particulier à « éva- luer l’impact du nuage de sédi- ments créé lors de la collecte des nodules, mal connu. Selon les modéles, ce nuage pourrait multiplier par deuxá cing la Sur face directement impactée », ex plique Lenaick Menot, cadre de re- cherche à l’fremer, institut qui ap- porte pour le projet ses compe-
haute mer) le ro- bot Patania lI de GSR (Global sea mineral resources), filiale de Deme dans le secteur, a réa- lisé en avril une premiere en ex trayant des nodules polymétal- liques par 4 500 métres d’eau, dans le Pacifique (lire sur lemarin. ouest-france.fr). Cette campagne, qui devait s’achever le 17 mai, est
Inquiètes de l’impact potentiel à New York. ll envisagerait d’affre-
du deep sea mining sur l’environ- nement, les ONG montent au tront. Greenpeace s’est opposé à la cam- pagne menee avec le Patania ll. planchent ausi sur le deep sea Elle fait aussi partie, aux côtés du wWF, des six ONG ayant appelé la Norvege, en avril, a mettre fin au processus qu’elle a entamé cette annee pour ouvrir ses eaux au deep sea mining et, peut-etre, oc- troyer des licences des 2023.
ter des vraquiers transformés et de
construire ou convertir une flotte.
De toutes petites entreprises
mining, a linstar du français LWNC (Loctudy world nodules co) de l’an- cien pêcheur Stephane Pochic.
LWNC met au point une drague
qui, inspirėe des engins de péche de la coquille Saint-Jacques, per mettrait d’exploiter des nodules
polymetalliques.
Le wwF a par ailleurs appele a
Carole LANZI
un moratoire sur l’exploitation mi- niere en haute mer auquel BMW, Volvo, Samsung et Google ont ap- porté leur soutien en mars.
Code minier. Le code minier sur lequel travaille ‘Autorité internationale des fonds marins est attendu dans les prochains mois.
Des acteurs en plein
développement
Nouvelle drague. Selon « Ouest- France», LWNC espère mettre à l’eau des 2021 un démonstrateur de sa drague.
Parallèlement, des acteurs du
deep sea mining sont en plein de- veloppement. Green minerals, une filiale du spécialiste de la sismique
Le « Patania ll » a extrait des nodules polymétalliques par 4 500 metres d’eau.
LA FRANCE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS?
nouvelle filière industrielle. » Pour ce qui des zones propIces, Alexandre Luczkiewicz, le rapporteur du groupe de travail, ne pense pas que la France soit en retard. « Elle dispose de deux permis octroyes par l’Autorité internationale des fonds marins, dont l’un devrait étre renouvelé cette année. Mais en matiere de programme de re- cherche et industriel, elle prend un retard trės inquiétant. »
ieo Videntificato
Cimer
En début d’annéée,
(Comité interministériel de la mer) a annoncé vouloir relancer la stra- tegie nationale d’exploitation mi- niere en haute mer. « Pendant cinq ans, il n’y a eu aucune avan- cée dans cette stratégie », re- grette Francis Vallat, le président du groupe de travail grands fonds marins du Cluster maritime fran- çais (CMF) qui compte, parmis ses membres, Total, Technip energies, TechnipFMC, Abyssa, Bourbon,
Face aux inquiétudes des ONG, le CMF se dit « favorable à un mo- ratoire conditionnel sur la pro-
LDA, Eca, Centrale Nantes, le Gican ou encore Naval group.
«Après le Cimer de janvier,
poursuit-l, il est indispensable duction, prėcisant quaucune eX que des decisions soient prises dans les tout prochains mois, sans quoi nous ne croirons plus a la possibilité pour la France de nement», se placer à l’avant-garde de cette
ploitation ne sera menee a moins d’avoir démontré qu’elle peut se faire dans le respect de l’environ-
Le CMF est favorable à un moratoire conditionnel sur l’exploitation des res- sources minérales des grands fonds marins (ici, des nodules polymétalliques, concrétions rocheuses riches en nickel, cobalt, manganėse et cuivre).
C. L.

16
SHIPPING
le marin
Jeudi 27 mai 2021
Samira Draoua, directrice gênérale de l’activité de financement d’Econocom France, a orchestré l’acquisition et l’intégration des Abeilles par le groupe Econocom åà l’automne 2020. Diplômée des arts & métiers et de l’Insead, la nouvelle présidente des Abeilles détaille la stratégie du groupe.
Les Abeilles ont un savoir-faire qui peut s’exporter
Econocom a acquis Les Abeilles a lautomne dernier. En quo un groupe du digital peut-il avoir intérêt á investir dans le maritime ?
a6 9308699
L’acquisition des Abeilles, que nous accompagnons depuis trois ans dans le cadre du financement de sa flotte, est une opportunite que nous avons saisie. Mais, pour autant, la digitalisation du maritime reprèsente un intérėt majeur pour le groupe. Econocom a finance dès 2016 des actifs digitaux dans le secteur maritime. Notre regard numerique sur une économie qui, si on la compare par exemple a T’aêrien, n’est encore que partielle- ment digitalisee peut contribuer à donner au secteur son envol en la matiere.
Le but est de remplacer des hommes par des machines ?
Non, bien au contraire. Digitaliser les process doit contribuer à facili ter le travail des hommes, en amé- liorant la productivite certes mais aussi surtout la sécurité dans le cadre d’une démarche durable.
«Notre plan de développement stratégique des Abeilles sera finalisé au premier semestre 2022. »
Les Abeilles vont-elles suivre la voie de certains de vos concurrents en matière de navire autonome?
Le secteur des EMR, en plein développement, vous intéresse- t-il ?
Boulogne (Abeille Languedoc) et Toulon (‘Abeille Flandre), une étape très importante pour notre developpement. Cela nou une grande sérénite pour conti- nuer a servir laction de l’Etat en mer, une mission absolument prio- ritaire pour Les Abeilles. Nous pou- Vons désormais travailler a un plan de développement stratégique des Abelles qui sera finalise au premier semestre 2022. II passe par un développement de la com- Ppagnie en France et a linternatio- nal, ou notre savoir-taire peut trés bien s’exporter.
Nous regardons cette question de pres. Le navire autonome a un in- térët certain pour differents types d’opérations mais absolument pas pour les missions de sauvetage et de sécurité en mer.
donne
Notre mission pour l’action de l’Etat
en mer nécessite d’appareiller en 40 minutes, ce qui limite la possi-
bilite d’effectuer d’autres missions avec notre tlotte. Nous regardons différents secteurs pour la dévelop-
Les Abeilles travaillent-elles à se développer sur d’autres secteurs que l’action de l’Etat en mer ?
per. Avec 98 % des materiels issus de nos contrats recycles, lecono-
mie circulaire est dans I’ADN du groupe Econocom qui sinteresse
Nous avons remporté l’appel doffres de remplacement des deux remorqueurs d’intervention, das- sistance et de sauvetage (Rias) de
donc de três prês à l’économie Propos recueillis bleue. La question de la dépollu-
tion intéresse aussi de près une en treprise du digital comme la nótre.
Quand allez-vous démarrer le nouveau contrat des deux Rias?
Au premier semestre 2022. Les deux navires, qui vont bien au-dela des spécifications exigées par l’ap- pel d’offres, sont en cours d’acqui
Sition. .Un des navires pressentis, le
Siem Garnet, est dailleurs d ores et deja positionne a Boulogne pour un affretement simple destiné à remplacer l’Abeille Languedoc pendant son arrét technique chez Damen à Dunkerque.
Les Abeillles deviennent
un armateur independant. Des partenariats sont-ils envisageables ?
Membre d’Armateurs de France et soucieuses de sengager da- vantage dans le developpement de l’emploi maritime en hrance, Les Abeilles sont une entreprise
maritime 100 % autonome et Continueront à l’être. Elles conti nueront bien súr à s’appuyer sur des partenaires dans ses missions.
Que représentent désormais Les Abeilles, avec ses cing
navires et 140 salaries, pour un groupe de 10 000 personnes comme le vötre ?
Nous avons beaucoup de comple- mentarité. Quand je discute avec qu’ils portent des valeurs Com-
les marins des Abeilles, je constate
munes avec celles qui ont fait le
groupe: l’audace et la réactivité. Les Abeilles, societé emblema- tique, represente un vecteur fort de communication pour le groupe, dont nous sommes fiers.
par Thibaud TEILLARD

17
SHIPPING
lemarin Jeudi 27 mai 2021
Bourbon gérera les équipages
400
des navires du Drassm
Le « CMA CGM Marco Polo », qui, après Norfolk,
Selon nosinformations, Bourbon a remportē l’appel d’offres pour la gestion des équipages des deux navires hauturiers du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines.
d’échelle et souhaitait pour cela des erfectUTS permanents de onze
marins (cing pour ‘André Malraux et six pour ‘Alfred Merlin), à com- pléter ensuite selon les missions.
a fait escale à Savannah le 26 mai, est le premier porte-conteneurs de la classe 400 mëtres a toucher les ports de la cote est nord-américaine. Avec ses 394,40 mētres plus exactement, ce porte-
Des projets d’armement avec la Marine nationale puis avec larme- ment des Phares et balises ne se sont pas concrétisés, et le Drassm Sest tourne vers le prive.
Depuis 2012, le Drassm dispo- sait d’un équipage permanent de trois marins (un commandant, un second et un che) et de contrats cOurts recrutes selon les missions. Avec l’arrivée de l’Alfred Merlin, qui fera notamment des missions Outre-mer, le Drassm change
Conteneurs de 16 000 EVP est le plus grand jamais
ports
(Halifax, New York, Norfolk, Savannah et Charleston).
Démolition
L’appel d’offres, lancé in 2020, prévoyait de déléguer à un arma- teur privé la gestion de deux équi- pages, ceux de l’André Malraux, déjà en exploitation, et de I’Alfred Merlin, navire plus important de 46 metres en cours dachevement au chantier Ixblue de La Ciotat.
Bourbon, interroge par le marin, Sest refuse a tout commentaire a ce stade.
Thibaud TEILLARD
du « Port Albert» Le pétrolier panameen Ocean Amethyst (46 000 tpl) qui vient detre livre aux demolisseurs de Chattogram (Chittagong) au Banglaseh, a débuté sa carrière en 1995 comme français Port Albert. l etait le troisieme dune serie de huit transports de produits raffinés construits de 1995 a 1997 pour van Ommeren tankers par le chantier coreen Halla. ll est le troisieme envoye a la casse apres les ex-Port Arthur et Port Alexandre. Le Port Christine a ete perdu, mais les Port Caroline, Catherine, Cécile et narnote sont toujours en
e
activité au sein d’armements asiatiques.
Bourbon gêrera les équipages des deux navires hauturiers, dont l’« Andrê Malraux », que le Drassm exploitera i partir de cette mi-20021.
Colas commande un troisième bitumier GNL-électrique
Alcatel submarine networks achete un nouveau cablier
Décidé depuis plusieurs mois
par le chantier chinois Yantai raffles. I a longtemps opéré en mer du Nord sous le nom de Caledonian Vision pour le compte de l’armateur britannique Vector offshore.
Quatre mois apres la commande de deux bitumiers de 21 000 ms associant des batteries et des mo-
a renforcer sa flotte alors que le marche de la pose et de l’entre-
teurs dua-fuel pouvant étre alimen-
tien de cables sous-marins est
americains. Comme les deux pre- cedents, il sera classe par Bureau veritas. Le design est fourni par le meme cabinet d’architecture sue- dois FKAB Marine design, une ré- ference pour ces navires trés parti- culiers qui doivent transporter des produits chauds jusqua 200 °C
tés å la fois par du GNL et du bio- gaz liquefie, le groupe français Colas a passe commande d’un
trės bien orienté, Alcatel subma- rine networks a acquis l’ex-supply offshore GSP Phoenix rebaptisé Ile de Molėne sous pavillon fran- çais et gestion de Louis Dreyfus ar
Arrive du port britannique de Leith debut mai a Dunkerque, le nouvel ile de Molene va étre trans- formé en cablier dans un chantier a determiner comme l’lle d’Oues- sant (converti à Gdansk), l’ex-sup-
ply acquis en 2019 par ASN.
troisième navire du même type.
Destine a sa filiale canadienne McAsphalt, le navire aura une ca- pacite de 11 700 m° et des d- mensions specifiques pour pou- Voir emprunter le reseau interieur des canaux et grands lacS nord
FRAB est aussi derriere le bitu- mier de 15 000 tpl commandé en aout 2020 par le stOCkeur français
mateurs, le partenaire historique
d’ASN.
de produits raffinés Rubis.
Ce navire de 93,40 metres de
long pour 22 mètres de large et
Frédérick AUVRAY
380 tpl a été construit en 2006
T. T.

SHIPPING
Jeudi 27 mai 2021 lemarin
18 La Chine confirmée comme premier importateur de céréales à Rouen
Même avec des volumes en retrait, la campagne céréalière 2020-2021 qui s’achève à Rouen reste d’un bon niveau. Avec une Chine devenue la première destination du port normand.
d’approvisionnement alors que sa demande intérieure est en forte hausse ».
1,4
Pour ces lots de plus de 50 O00 tonnes, qui correspondent aux expéditions vers la Chine mais ausSI vers les pays du golfe Persique, le port de Houen a ac- Cueilli cinquante vraquiers pana- max de 230 mėtres de long lors de cette campagne. C’est quasiment trois fois plus quil y a cinq ans.
million
En tonnes, le total des Importations chinoises de Dles français a fin avril, sur la derniere campagne.
omme prévu en rai- campagne 2019-2020. « A la fin son des mauvaises ré- coltes, la campagne céréalière 2020-2021, qui sachevera le
avril, nous étions à6 millions de tonnes dont 4,4 millions pour le
blé et 1,6 million pour les orges. Mai et juin seront des mois avec peu de volumes, car la matière
C’est le résultat du long pro- gramme d’arasement des points hauts du chenal de navigation de la Seine qui a permis de gagner 1 mètre de tirant d’eau, mais aussi de la modenisation des terminauxX de Sénalia à Petit-Couronne et Soufflet à Canteleu.
30 juin a Rouen, se soldera par un déficit d’environ 30 % des ex portations. Entre 6,3 et 6,5mil- lions de tonnes contre 9,9 millions de tonnes pour l’exceptionnelle
Le fait marquant est l’envolée des importations chinoises. Avec un total de 2,2 millions de tonnes, la Chine est passee devant I’AIge-
première n’est simplement plus là », explique Manuel Gaborieau, responsable de la filière agroali- mentaire pour Haropa Rouen.
comme première destination des grains chargés à Rouen. « La demande chinoise est toujours forte sur les orges brassicoles et fourragers avec 1,5 milion de tonnes. Mais le fait nouveau est la très forte augmentation sur le blé meunier avec 600 000 tonnes chargées à fin avril , détaille Manuel Gaborieau.
rie
Cinquante panamax
Pour la campagne suivante 2021-2022, les pluies bienvenues de la fin du printemps laissent au- gurer un retour à une production céréalière française plus proche de la normale. « ll faut toujours res- ter prudent en matière de récolte, mais en tout cas, du côté de la lo- gistique portuaire, tous les feux sont au vert », affirme Manuel
Si pour les orges, les exporta- tions françaises bénéficient effec tivement de la hausse des taxes imposées par la Chine aux impor tations australiennes, « pour les bles, on na pas le meme phe nomène de taxation. Cela cor respond plutöt à la volonté de la Chine de diversifier ses sources
Frédérick AUVRAY
Trio. Chine, Algérie et
Maroc sont dans I’ordre les trois premieres destinations des grains exportes depuis Rouen.
Le « BTG Matterhorn» en avril au terminal de Soufflet à Canteleu, T’un des cinquante panamax accueillis lors de la derniere campagne.
Bordeaux reçoit une nouvelle grue pour Bassens
Le grand port maritime de Bordeaux a pris livraison, le 19 mai, d’une nouvelle grue Gottwald pour sa fillale Bordeaux operations por- tuaires (Bop), dédiée å la manuten-
acquise par le GPMB », souligne ce dernier.
Cet achat s’inscrit dans le cadre du programme de modernisation entrepris par le port pour son ter- minal a conteneurs. D’un mon tant de 13 millions d’euros, Il a aussi concerne lagrandissement du terre-plein, passe de 66 000 a 86 O00 m. De quoi porter la ca- pacité de traitement à 80 000 EVP
tion verticale.
Arrivé de Düsseldorf à bord du MV Sandettie, cette grue mobile servira au trafic de conteneurs et de colis lourds sur le terminal de
Bassens aval. Cinq six semaines seront necessaires pour son mon- tage et sa mise en service. Lengin de 445 tonnes affiche 51 métres de portée et une capacité maximale de levage de 100 tonnes. Capable de lever 34,8 tonnes à 51 métres, « C’est la plus grosse grue jamais
par an.
L’achat de la nouvelle grue porte à trois les engins de levage désor- mais disponibles sur le terminal, Ou seul escale pour I’heure le fee-
der de CMA CGM.
La grue est arrivée de Düsseldorf à bord du « MV Sandettie».
Loic FABREGUES
Gaborieau.

le marin Jeudi 27 mai 2021
Le port unique de l’axe Seine est lancé
Exit Haropa. A partir du 1″ juin, il faudra parler du grand port fluvio-maritime de l’axe Seine. La fusion des ports du Havre, Rouen et Paris a été actée. Les collectivités locales seront représentées au conseil de surveillance d’Haropa mais pas les organisations professionnelles privées.
teur », comme le martelait son re- présentant havrais Michel Segain. Un conseil d’orientation de l’axe est créé qui fera office de conseil de développement. A côté de cette organisation centrale pilotée par un directoire de six membres, des directions locales subsisteront dans chacune des trois places por tuaires ainsi que trois conseils de
veillance ou seront donc représen- tées les régions Normandie et le- de-France, la métropole du Grand Paris, la communaute urbaine Le Havre Seine métropole et la mé- tropole de Rouen Normandie.
developpement locaux.
Tous les accords sociaux conclus avant la fusion sont main- tenus. De la même façon, les régles de police portuaire spec- fiques a chaque port doivent per-
Le conseil des ministres du 18 mai a entériné la fusion des trois ports du Havre, de Rouen et de Paris avec la création, a comp- ter du 1″ Juin, d’un nouveau grand port fluvi0-maritime de l’axe Seine, avec Le Havre pour siége central. Le décret ministériel, paru au Journal officiel du 20 mai, confirme les orientations dêjā prises par les ministres des Transports et de la Mer sur son organisation. Les collectivités locales disposeront de cing Sieges au conseil de sur-
Le privé écarté
Les organisations profession- durer. nelles privées et notamment leur fédération Seine ports union en sont exclues, malgré leur demande rêpétee « d’etre au ceur du reac-
Frédérick AUVRAY
Marseille: Cnan Med prépare ses navires
Larmateur algérien Cnan Med a acquis l’an passé deux porte- Conteneurs de 1 500 EVP com- mandés initialement par l’arma teur grec Cosmoship manage- ment tout juste sortis des chantiers
chinois Guangzhou Wenchong,
les FSL Colombo et Kolkata. Ces sisterships sont arrivés fin mars et début mai à Marseille, où leur pré- sence lège à quai (postes 12 et 44) ne passe pas inaperçue. Des opé- rations techniques et administra tives sont en cours pour leur nou- velle carrière. Le FSL Kolkata est déjà devenu Djanet sous pavillon algérien et le FSL Colombo va suivre sous le nom de Cirta.
HAUGLRG
SHIPPING 9
2023
Abandonnée fin 2018 puis relancēe lors de la dernière loi de finances, la suppression de l’avantage sur le gasoil des engins de manutention portuaire est reportée une nouvelle fois au 1″ janvier 2023, après r’élection présidentielle. Les manutentionnaires portuaires avaient évalué
a 12 millions d’euros
la hausse de fiscalité
ngendree par cette mesure.
P&0 et DFDS s’allient sur le détroit
Pour faire face à l’arrivée d’Irish ferries, P&0 ferries et DFDS vont s’échanger de la capacite au départ de Calais et Douvres. Les deUx leaders des traversées maritimes du détroit veulent réduire es temps d’attente de leurs clients fret afin de fluidifier le passage par la route maritime. Selon cet accord, annoncé le 25 mai, les camionsS pourront emprunter le prochain départ de navire disponible quand ils se prèsenteront au port, qui s’agisse d’un ferry de DFDS ou de P&O.
Plus d’informations sur lemarin.ouest-france.fr
Saint-Pierre: le quai de croisière démarre à Montoir Le Sinaa, navire conventionnel gréé de 12 700 tpl de larmateur néerlandais Spliethoff qui exploite une ligne réguliére transatlantique, a quitté Montoir le 22 mai pour Saint-Pierre, le principal port de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, avec à bord 3 500 tonnes de matériaux divers (blocs de béton, poutres métalliques et ciment en big bags), soit 1 250 éléments divers, sous la responsabilité du commIssionnaire de transport Alliance Europe. Ce matériel venant du grand Ouest est destiné à construire le nouveau quai de croisière de Saint-Pierre.

20 SHIPPING Edeis investit 12,6 millions d’euros dans le port de Saint-Malo en 2021
lemarin
Jeudi 27 mai 2021
Malgré une année 2020 plombée par la crise sanitaire,
le port de Saint-Malo voit la concrétisation de nombreux
projets en 2021, dont l’achat d’une trémie aspirante.
l’opérateur a signé, pour 1,15 mil- lion d’euros, l’achat d’une trêmie spirante, visant à « limiter les emissions de poussieres lors des déchargements de bateauX». Elle devrait étre opérationnelle debut 2022. A terme, le port, propriéte de la région Bretagne, devrait etre doté de Cing autres dispositifs de ce type pour un montant total de
deis a annoncé 12,6 mil- lions d’euros d’investis- sements en 2021 pour le port de Saint-Malo lors d’un récent conseil portuaire. Un budget qui intėgre, pour une bonne part, la dimension
environnementale.
A la prise de la concession du
port en janvier 2020, le conces- sionnaire avait en effet hérité d’une patate chaude: les rejets dam- moniac venant de l’usine Timac agro. « Les emissions, mesurees inopinément, étaient six à douze
lions d’euros.
Nouveaux remorqueurs
Parmi les autres gros invesusse ments, Edeis a annoncé le rempla- cement du remorqueur le Grand Bé, ainsi que l’acquisition de deux nouvelles unites de remor- quage, pour un budget de 7,3 mil lions d’euros. Deux operations ma- jeures seront par ailleurs livrées dé- but juin : la modernisation du poste de commande de l’ecluse du Naye et un nOuveau pont tournant rem- plaçant ancien, d’un montant de 7,7 millions d’euros.
fois supérieures a la moyenne en mai 2018, rappelle Bernard
La nouvelle trémie va permettre de limiter les êmissions de poussieres lors des dechargements des bateaux.
Goguel de l’association Bretagne vivante. La mise en place d’une commission de suivi, avec tous les acteurs, a contraint I’indus- triel à réaliser des amenage-
En parallėle des travaux me- enquete publique sera mise en nes par la region Bretagne sur la place afin de cerner au mieux les modernisation du terminal ferry du Naye, Edeis établira un pro- culation, assure la region. gramme damenagement de la gare maritime de la Bourse. Une
enjeux environnementaux et de cir-
ments qui ont permis de revenir sous les seuils réglementaires
Kévin STORME
début 2020. »
Cet enjeu de qualité de l’air, Edeis l’a bien compris. Le 17 mal,
Kenya: le port de Lamu démarre enfin
Proche de la Somalie, ce qui
gaprojet qui n’en finit plus davoir n’est pas sans poser des diff- port de Lamu veut concurrencer Mombasa, le principal port ke- nyan, mais surtout Djibouti. I| est
ainsi la premiere pnase de ce me-
neurs en eau profonde (18 métres de tirant d’eau) de Lamu. Deux autres postes seront termines dici la fin de cette annee, completant
cultés en termes de secunte, le
Uhuru Kenyatta, le président ké- nyan, a présidé le 20 mai la mise en service officielle du premier poste du nouveau port a conte-
du retard. Le premier poste etait initiale- ment attendu en juin 2019. Le pre- mier navire reçu, le cap Camel, un
porte-conteneurs de 2 500 EVP le debouché maritime du corri- Sudan- Ethiopia transport corr-
affrété par Maersk, est grée car dor Lapsset (Lamu port southern dor). Ce projet de 25 milliards de
Lamu, taute de concessionnaire pour investir en superstructures,
na pas encore de grues Ou de dollars lancé en 2012 doit integrer de long (pour exporter le brut du
un pipeline de plus de 1 b00 km
portiques. Transnet, le groupe pu- blic qui gere tous les ports Sud- africains, a négociê en 2019 avec
autorite portuaire kenyane (Kenya petrole du sud Soudan), une auto- ports), la gestion des trois premiers route, une ligne de chemin de fer et plusieurs grosses implantations
nord-ouest du Kenya et a terme le
postes du nouveau port. Mais rien n’a plus été annonce concrėte- ment depuis.
Lapsset espere traiter a Lamu un trafic de 24 milions de tonnes de marchandises en 2030. Sont pre-
industrielles.
Construit depuis octobre 2016 par le géant du BTP China commu- nications construction company (CCCC), le port represente un in- vestissement estime a 440 millions de dollars en premiere phase.
neur, les produits petroliers et les vracs.
vus 32 postes a quai pour le conte-
Thibaud TEILLARD
le premier navire reçu au nouveau port de Lamu.

lemarin Jeudi 27 mai 2021
1 300. Le nombre de contrats de rêparation et de conversions réalisés dans ses 18 chantiers spëcialisés.
INDUSTRIES NAVALES2T Des hauts et des bas pour le groupe Damen
Carnet de commandes record mais résultats négatifs 2020 aura été l’année de tous les contraires pour le roupe néerlandais de construction et réparation navale.
amen a communiqué
D très résultats tardivement financiers ses
143
pour 2020, ce qui en soi traduit déjā la com
plexité de cette année très singu- liere marquée par le covid-19. Pour ce groupe aux 12 000 employés répartis sur quatre continents et 20 pays différents, la crise sanitaire a sensiblement complique le bon
Le nombre de nouveaux navires livrēs en 2020 par Damen.
jamais construit par sa filiale spé-
déroulement des activites.
cialisée Amels à Vissingen.
Damen déplore d’ailleurs trois
Cotê pile, les rêsultats financiers n’ont pas du tout suivi la même
décés dus au coronavirus parmi courbe ascendante. Malgre les ses employes et certains de ses 2 milliards d’euros réalisés sur
chantiers en France, Afrique du
les contrats finalisés en 2020, le résultat opérationnel est nega- tif avec un déficit de 43 millions d’euros. En 2019, ce compte était
termer temporairement. D’oú ce bi-
lan très contrastė.
Cote face, le carnet global de Commandes a double en valeur. Il est passé de 3,7 milliards d’euros les
douros, St de 1Sultar il defi-
ions9roupe ns. Le
n 2019 millions ant a Contrats annulés
c019 à g
ami l
Son réseau mondial, qui d’ordinaire est un atout pour Damen, s’est rêvélë etre un handicap avec les mesures de confinement sanitaire.
cit de 187 millions déjā enregistré
Sde
quatre frégates militaires alle- mandes evaluees a plus de 5 mil- liards emportées avec ses parte naires Thales et Blohm + Voss. Sy ajoutent les 40 pétroliers flu- viaux au GNL carburant affré- tés par Shell et commandes au- près de son chantier fluvial Damen Concordia. Ainsi qu’un yacht de 120 métres de long, le plus grand
son nouveau chantier roumain de Mangalia et finalement annulé en 2019 par son commanditaire Seadream yacht club.
aides du plan de relance néerlan-
dais, ni à des mesures de refinan- cement ».
Pour expliquer cette situation, Damen fait état de deux contrats anterieurs annules, sans les nom- mer prèCisément. On pense tou- tefois au paquebot d’expédition Innovation censé être construit pour 180 millions de dollars dans
Frédérick AUVRA
*Les perspectives de carnet de commandes sur le long terme sont bonnes, assure le construc teur qui indique aussi « avoir rê- duit son endettement et ne pas avoir eu besoin de recourir ni aux
La Polynësie passeāľ’action Concernant les thoniers échoués
L’enlèvement du « Kea Trader » en phase finale en Nouvelle-Calédonie
Le navire de pêche taiwanais Sheng Long Yu N° 21, échoué le 5 novembre 2017 à Marutea nord (Tuamotu), et le navire de péche chinois Shen Gang Shun 1, échouė le 21 mars 2020 a Arutua (Tua motu) gisent toujours dans les atolls. Pour fun comme pour l’autre, la situation est complexe en raison notamment de l’inaction des propriétaires. Or, les enjeux en- vironnementaux et financiers sont
estimée å deux, voire trois mois. Le retrait du navire et des déchets as- sociés sera achevé fin juin.
omar shipping, l’armateur du les différentes sections de l’épave.
porte-conteneurs maltais echoue depuis le 12 juillet 2017 sur le récif
De février à avril, la salle des ma- chines et les parties arrière ainsi que l’hélice ont été récupérées. Cette semaine, l’équipe devait dé- iers éléments. Au to0-
Concernant le Shen Gang Shun 1, une premiére mission de dépollution a été engagee en mai 2020. Elle a pu être réalisée en partie. Les tentatives de dégage- ment, elles, ont été vaines. Une ac- tion diplomatique a ete lancee: la Polynésie française procédera elle-
Durand, au large de l’ile de Maré,
en Nouvelle-Calédonie, a annoncé le 20 mai que « 98 % de la struc- ture du « Kea Trader » a été récu- peree.
tal, 10 000 tonnes ont été déchar- gées à Nouméa pour être recy-
Shanghai salvage company
clees par l’entreprise locale EMC.
(SSC) a commence la phase ope- rationnelle en septembre. Le dispo
même aux opérations á mener aux
lourds.
Le gouvenement polynésien a pris les choses en main. Pour le Sheng Long Yu N° 21, le déman- telement interrompu par le covid a repris. La liquidation de l’astreinte porte l’amende pour inaction à 8,1 millions d’euros (975 millions de Fcfp). La durée des travaux est
sitif implique plus de 90 membres dequipage a bord de trois navires. La barge-grue Cali, adaptee sur
frais du propriétaire. Un marche public sera passé pour prendre en
charge lepave. Deux solutions se- ront alors étudiées: dépollution et démantélement sur place Ou ex traction du navire, ce qui serait une premiere sur le territoire.
Delphine BARRAIS
mesure aux conditions du rêcif ca- ledonien, est soutenue par les na-
vires de services offshore De Zhou
et Hua AO.
Apres avoir enlevé les débris ad-
La direction calédonienne des affaires maritimes doit encore ins- pecter la zone en vue d’une vali- dation définitive de la fin des opé- rations. Il est notamment apparu que, suite a plusieurs tempetes tro- picales, dont la dernière est le cy- clone Niran en mars 2021, une par- tie de la structure restante a été dé- logée sous forme de petits débris.
jacents à l’épave principale, les opérateurs ont découpé en blocs
Fabien DUBEDOUT

PECHE & CULTURES MARINES
Jeudi 27 mai 2021 lemarin
22 Sous les criées, le déconfinement semble rimer avec un frémissement
12
pres un debut d’année
in
mardi 2 mal),
n-
dique Yves Foezon, directeur des
Lamothe, secrétaire général de T’Association nationale des orga- nisations de producteurs (Anop). Et cela s’est confirmé jusqu’å la
La réouverture des restaurants en extérieur ainsi que des marchés d’exportation de l’Europe du sud semblent avoir
un effet positif. Encore à confirmer, surtout sur la durée.
Pentecôte. On voit la demande revenir aussi pour l’exportation vers I’Espagne et I’talie, pays qui deconfinent aussi. »
La langoustine du golfe, encore abondante cette année, reste a plus de 12 euros/kg.
commencer par celles de la pêche nauturnere en Bretagne, « Cela fait longtemps qu’on n’a pas eu de la
A catastrophique de nombreuses peche- pour
ries, le sentiment de Asoulagement domine parmi les responsables des orga- nisations de producteurs (OP). A
lotte entre 5 et 6 euros/kg en dé- but de semaine, comme ce ma-
La nouvelle étape du déconfine- ment, le 9 juin, est de fait très at- tendue, avec des restaurants pou- vant accueillir des clients à l’inté- rieur, ouvrir leurs terrasses au com- plet et un couvre-feu repoussé à 23 h. Pour le marché des produits de la péche française, l’espoir d’un été aussi bon qu’en 2020 nest pas déraisonnable.
Pêcheurs de Bretagne, OP qui avait dů modifier sa politique d’in- tervention sur cette espece a la fin mars. Lexplication de cette amé- lioration est simple: la premiere étape du déconfinement, entamée le mercredi 19 mai, avec le report du couvre-feu à 21 et h l’ouverture des terrasses des restaurants.
«Nous voyons revenir sous les criées certains acheteurs, plus présents sur le haut de gamme », poursuit Yves Foezon. Comme les GMS, appelées à acheter français depuis le 18 avril, sont toujours là,
le marché est porteur.
Trop tot pour crier victoire
Il est bien entendu trop töt pour crier victoire, certains autres fac teurs ayant partoIS JOue, comme des coups de vent qui ont limitė les apports et des importations moins fortes qu’en début d’année. Mais il semble bien qu’un frémissement
Sopére un peu partout.
«Déjà les ventes avant le week- end de l’Ascension avaient éte
La lotte, qui ne se vendait pas cet hiver, dépasse les 5 euros/kg, comme ici, e mercredi 19 mai au Guilvinec.
un peu meilleures, indique Julien
Bernard JEGOU
Terrasses. La ministre de la Mer, Annick Girardin, a visité Rungis le mercredi 19 mal, avant de dejeuner en terrasse avec plusieurs responsables des pêches. Au menu: huitres de
Normandie, araignées de la baie de Granville, bar de ligne et sole de I’Atlantique.
Brexit. Le Brexit reste le gros point noir. Evoquees a ce dejeuner, les negociations avec le Royaume-Uni sont toujours bloquées et les mesures de rêtorsion envisagêes longues å mettre en place.
En Corse, le site Acquadea de Campomoro bientôt fermé
La criée du Guilvinec peaufine son système d’information Le 17 mai, la CCI métropolitaine Bretagne ouest (CCIMBO) a annoncé, lors d’un point presse, l’arrivée de « 50 000 bacs munis d’une puce RFID le 8 juin pour le démarrage d’une phase pilote » a la criee du Guilvinec, dans le cadre de son chantier de modernisation. Un QR-code renseignera la composition précise du lot tout au long de la chaine avant sa prise en charge par lacheteur ou le transporteur. « Ce systeme, le premier en France, fiabilisera et accélérera le flux d’informations. »
Démarrée l’an dernier, la ferme- ture du site Acquadea (groupe Gloria Maris) de la baie de Campomoro dans le golfe du Valinco, en Corse du Sud, devrait étre effective « à la fin 2021, au plus tard au printemps 2022», précise l’entreprise, spécialiste de l’aquaculture haut de gamme sur
aquacole a débuté en 1990. Une Concession de quinze ans avait débutë en 2005. Ele avait été re- nouvelée en 2020, pour une durée de cing ans, le temps d’élever des poissons de taille suffisante pOur la commercialisation.
Sole et maquereau: une fermeture qui fait tiquer Les sous-quotas de sole et de maquereau des pécheurs non-membres d’organisation de producteurs en Nouvelle-Aquitaine ont été fermés tres tot cette annee, decision actee par un avis paru au Journal officiel du 15 mai. Alain Argelas, président honoraire du syndicat des patrons, armateurs et marins de la Gironde (Spam 33), a réagi dans un courriel adressé a la direction des péches, considérant que cette interdiction reléve d’une mauvaise gestion de ces sOus-quotas par l’administration et « met un nombre important de petits armements en difficulte », Plus d’informations sur lemarin.ouest-france.fr
La société retire donc progressi- vement les cages au rythme de la vente du reste de la production. La ferme de Campomoro était le seul site de Gloria Maris en Corse å pro- duire des bars et des daurades bio (150 tonnes par an).
le marche europeen.
Cette fermeture fait suite a une pression exercee depuis 2015 par des riverains, regroupes en col lectif citoyen, qui reprochaient la terme aquacole diverses nui- sances. Lactivite de cette ferme
Alain LEPIGEON

PECHE&CULTURES MARINES2 23
lemarin Jeudi 27 mai 2021
Les pêcheurs boulonnais mènent des actions contre les bateaux néerlandais
Pour dénoncer les pratiques des pêcheurs néerlandais présents en Manche, les professionnels de Boulogne ont décidé de bloquer les débarque- ments de leur marchandise destinée à rejoindre, par camions, les Pays-Bas.
Riedijk Trdsport
Outenus par les pe- cheurs normands, les Boulonnais sont vent debout contre les sen- neurs neerlandais qui, selon eux, « péchent beaucoup plus que la ressource ne le per- met». « Avec leurs bateaux g- gantesques, ils déséquilibrent l’écosystėme », souligne Philippe
Pour Pim Visser, ce sont « les bateaux britanniques qui ne font pas d’efforts pour reglementer la peche ».
manifester. Disons que nous avons une autre vision des nego-
producteurs Visned. « Nous n’al- lons pas travailler sur un nouvel accord comme le souhaitent les
pays européens dont la France et les Pays-Bas. Mais les pécheurs français l’ont finalement rejetée, ju-
ciations ».
Pour lui, le probléme se trouve ailleurs. « Ce sont les bateaux bri- tanniques qui ne font pasS d’ef- forts pour reglementer la peche. Contrairement a ce que pen sent les Français, nos pêcheurs ne sont pas des industriels mais
Calone, ileyeur ouistrehamais.
geant cette dernière dangereuse Français, indique-t-il au marin. Ils car cautionnant la présence des in- ont changé d’avis car ils veulent se debarrasser de nous. Je com-
Deux actions de protestation ont eu lieu en mai a Boulogne (lire sur lemarin.ouest-france.fr) et « ces blocages sont reconductibles et ce, jusqu’a la mise en place d’ac- tions concrétes contre ce pillage industriel », annonce le comite rê- gional des peches des Hauts-de-
prends, Cest leur zone de péche historique. Mais nous taisons par tie de l’Union européenne, notre
dustriels néerlandais.
«Nous avons une autre vision des négociations»
Concernant les blocages des comme eux, des artisans. Et nous avons les mémes prèoccu
présence est legale. »
Cette décision suscite l’incom- dêbarquements, Pim Visser de- clare: « Les pēcheurs vivent dans
pations.»
Darianna MYSZKA
rance.
Pour encadrer la senne danoise, une charte a ete imaginee par les representants de peche de quatre
préhension de Pim Visser, direc-
teur génêral de lorganisation de un pays libre, ils peuvent donc
06107 2021
BRETAGN=
OCTOBRE
Huit navires chinois arraisonnés aux Seychelles Le vendredi 14 mai, huit navires de pêche immatriculés en Chine ont été arraisonnės aux Seychelles. lIs avaient étê repérės au mouillage près de Providence island, un atoll três éloigné de l’ile principale de Mahé, pluS proche du nord-est de Madagascar. Sans autorisation de péche officielle et revenant d’Afrique de l’ouest, ils ont déclarê sētre abrités du mauvais temps. Mais deux des navires avaient deja ete Signales au Senegal pour péche illegale, ce qui a rentorce les soupçons. Escortes a Victoria, les navires chinois ont été consignes pour enquete.
ITECHMER
LORIENT I FRANCE
DES PROFESSIONNELS DE LA PECHE 10h> 18ha0I PARC DES EXPOS LORIENT BRETAGNE SUD http://www.ITECHMER.COM
LE RENDEZ-VOUS INTERNATIONAL
Cing pêcheurs kidnappés par des pirates au large du Ghana Cing marins du thonier Atlantic Princess ont ete kidnappes le 19 mai a 65 milles au sud de Tema, au Ghana, dans le golfe de Guinee, selon une information du consultant en securite maritime Dryad global. Le navire, sOus pavillon ghanéen, a eté attaqué par huit pirates a bord d’une embarcation rapiIde. is ont pris son controle avant de labandonner a 100 milles au sud des cötes ghaneennes. Le capitaine coreen et quatre marins, trois Chinois et un Russe, ont été enlevės. L’Atlantic Princess, d’une longueur de 55,43 métres, appartient selon les données de l’OMI a larmement Zhong gha foods, base au Ghana, qui detient quatre autres navires. ll s’agit de l’ancien Cap Saint Paul construit en 1982 à Saint
LorIENT
Lorient Bretan EXPO-CONGRES
A0LOMATIO
BRETAGNE
Plus d’informations sur lemarin.ouest-france.fr
Malo.

Jeudi 27 mai 2021
lemarin
2 PËCHE&CULTURES MARINES Manche-est une année inespérée pour la coquille Saint-Jacques
Le Brexit?|l na eu aucune inci- dence sur cette pêcherie si ce n’est une mefiance du mareyage envers les fournisseurs anglais. Le cOvid ? Mis a part quelques semaines de
En Normandie, les apports de coquille Saint-Jacques ont été substantiels et les cours sont restés corrects, malgré les inquiétudes liées au covid-19 et au Brexit. La campagne 2020-2021 a ainsi été excellente.
des ventes directes et ne pése fi nalement que moins de 10 % du marche. Quant a la bonne gestion des principaux gisements, elle s ar fine d’annee en annee, garantis- Sant une abondance de produts.
perturbation pour les equipages, impact a ete nul. Au contraire, le Consommateur a considéré ce pro- duit gourmand comme un remede
Les problemes sanitaires des elevages américains ont, de plus, limite la concurrence outre-Atlan- tique. Résultat tous les points
nespéré. Nous sommes pas- sés au travers de tout. » Telle est la première réaction de Dimitri Rogoff, président du comite regional des peches de
Normandie, lorsqu’on lui demande un qualificatif pour définir la cam- pagne de coquille Saint-Jacques 2020-2021 en Manche-est, ache vée depuis le 14 mai à minuit.
plaisir lors des confinements.
La termeture des restaurants, elle, a contribue a la moderation
etaient alignes pour une Cin quieme annee exceptionnelle de rang, avec, cerise sur le gáteau,
des cours qui se sont tenus de l’ouverture au dernier jour. Une il- lustration: la criee de Dieppe a vu Son chiffre daffaires progresser de 21,5 % a 11,8 millions d’euros pour 3767 tonnes de coquilles com- mercialisees, au cours moyen de
MT:0:Do
3,14 euros le kilo (t+9 %).
La filiere se rend compte que ce produit constitue un atout for- midableà préserver, avec une peche trės rentable, même si rien n’est inscrit dans le marbre »,
FC 176213
conclut Dimitri Rogoff.
Richard GOASGUEN
2,66 euros/kg.
Les cours, en moyenne, durant I’arriëre-saison dans le Calvados.
Les cours se sont tenus cette saison, de I’ouverture au dernier jour de campagne. Ici, un coquillard a Fecamp.
UNE BELLE SAISON EGALEMENT EN BAIE DE SAINT-BRIEUC
Une très belle saison s’est ache-
eux-mêmes. » Habituellement, cela concerne 20 a 25 tonnes par
vée en baie de Saint-Brieuc. Sur le gisement principal, 6 607 tonnes ont été pêchées entre novembre et debut mal, un peu plus que le prelevement recommande par Tifremer (6 300 tonnes), comme chaque année. Mais surtout beau- coup plus que la saison précé- dente qui setait terminee prema turement, lors du premier confine- ment fin mars 2020, sur un total de 4 646 tonnes.
marée. En 2020, cela est monte jusqu’à 75 tonnes. « Avec un euro de plus au kilo, on arrive à ga- gner autant que ce que rapporte
une nuit au chalut, et avec moins de frais », fait remarquer Gregory
Metayer.
A partir de janvier, la deuxeme moitié de la saison a été plus dé-
licate, avec une demande en frais totalement écroulée. « Nous avons donc préféré retourner en mer plus töt et diminuer encore le
Sur la première moitié de la
saison, entre début novembre et fin décembre, il y a eu une bonne demande en frais », note Gregory Metayer, vice-president du comite departemental des peches des
temps de pêche. » Pendant trois semaines et demie en janvier (soit sept jours de péche), la péche a été limitée à 30 minutes, au lieu
Cötes-d’Armor. En criee, le prix des 45 minutes habituelles. Et f’usine Celtarmor, qui decortique l’ensemble de la saison. « Avec la et surgèle, a travaillé à plein pour
moyen s’est eleve a 2,11 euros pour
absorber les apports.
En moyenne, les 220 titulaires de la licence ont fait des marées (de 45 minutes) a 981 kg, contre 908 kg par bateau la saison précédente.
crise sanitaire, beaucoup de pė cheurs ont vendu leur production
Anne KIESEL

lemarin Jeudi 27 mai 2021
PECHE&CULTURES MARINES25
L’Ifremer évalue la survie des rejets de sole dans le golfe de Gascogne
351
Avec le projet Dream, l’fremer évalue la survie des rejets de sole dans le golfe de Gascogne. Les résultats pourraient appuyer une éventuelle demande de dérogation à l’obligation de débarquement de ces rejets.
En logrammes, la quantité de palourdes saisie par les affaires maritimes à l’étang de Berre, le mardi 18 mai, dont 103 kg sur un seul pëcheur professionnel, soit 75 kg au-delå de la quantitë autorisée. Cing procès- verbaux pour braconnage ont été dressés.
le golfe de Gascogne. Parfois in- comprise, l’interdiction des rejets en mer peut néanmoins faire l’ob- jet d’une mesure d’exception dans le cas où il est dêmontré un « fort taux de survie» des espéces cap- turées accidentellement.
Embarqués depuis Noirmoutier à bord du chalutier Déesses de r’Océan, trois agents scientifiques de l’tfremer ont dépose, fin avril en baie de Bourgneuf, seize ré- cepteurs acoustiques avant de re- lacher a proximite 160 soles mar-
tiques qui peuvent émettre pen- dant trois mois », précise Sonia Méhaulit, ingénieure en biologie et
Cela a notamment etê le cas avec la langoustine le projet Surtine, porté par T’Aglia, a montré qu’environ 50 % des individus cap- tures pouvaient subsister une fois rejetés å la mer. « La difficulté pro- vient du tait que ce seuil de sur
technologie halieutique a lifremer de Lorient.
L’objectif de ce projet Dream (Devenir des rejets : de l’air au fond de la mer), pilotë par la scienti- fique, consiste à suivre le parcours
quees.
«Mesurant de 15 à 24 cm, les poissons avaient été préalable ment capturés dans des condi- tions commerciales avant d’être équipés de dispositifs acous-
Vie n’est pas defini précisément. II nous revient aussi de rensei- gner au mieux cet élément d’ap préciation», insiste Sonia Méhault. Les résultats de l’êtude seront dis- ponibles en 2022.
L’huitre plate peut regagner du terrain en France
de chaque specimen en vue d’ap- puyer une éventuelle demande de dérogation à l’obligation de débar quement des rejets de sole dans
Selon une enquête de ifremer, deux sites bretons semblent particulierement favorables au bon développement de l’Ostrea edulis, la seule huitre plate native d’Europe, qui a presque disparu des cotes françaises: la rade de Brest et la baie de Quiberon. Appelant à des
Les pêcheurs invités
à participer
Ce projet, financé par le Feamp, a une dimension participative pour les professionnels, embarques sur les fileyeurs ou chalutiers qui tra- vaillent à proximité. « Si une sole marquee est repëchée, nous de- mandons aux pêcheurs de si- gnaler le numero de la marque le lieu et le moment de sa cap- ture avant de la relácher vivante, précise Sonia Méhault. II suffit de transmettre ces renseignements en appelant le laboratoire lfremer de Lorient avec le numéro de télé-
mesures de gestion locales et adaptées à chaque site», I’institut propose des pistes pour sa reintegration. Plus d informations sur lemarin.ouest-france.fr
Stella mare parvient à obtenir des juvéniles de langouste rouge
phone inscrit sur la marque. »
La plateforme scientifique corse Stella mare a annonce, le 25 mai, avoir obtenu ses premiers juveniles de langouste rouge, espece en déclin depuis plusieurs décennies. C’est le troisième laboratoire au monde à réussir cette expérience. Au total, Six juvéniles ont été obtenus
Les pêcheurs sont invités ā signaler ä l’fremer les soles marquées avant de les relacher.
Bertrand TARDIVEAU
Nouvelle attaque contre la pêche à la civelle
Deux associations environne danger critique d’extinction.
Les deux comités nationaux des pêches (CNPMEM pour les pê cheurs en mer et Conapped pour ceux en eau douce), n’ont pas
mentalistes (France nature envl- ronnement et Nature environne- ment 17) et deux associations de pêcheurs amateurs (la Fédération nationale de la pêche en France et son antenne de Charente- Maritime), ont annoncé, le mardi 25 mai, attaquer devant le Conseil d’Etat les arrêtés de répartition des 57,5 tonnes de quota français de civelle pour la saison d’hiver 2020- 2021.
L’action intentée pour « excés de pouvoir» ne devrait pas être jugée avant
r les chercheurs, 83 jours apres r’eclOSion des ceufs. Des résultats très encourageants car le taux de survie était de 50 % au dernier stade larvaire, 43 jours après l’éclosion.
quelques mois.
Les associations affirment que «si l’anguille fait face à de nom- breuses menaces au cours de son cycle de vie (NDLR: bracon- nage, obstacles dans les cours deau, ouvrages hydroélectriques, polluants…, il est avéré que la pêche de la civelle représente la cause de mortalité la plus im- portante ». Les scientifiques sont pourtant incapables de mesurer la part respective de ces activités sur la diminution de la ressource.
réagi officiellement.
Mais ils ont eu maintes fois l’oc casion de rappeler que, depuis instauration du règlement euro- péen sur la reconstitution de l’an- guille en 2007, la pêche est la seule activité qui a effectue sa part du chemin, en réduisant le nombre de navires autorisés et les quotas de pêche, alors que les autres causes de mortalité n’ont guère diminuė.
Elles estiment que « le gouver-
nement menace la survie de lan- guille européenne» en accordant des quotas pour « une espéce en
Bernard JEGOU

26
ST Management Belem ()- Europe/Méditerranée. Chantaco (cdt Komla-Soukha).- Europe/mer du Nord. Chiberta (cdt Gourlaouen).- Canada/Europe/mer du Nord. Lacanau (cdt David).- Caraibes/ Etats-Unis. Lamentin (cdt Bordin).- Europe/ Méditerranée. FS Clara (cdt Flower).- Europe/ Méditerranée. ST Sara (cdt Gallay).- Europe/mer du Nord. ST Solène (cdt Robert).- Europe/ Méditerranée.
Euronav ship management
Alsace (cdt Inbona).- Asie. Anne (cdt Paré et cdt Coubès).-
Golfe Persique.
OU SONT NOS NAVIRES?
Hakata (cdt Guessard).- Océan Indien.
Sandra (cdt Blanchy)- Golfe
Verrazane (cdt Blanchard). Afrique de l’ouest
Sogestran shipping
MT Mayoury (cdt Le Gouhaler)- D’Algésiras pour Cartagena 29 mai, Mohammédia 2 juin, Algésiras 6.
CMA CGM
www wwT w EWE
16-17, Valence 18-19, New York 28-29.
CMA CGM Fidelio (cdt Guille).- De Mundra 23 mai pour Port Qasim 28-30, Karachi 30-31, Singapour 7-8 juin, Shekou 11-12, Qingdao 15, Shanghai et Ningbo
Jeudi 27 mai 2021 lemarin
16, Nansha 18.
Persique.
Sara (cdt Grossmann).- Océan Indien.
Simone (cdt Le Meur).- Océan Atlantique.
Sonia (cdt Behr).- Océan Indien.
V.Ships France Champlain ( cdt Campan).- attendu à Yantai (Chine) 24 mai. DHT Amazon (cdt Espenel).- De
Etait
Singapour pour Suez 31 mai. Ras Tanura pour Bataan 2 juin. Singapour pour Kaombo (Angola)
DHT China (cdt Roucheray).- De
DHT Sundarbans (cdt Péri).- De
ai, Cap Lopez 29.
Eagle Le Havre (cdt Feldman).- De Huwais pour Huizhou 3 juin. Plastic Odyssey (cdt Petit).-
Dunkerque jusqu’au 31 mai (chan- tier naval).
Pointis (cdt Roux).- D’Ocoa Bay pour Houston 5 juin.
Sandviken (cdt Lanneau).- Europe
de l’ouest.
Skuteviken (cdt Lavigne).- Europe de l’ouest. Surville (cdt Hébert).- Afrique de Touest.
CMA CGM
CMA CGM Almaviva (cdt Lecointre).- De Busan 13 mai pour Houston 2-4 juin, Mobile 5-6, Tampa 7-8, Miami 10-11 puis Singapour.
CMA CGM Antoine de Saint- Exupéry (cdt Rogiez).- De Singapour 20 mai pour Le Havre 8-10 juin, Dunkerque 11-13, Hambourg 14-16, Rotterdam 17- 19, Malte 24-25.
CMA CGM Cayenne (cdt Bracq)-
Vila do Condo Cat Bracg).- Fortaleza 27-28, Nat Algésiras juin, 8 Londres Gateway 12, Rotterdam 13-14, Le Havre 15-16, Philipsburg 24-25, Port of Spain 26-27.
De
25 mai pour
CMA CGM Champs Elysées (cdt Garzon/cdt Genest).- Dunkerque 26-28 mai, Hambourg 1-4 juin, Rotterdam 5-6, Algésiras 10, Malte 13-14, Port Kelang 28.
CMA CGM Concorde (cdt Jaspard).- Singapour 26 mai, Malte -8 Juin, Le Havre 13-15, Dunkerque 16-19, Hambourg 20- 22, Rotterdam 23-25.
CMA CGM Dalila (cdt Lossois).- Savannah 26 mai, Miami 27-28, Algésiras 6-7 juin, Livourne 10-11, Gênes 11-13, Fos 14-15, Barcelone
CMA CGM Figaro (cdt Dréan)- Singapour 26 mai, Vung Tau 27- 28, Hong Kong 31-1″ juin, Shekou 1° », Ningbo 4-5, Shanghai 5-6, Busan 7-8, Houston 30.
CMA CGM Fort de France (cdt Turot)- Fort-de-France 26-28 mai, Kingston 30-2 juin, Puerto Moin 5-6, Cartagena 7, Santa Marta 8, Fort-de-France 11, Pointe-a-Pitre 12, Dunkerque 21-22, Londres Gateway 22-23, Zeebrugge 23-24, Le Havre 25-26.
CMA CGM Fort Fleur d’Epée (cdt Carpentier).- De Montoir 24 mai pour Pointe-a-Pitre 1″ juin, Fort-de-France 2, Kingston -7, Manzanillo 10, Puerto Moin 12 13, Cartagena 14, Santa Marta 15, Fort-de-France 18, Pointe-à-Pitre 19, Dunkerque 28. CMA CGM Fort Royal (cdt Brault).- De Santa Marta 25 mai pour Fort-de-France 28, Pointe-
,Dunkerque
7-8 juin,
Londres Gateway 8-9, Zeebrugge
9-10, Le Havre 11-12, Montoir 13- 14, F
rance 23 ke 22, Fort.c
CMA CGM Fort Saint-Charles (cdt Le Scornet).- Londres Gateway 26 mai, Zeebrugge 26- 27, Le Havre 28-29, Montoir 30- 31, Pointe-à-Pitre 8 juin, Fort de-France 9, Kingston 13-14,
20, Cartagena 21, Santa Marta 22, Fort-de-France 25, Pointe-à- Pitre 26. CMA CGM Jacques Saadé (cdt J.B. François).- De Malte 21 mai pour Port Kelang 3-5 juin, Tianjin
ung ng 12-14, Busa
16-17,
Ningbo 18-19, Shanghai 20-22, Yantian 23-24, Singapour 28. CMA CGM Jules Verne (cdt Thelot).- Los Angeles jusqu’au 31 mai, Yantian 15-16 juin, Vung Tau 18-19, Singapour 21-22, Port Kelang 23-24, Colombo 27-28. CMA CGM Kourou (cdt Cazalis de Fondouce).- Dégrad des Cannes 26-29 mai, Vila do Conde 31-1″ juin, Fortaleza 3-4, Natal 5-7, Algésiras 15, Londres Gateway 19, Rotterdam 20-21, Le Havre 22-23 puis Philipsburg. CMA CGM Louvre (cdt Renaud).- Algesiras 26 mai, Malte 29-30, Port Kelang 13-15 juin, Tianjin Xingang 24-26. CMA CGM Marseille (cdt Zaiane).- Du Havre 21 mai pour Pointe-à-Pitre 30, Dégrad des Cannes 2-6 juin, Vila do Conde 7-8, Fortaleza 10-11, Natal 12-14, Algesiras 22, Londres Gateway 26.
Manzanillo 17, Puerto Moin 19-
CMA CGM Medea (cdt Tahri).- De Port Kelang 25 mai pour Shekou
29-3
CMA CGM Montmartre (cdt Guerch/cdt Prudhomme)- De
7-10 juin, Tianjin Xingang 17- ang
Malte 24 mai pour Port Kelang
19, Busan 21-23, Ningbo 24-25, Shanghai 26-27.
CMA CGM Otello (cdt Bressy). Nhava Sheva 26-27 mai, Mundra 28-29, Jeddah 3-4 juin, Tanger

le marin Jeudi 27 mai 2021
11-12, Southampton 15-16,
Rotterdam 17-18, Bremerhaven
19-20, Anvers 21-22, Le Havre 23- 24, Algésiras 28. CMA CGM Palais Royal (cdt Rouviêre).- Busan 26-27 mai, Ningbo 29-30, Shanghai 31- 1″ Juin, Yantian 3-4, Singapour 7-8, Le Havre 27. CMA CGM Rigoletto (cdt Lepage).- Qingdao 26-28 mai, Shanghai 29-30, Ningbo 31, Nansha 2-3 juin, Singapour 6-7, Nhava Sheva 14-15, Mundra 16-17, Port Qasim 18-20, Karachi 20-21, Singapour 28.
CMA CGM Rivoli (cdt Gressier). De Singapour 13 mai pour Le Havre 4-6 juin, Dunkerque 6-8, Hambourg 9-12, Rotterdam 13- 15, Dunkerque 15-16, Malte 22-23 puis Port Kelang.
CMA CGM Saint-Laurent (cdt Lecog).-D’Algésiras 25 mai pour Londres Gateway 29, Rotterdam 30-31, Le Havre 1-2 juin, Philipsburg 10-11, Pot of Spain 12-13, Degrad des Cannes 16-19, Vila do Conde 21-22, Fortaleza 24- 25, Natal 26.
CMA CGM Sinnamary (cdt Guichon).- Le Havre 26-27 mai, Philipsburg 5 juin, Port of Spain 7-8, Dégrad des Cannes 10-13, Vila do Conde 14-15, Fortaleza 17-18, Natal 19-21, Algésiras 29.
CMA CGM Titus (cdt Mouton). Sohar 26-27 mai, Singapour 4-5 juin, Shekou et Ningbo 11.
CMA CGM Tosca (cdt Augereau).- Du Havre 25 mai pour New York 31-2 juin, Norfolk 2-4, Savannah 5-6, Southampton 14-15, Anvers 15-16, Rotterdam 17-18, Bremerhaven 19-20,
Le Havre 21-22, New York 28. CMA CGM Trocadéro (cdt Seguin)-Busan 31 mai-2 juin,
OU SONT NOS NAVIRES?
Ningbo 3-4, Shanghai 5-6, Yantian 8-9, Singapour 13, Malte 28-29.
CMA CGM La Traviata (cdt Auroy).- La Nouvelle-Orléans 26 mai, Mobile 27-28, Malte 9-11 juin, Livoune 17-18, Gênes 18-20, Fos 21-22, Barcelone 23- 24, Valence 25-26.
Marfret
Douce France (cdt Gergaud).- De Natal 22 mai pour Vigo 1″ juin, Londres Gateway 5, Rotterdam 6, Le Havre 8, Saint-Martin 18, Port of Spain 20, Dégrad des Cannes 23-26
Marfret Guyane (cdt Le Goaster).- Tanger 26-31 mai, Agesiras 2 Juin, Freetown 9-10, Monrovia 12-13, Banjul 16-21.
Marfret Marajo (cdt Lusson). Manzanillo 26-27 mai, Turbo 27 30, Cartagena 30-31, Barranquilla 31-1juin, Manzanillo 2-3, Turbo 3-6, Cartagena 6-, Barranguilla
T-8, Manzanillo 9-10, Turbo 10-13.
Louis Dreyfus armateurs
City of Hambourg (cdt Armand).- De Mobile 18 mai pour Hambourg 7-8 juin, Saint-Nazaire 12, Mobile 27.
Ville de Bordeaux (cdt Demogue).- De Saint-Nazaire 19 mai pour Mobile 3 juin, Portbury 18-19, Saint-Nazaire 21, Hambourg 25-26. ile d’Aix (cdt Daydou).- A Mobjack Bay. le de Batz (cdt Kervella).- Etait à Hammerfest 20 ma. ile de Bréhat (cdt Riera).- De Cartagene 21 mai pour Curaçao
18 juin.
ile de Molène (cdt Toumit).- A Dunkerque. Tle d’Ouessant (cdt Tonnerre) A Las Palmas jusqu’au 14 juin,
Calais 21. ile de Ré (cdt de Saint Denis).- A
Kabil (Indonésie).
Tle de Sein (cdt Landreau). Calais jusqu’au 2 juin, San Diego 23-3 juillet. Wind of Change (cdt Combes).- A Emden.
27
Genavir
L’Atalante (cdt Robbe).- Mission Momarsat á Brest 21 juin.
Pourquoi Pas ? (cdt Ferrand).- Mission Geoflamme a Longoni 26 mai, à La Réunion 6 juin.
Thalassa (cdt Bourret).- Mission Pelgas àBrest 29 mai, mission Moose à La Seyne-sur-Mer 7 juin.
L’Europe (cdt Lofficial).- Mission Médits à Bastia 27 mai, à Sête
juin.
Ciudad de Cadiz (cdt Gheerbrant).- Saint-Nazaire 26 mai, Tanger 29-30, Tunis 1″ juin, Naples 3, Saint-Nazaire 9, Tanger 12, Tunis 15, Naples 17, Saint-Nazaire 23, Tunis 29.
Lodbrog (cdt Lefebvre).- A Taichung.
Marion Dufresne (cdt Eyssautier) A La Réunion.
Peter Faber (cdt Manrot)- À Las Palmas jusqu’au 15 juin puis Algésiras.
t SAIK
Wind of Pride (cdt Dahmen).- A Dunkerque.
Compagnie maritime
nantaise-MN (Sogestran group)
MN Calao (cdt Legrier).- De
Melbourne pour Pointe des Galets. MN Colibri (cdt Le Bris).- De
Livourne pour Kourou. MN Pélican (cdt Maréchal).- De Bilbao pour Poole. MN Tangara (cdt Ogier-Denis)-
De Douala pour Dégrad des
Cannes.
Orange marine
Léon Thévenin (cdt Boulos).- En intervention sur le segment 3 du câble Sat3 (transit Afrique du Sud) au large du Congo.
Raymond Croze (cdt Le Scanff).- A La Seyne-sur-Mer (à quai) en garde Mecma (maintenance en Méditerranée). René Descartes (cdt Palpacuer).-
De Kita Kyushu pour Pusan pour
une releve partielle.
Pierre de Fermat (cdt Le Guennec).- A Brest (à quai) en garde Acma (maintenance des câbles atlantiques).
Thalia ().- En attente à Lorient.
Côtes de la Manche (cdt Dumas).- Mission Pacman a Lorient 2 uin.
Téthys II ().- En attente à La Seyne-SurMer.
Antea (cdt Provost).- Mission Fibro Saintes à Pointe-á-Pitre 31 mai.
Alis (cdt Rannou).- Mission Biche Alis à Nouméa 6 juin.
Haliotis (patron Le Gall)- Mission Dysacote a Camaret 29 mai.
L’Esturial (patron Fait).- Mission EDF
oyan 1eriuin
Ponant
L’Austral (cdt Duroussy).- A
arseille (en attente).
Le Bellot (cdt Dubois)- Ä Marseille (en attente).
Le Boréal (cdt Debien).-À Papeete (Polynésie française) (en attente.
Le Bougainville (cdt Perrot).- A Caen (en attente Le Champlain (cdt Simon).- A Marseille (en attente).
Le Dumont d’Urville (cdt Daumesnil).- A Caen (en attente). Le Jacques Cartier (cdt Mc Candless).- A Marseille (en at-
tente).
Le Lapérouse (cdt Boucher).- A Nouméa (en attente). Le Lyrial (cdt Colaris)- A Marseille (en attente). Le Paul Gauguin (cdt Lemaire).- A Papeete (Polynésie française) (en attente).
Le Ponant (cdt Raimbault).- En Italie à Gênes (chantier naval).
Le Soléal (cdt Richard).- De Papeete (Polynésie française) pour Singapour.

28 Il faut savoir garder le cap
MEMOIRE DE L’HISTOIRE
Jeudi 27 mai 2021
lemarin
CAR FAGNET
F.1147
AA
Le « Cap Fagnet se » distingue des autres chalutiers par une passerelle oblique partant du capelage du måt avant: un matelot l’utilise pour graisser la poulie du mat de charge hissant, coté tribord, les palanquées de morue.
Fin 1962, notre témoin Gaetan Delaune est libéré de ses obligations militaires (voir la semaine dernière). Il embarque sur le«Cap Fagnet».
En sortant du port, j’ai été ap- pelé a la passerelle pour rempla- cer le matelot a la barre, qui me donna le cap å suivre. Or, la passe- relle etait bien differente des prece dents chalutiers que javais connus avant mon service militaire. Ayant malheureusement eu un temps mort pour retrouver les apparells à gouverner, javais du mal a gar-
cet ensemble de matériel (ou par un remplacement avec du neut). Cette bordée était sous les ordres d’un capitaine d’armement.
1973
La fin de la pêche à la morue avec des chalutiers classiques commence au début des années 1970. Les Pêcheries de Fécamp (qui possèdent le « Cap Fagnet ») continueront avec des « peche arrière».
Je souhaitais embarquer sur le chalutier Cap Fagnet de cet ar mement car mon cousin, lieute- nant de passerelle, se trouvait a bord. Le capitaine d’armement a parlé de moi au capitaine, Emile- Jean Friboulet, qui mengagea comme matelot ébreuilleur pour la campagne de péche de 1963. Le départ fut reporté du 15 février au 2 mars, pour un différend sa- larial entre l’équipage et l’arma- teur concernant la campagne de
der le cap.
Le capitaine s’en est aperçu et me demanda si je savais gou- verner. Je lui ai répondu: « Bien sûr!», ajoutant que le matériel de Fin 1977, le célèbre navigation n’était pas le même que mercenaire Bob Denard a sur les Legasse. Après explication de sa part sur l’emplacement des appareils de navigation, Jai reprnis le cap, en le remerciant de sa com-
uSsitot, raconte Gaëtan Delaune, je suis en- tré aux Pêcheries de
Bob
Fécamp de l’amement Duhamel « à la bor-
lée ». C’est-à-dire: une équipe d’une dizaine de marins pêcheurs à la retraite chargée, le temps que les chalutiers sont à quai, de dê- barquer tout le matériel de péche usage (chaluts, cables ainsi que r’ensemble du couchage, mate- riel de cuisine et nourriture péri- mée, etc.), pour finir par un net-
chet
pêche de 1962.
Cap Fagnet», désarme à Lorient, pour l’utiliser, rebaptisé « Antinea », dans un coup d’Etat aux Comores
Comme å chaque départ, les fa- milles assistent à l’appareillage du chalutier. Et pour moi, cette fois-ci, cela était différent :je venais de me marier et ma femme était la pour la première fois, en tant qu’épouse de marin. Ce fut angoissant de se
préhension.
Bateau plus moderne, construit en 1956 et mis en service en jan- Vier 195/, quel contraste entre le Cap Fagnet et les constructions des annees 1948-1950. Bien sür,
l’année suivante
toyage de tous les locauX et de quitter pour trois mois.

29
MEMOIRE DE L’HISTOIRE
lemarin Jeudi 27 mai 2021
i
Le matériel de pêche à bord des chalutiers, présenté à l’Association des Terre-Neuvas de Fécamp: une mitaine (pour le trancheur) et un gant de protection. En haut, au centre: une pierre à aiguiser les différents couteaux.
j’ai retrouvé le même système des postes dequipage a lavant, mais un avantage : pour aller manger au réfectoire qui se trouvait à larriere, une coursive termee sur bäbord partait du pied des postes d’équi- page jusquau chateau, permettant ainsi, quel que soit le temps, de nous y rendre en chaussons.
ter la machine en morue sur mes ter cela). Nous sommes rentres a
Fécamp le 16 decembre, avec en- viron 800 tonnes de morue salee. Pour moi, la vie de terre-neuvas sarrete la. Dailleurs, la tin desS Cha
SIX premieres heures de pont. La
che avait ete abondante et nous
avions debanque par mangue de sel debut mai avec un retour sur Fêcamp: 1 033 tonnes de morue salee ont ete mises a terre.
Une cuillēre à ênocter les morues éviscérées (C’est-à-dire à les
lutiers classiques etait program-
ée avec l’arrivee des chalutiers Sine « peche arriere ». Les pre- iers n’étant plus rentables ont ete desarmes les uns apres les autres, de 1970 a 1973, et ont rejoint pour
Voyage exceptionnel, car par- tis le 2 mars avec un retour vers
debarrasser des dernières traces
e sang).
le 10 mai, nous avions effectue T0 jours de mer (pOur 58 – 60 jours de péche environ). Apres un repos bien mérité, nous sommes reparis le 27 mai pour le deuxieme Voyage en mer Blanche (Norvège), qui
Pour les mousses egalement, fini la corvee des gamelles: un « pos- tal» assurait le service des repas et se chargeait du nettoyage de la vaisselle et du refectoire. Pareil pour la nourriture: abondante et de grande qualité. Même le cidre
la plupart les chantiers de dé- des remplacements de capitaine sur l’ensemble des cing bacS de
construction en Espagne.
‘époque).
A la mise en service du pont de Brotonne, deux bacs ont etê sup- primes et Jai ete affecte comme capitaine à celui de Quillebeut,
Sur les bacs de Seine
se fit dans de bonnes conditions,
Ayant eu la possibilité d’embar quer au commerce, je suis parti Sur un bananier qui effectuait des
mais malheureusement le pOisson n’était pas au rendez-vous. Nous sommes rentrès à Fécamp avec á
était présent a bord.
dont je suis devenu le responsable pendant quatre ou cing ans. Jai
L’arrivée
peine 500 tonnes de morue salee pour trois mois de mer.
rotations entre Dieppe ou Rouen
pris ma retraite fin 1994, a lage de 64 ans, apres 40 annees dactivite (dont 37 et demie comme marin, et 2 et demie åla scierie Loisel). Mon parcours protessionnel a ete egale- ment anime d’un militantisme syn- dical de plus de 40 ans a défendre les intéréts collectifs et particuliers
et Guayaquil en Equateur, via les Au troisième voyage de cette Antilles (Martinique, Guadeloupe)
des « pêche arrière»
en franchissant le canal de
année 1963, nous avons rejoint les bancs de Terre-Neuve et du Groenland, avec tous les aléas de
La traversée s’est effectuée avec du mauvais temps. Après deux an- nees sur le plancher des vaches (en Algeie), jai retrouvé mon mal de mer qui a dure environ quatre jours. Enfin, j’avais retrouvé la forme pour arriver sur les lieux de
anama. Quel contraste entre
Sud!
Terre-Neuve e l’Amérique du
Ayant pose ma candidature dans les services de dragage et de remorquage de Dieppe, Rouen
êche a cette periode de lan-
la
nee.
Au cours de ce voyage, jai reçu un telegramme de la direction des PecherieS de Fecamp me taisant part de la naissance de notre pre- mier entant (« mere et enfant en bonne santé »). Quelle joie! J’ai arrose l’evenement comme il se doit avec mes camarades (j’avais embarqué des munitions pour fë-
Malgré tout, de cette période historique, il reste la mêmoire åtra- vers les Associations de terre-neu
mbarquement sur les bacs mar imes de la Seine, Ou Jai accom- pli le reste de ma carriere de marin en gravissant les echelons hierar- chiques (brevet de certificat de ca-
Cette année-lá, une ma- chine a trancher la morue de marque Baader avait ete insta-
vas de Fecamp et Saint-Malo.
Fin
(Souvenirs recueillis par Jean- Yves BROUARD)
lée sur le Cap Fagnet, fonction- nant 24 heures sur 24. Le capi- taine mavait designe pour alimen-
pacite, maitre dequipage, jusqua
péche.
et Le Havre, c’est celui de Rouen qui ma contacte pour effectuer un
des marins et des pensionnes.

e marin Jeudi 27 mai 2021
31
LIVRE DE BORD
Problème numéro 1386
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
T R A C
A
s
SE N |T I
8
N A
AERE o R E R
AE
9E C M E 10 D E TER
9
Solution du numéro 1385
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1 MNuT 2 A NE T O 3 REF |OUL E E 4 cL 5 H E R SS E 6 E GEE 7P A N S U E
E P RIX
PR E|LE V |E
HORIZONTALEMENT 1/ Un bon à rien populaire. 2/ Un truc à couper le soufle. Un peu d’or. 3/ Fait sa pelote. Mot de surprise. 4/ Pronom personnel. Travailler avec la cosse 5/ Attaquées par des papillons. Voleur de voleurs. 6/ Lectures de pensées. Qui a perdu tout pouvoir. 7/ Encore et encore. Parasite qui touche les oreilles. 8/ Ouverture sur le front. 9/ Laisser passer le courant. Exerce une influence. 10/ Interdire la reproduction.
– MOTS CROISES
VERTICALEMENT
Bernard JEGOU (5878)/ b.jegou@infomer.fr Charlotte LE MOGNE (O2 23 35 59 40) C.lemogne@infomer.fr
CONSEIL DE SURVEILLANCE Membres : Maurice BENOISH,
emarin
President : Benoit LE GOAZIOU Jean-Luc de FEUARDENT, Pierre LAVIALLE, Antoine de TARLE,
A Marseille: Thibaud TEILLARD (06 42 52 33 04)
1/ Discours confus. 2/ Vere de vase. Un mot qui en entraine un autre. 3/ En position de force. Une croûte à casser. 4/ Empruntées ou emprunteuses. Moyen de transport à rames 5/ Blanchisseuse de cols. Jacquot en Australie. 6/ Fixation d’aviron. 7/ Est en train de percer. Travaillé à chaux.
8/Voix faite pour le cinéma. Préavis de renvois. 9/ Mailles à partir. Cardinaux du Midi. 10/ Changer de direction.
DIRECTEUR DES PARTENARIATS ET DU DEVELOPPEMENT larc LE GUILLO DIRECTION ARTISTIUE Marine CAU (5813) FABRICATION Chef de fabrication: Ghislaine CARDIN (5864) Graphiste : Myriam LE BER (5635)
13 rue du Breil, CS 46305 35063 Rennes cedex
Philppe TOULEMONDE DIRECTOIRE President: Jean-Paul BOUCHER Membre: Jean-Marie BIETTE
Four joindre directement Os correspondants a Hennes, composer le 02 99 32 puis les
.elard@intomer.fr
PUBLIO esponsable commerciale:
quatre chiffres qui suivent chaque nom.
e-Mathilde BRETONNET am.bretonnet@infomer.fr
Directeur de la publication responsable de la rédaction: Jean-Paul BOUCHER Secrétaire général: Jean-Marie BIETTE (5886)
ACtionnare principal OUESIiAINGE
lel. 06 47 21 56 /4 Chefs de publicite Laëtitia BLONDEL – I.blondel@infomer.fr lel. Or 85 86 13 52
Mise en page PAO et conception publicitaire : Anne CAlLLET,
CommisSion paritaire: 0924 T 86326
NSSN 1149-9877
trimestre 2021
Karine DELANIS,
impression : OUES-FRANCE-RENNES 10, rue du Breil-35051 Rennes Cedex 9
REDACTION -AIL: Temarin@infomer.fr Rédactrice ene
Eve BOUVRIE el. 06 07 45 41 90
aurence JEANTIL, Celine GADDIN. cOMPTABILITE lephanie PICOULT (5615) Aicha EL OUARDI (5613)
e@infomer.fr
rance.
Assistantes de publicite:
chef
rançoise PANSART (5881) Regine LE CHENADEC (5844)
Imprime sur du papier UPM produit
emagne et européen, numéro F/11/001. utrophisation: 0,021 kg/tonne.
orteur d
Linda JOURDAN (5616)
marin est édité par: lINFOMER SA ectoire au capital de 263 932 E
RESPONSABLE DE LA COORDINATION DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT Françoise ANDERSON (8756)
SOciete a consel de Survellance
e-Laure GosMOLARD (5893), al.grosmolard@intomer.r Redactrice en chef fadjointe: atherine BALLOT (5640)/ c.ballot@infomer.fr Journalistes: Eve CHALMANDRIER (5874) e.chalmandrier@ infomer.fr Léa CHARRON (5892) / L.charron@infomer.fr Mélanie CHARTIER/m.chartier@infome.fr
ABONNEMENTS Service Clients TSA 80001-35071 RENNES CEDEX 03 44 62 43 82- abonnement@infomer.fr
PEFC 10-31-3502 / Certifié PEFC / pefc-france.org

GENS DE MER
Yvon Wanherdrick, 75 anS, ex-navigant sur toutes les mers du globe et artiste autodidacte
Jai voulu décrire mon parcours de marin polyvalent à une période charnière, qui a vu émerger des bateaux gigantesques et automatisés. »
Près de Port Haliguen à Quiberon, YVon wanherdrick compte parmi ces retraités qui tiennent difficilement en place. Comme sil cherchait à regagner les océans sur lesquels il a báti sa vie professionnelle, echelon par echelon, de simple operateur radio a capitaine de premiere classe. Cutivant sa sensibilite dartiste autodidacte, il peint des aqua- relles saiSISsantes et assemble de su- perbes maquettes sans jamais se ras- sasier.
1988
Wanherdrick traverse, tel un acteur de premier plan, trois decennies devolu- Premiers horizons. La Marine nationale dans un tions majeures dans le commerce ma- commandements. premier temps, avec un service militaire ritime. Sous les mots francs de lauteur, qui admet sans fard etre sujet au mal de mer, on perçoit linternationalisation les PierreVieljeux, Christian Vieljeux et grandissante des équipages, l’appari- Dervers Bealla eFrançois Vieljeux, en tant qu’officier mé tion des routes recommandées et des nouvelles technologies embarquees, l’emergence des pavillons de Complal- sance et des premiers geants des mers. Sa plume raconte surtout beaucoup du quotidien à bord et quelques anec dotes improbables de voyages. Des frayeurs indélébiles comme en 1989, au large de Nouadhibou en Mauritanie, où la coque du Lucien Delmas qu’il commande est fendue sur sa longueur par une épave non signalée. « Pendant plusieurs minutes, f’ai cru devoir or donner l’abandon du navire mais les plafonds de ballasts ont tenu et nous ont permis de rejoindre Dakar pour y
Toujours différentes, les expériences se succedent et lui Ouvrent de nouveauX
a bord du croiseur antiaérien Colbert,
2001 puis les cargos du rochelais Delmas,
Avec passion et discipline, il a égale-
ment composé, pendant huit ans, un té- moignage minutieux de ses navigations
ran
nien. Le marin se tourne alors rapi- dement vers la passerelle avant de va- lider ses examens au Havre a la in des années 1970.
Groix avec la Morbihannaise de
depuis
Dartir des lettres trans
navigation.
mises à mes proches et de mes rap- ports, j’ai rédigé un manuscrit de plus de 2 000 pages, avant de le condenser autour des 400 pages pour sa publica- tion. J’ai voulu décrire mon parcours de marin polyvalent à une période char nière, qui a vu émerger des bateaux gi- gantesques et trés largement automa- tisés », précise Yvon Wanherdrick.
Des grumiers en Afrique aux dé- buts des porte-conteneurs, Yvon
L’ouvrage, De vents, d’écume et d’ho- rizons (Jadis éditions) reprend son itiné- raire: celui d’un entant ne d’une mére bretonne dans le Nord minier et qui rëve d’une « profession qui sorte de l’or dinaire l’aventure démarre à I’Hydro de Nantes, Ou il obtient ses premiers brevets en te- lécommunications et rencontre sa fu- ture epouse, Hose-Helene. premier embarquement à bord de TAn- tilles, fun des derniers paquebots de la Compagnie générale transatlantique.
réparer le bateau. »
Ces expériences, Yvon Wanherdrick a toujours cherché à les poursuivre, y Compris apres sa retraite, notamment comme officier de réserve de la Marine nationale Ou juge assesseur dans les tri- bunaux maritimes. Avec un tel parcours, on comprend qu’il soit difficile de poser
Avec son frere jumeau Joel,
ait
son
Yvon Wanherdrick (à gauche) à la passerelle du « Saint Roch » de Delmas, porte-conteneurs long de 186 mêtres, en novembre 1997.
completement sac a terre.
Bertrand TARDIVEAU
Plus d’informations maritimes sur Ilemarin.ouest-france.fr et dans sa newsletter quotidienne
Jeudi 27 mai 2021 lemarin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :