LE MARIN JOURNAL DE L’ÉCONOMIE MARITIME DE CETTE SEMAINE…version hp air pod ecouteurs acces blind p1-10

emarin
LES ABEILLES
Ambitions
affichées
Exploitation minière: redémarrage chahuté
Céréales: Rouen peut Compter sur la Chine
P.1 15
p. 18
SciencesI Défense Energies marines i Oil & gas I Industries navales I Shipping | Pêche I Nautisme
Nouvelle formule Le marin accelere sur le numérique
emann
14-15
p.4
Chantiers navals
Déconfinement: de meilleurs prix sous les criées Une tres belle saison de la coquille en Manche p. 24
Vents contraires
p. 22
pour le géant Damen en 2020
p. 21

TENDANCES
Premiers saumons d’Alaska
702
Le dernier arrêté mouillage signe
Le nombre d’échouages de cêtacés enregistrés du 1″ janvier au 15 avril dans le
golfe de Gascogne, selon un point effectué par le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins. Soit 30% de moins que la moyenne des années 2017 ä 2020 sur la méme période, qui êtait de 1 031, selon le Réseau national échouages, coordonné
Les premiers saumons d’ Alaska Sont arrives a Seattle le 18 mal. Les pilotes Tim Deal et Bill Jacobsen, d’Alaska airlines, présente aison, un king oe d’Alaska de la sais 37 Ivres, marquant les premiers arrivages venant de Copper River et Cordova.
nier saumon
par l’observatoire Pelagis de La Rochelle.
Le vice-amiral d’escadre Laurent Isnard, préfet maritime de la Méditerranée, a signé le 20 mai à La Ciotat, le dernier arrêté conti- nental encadrant la nouvelle réglementation des mouillages. Celu-ci concerne le territoire du parc national des Calanques et encadre notamment les mouillages des navires de plus de 24 me- tres. Cet arrete a ete pris avant tout pour proteger I’herbier de po- sidonie.
Nous avons besoin d’un Shom
proactif, agile, innovant, performant
et surtout résolument humain. »
Florence Parly, ministre des Armées, en déplacement à Brest le jeudi 20 mai
Baptéme des patrouilleurs Outre-mer
Sabrina Chao au Bimco
PON
Sabrina Chao, patronne de Wah Kwong maritime transport et representante de la troisieme génération d’une dynastie d’armateurs de Hong Kong, a été elue présidente du Bimco, la plus grande association mondiale darmateurs. Elle succéde å la Turque Sadan Kaptanoglu.
La marine a baptisé sa future classe de six patrouilleurs outre-mer du nom de compagnons de la Libëration ultramarins. Le premier, l’« Auguste Benebig »», sera livrê ā Nouméa en 2023 et suivi du « Jean Tranape ». La Polynésie obtiendra le « Teriieroo a Teriierooiterai », ainsi que le « Philippe Bernardino »,. Le dernier de la série, le « Felix Ebouê », rejoindra La Rêunion (également dotée de l’« Auguste Techer ») en 2025. Il donnera son nom également à cette classe de patrouilleurs.
Jeudi 27 mai 2021 lemarin
Plus d’informations maritimes sur lemarin.ouest-france.fr et dans sa newsletter quotidienne

ALA UNE
« Le marin » OUvre une noUvelle page de son histoire
3rexit
A près de 75 ans, le magazine des professionnels de r’économie maritime ouvre aujourd’hui une nouvelle page de son histoire.
CUnion européenne reste ferme sur la péche fa Royaume-Uni
e 27 mai 2021 marque d’une pierre blanche la
nal. Des actualités que d’aucuns
savent retrouver sur le site internet du magazine. Ce, au point que les lecteurs du marin, comme ceux de nombreux autres médias, sinfor- ment aujourd’hui majoritairement via ses supports numériques: site,
longue histoire du marin, débutée le 17 octobre
etait alors un bimensuel, avant de deve- nir un hebdomadaire aux premiers jours de l’année 1948. Depuis, le magazine de l’économie maritime na cesse de paraitre chaque se- maine, jusqu’å ce 3 846° numéro,
newsletter, réseaux SOciaux ou en- core les versions en ligne de I’heb- domadaire, des dossiers spéciaux
Elle passe notamment par une présence quotidienne renforcée et des formats de contenus digitaux plus variés.
et hors-series.
Annick Girardin e reagir vite peene
La chute des trafie:
C’est pour s’adapter au mieux à ces usages en constante évolution que le marin accélére le dévelop-
eessier-
aujourd’hui entre vos mains.
e
A ces éditions, qui ont su s’en-
richir au fil des années de conte- pement de son offre éditoriale digi- nus toujours plus importants afin tale. Figurent désormais sur le site de refléter au mieux l’évolution des internet l’ensemble des contenus différents secteurs qui composent publies au nom du marin. Jusqu ‘ici T’économie maritime, se sont peu a le plus souvent réservés à l’heb- peu ajoutés des doss iers spéciaux domadaire papier, les grands for- et autres hors-series permettant a mats d’articles y paraitront réguliė-
Elle signifie aussi la fin de l’hebdomadaire tel qu’il existe depuis plus de soixante-dix ans. Mais les rendez-vous papier se poursuivent, même s’ils se feront à un rythme différent.
chacun de faire le point sur un do-
rement afin que le lecteur puisse y retrouver la variete des éléments produits par les journalistes de la redaction, de la breve aUx de- cryptages, en passant par les en- quétes, les interviews et autres ac-
maine specifique.
echeu passent aux actes en
Comme beaucoup de titres de la presse écrite, le marin a su aus si prendre le virage numérique. Depuis plus de six ans maintenant, publie chaque jour, du lundi au vendredi, une newsletter permet- tant a ses lecteurs d’être informés des actualités du monde maritime, en France comme à l’internatio-
du Parlemm n
Et parce que le marin est un me- dia spécialise reconnu pour son at- tachement a chacun des secteurs protessionnels maritimes quil suit
alites mises å la une.
En se concentrant davantage sur le support numerique, les jour nalistes du marin comptent aussi mieux valoriser intormation, par le biais de pages thematiques de- diees notamment et un usage ac
depuis des décennies, les lecteurs pourront egalement profiter de la transversalite des sujets traites par le biais d’un hebdo digital. Publie le vendredi midi, il offrira aux abon- nes une synthése des intorma tions les plus importantes de la se- maine, tous secteurs confondus. Et pour ceux qui apprécient de se poser pOur lire lactualite, le conte- nu de cet hebdo digital sera aussi
Ie marng
cru des infographies pour une meileure comprehension des en- jeux economiques du monde ma- ritime. Un monde représenté par des entreprises dynamiques que les lecteurs du marin connaissent bien mais aussi, et surtout, par de nombreuses temmes et de nom- breux hommes quil convient aus- SI de mettre davantage en avant via des entretiens, témoignages, por traits et reportages.
Note pogramne Ce qu’est le Comité Central QUARANTE EQUIPAGES nasideeSdes pëches nmaricime enos premiers Liberty-Ships
ont pris p
NC
Lberty-Ships
CE QUTL DEVRA ETRE
disponible hors connexion.
Aujourd’hui s’ouvre donc une nouvelle page pour le marin. Peut etre meme un nouveau chapitre. ans tous les cas, celui-ci ne pour ra secrire quavec la contiance et la fidélité des lecteurs dont la sa- tistaction est la preOccupation pre- mière de la rédaction. Et le reste ra pour les 75 prochaines années.
Une mise en perspective que les lecteurs retrouveront égale- ment dans les dossiers et hors-se ries dont la publication papier est maintenue avec, la encore, quel- ques nouveautes et changements à decouvrir au fur et a mesure de nos publications.
Le premier numéro du « marin est » sorti le 17 octobre 1946. Toutes les archives du « marin » depuis lors sont accessibles sur son site internet.
Anne-Laure GROSMOLARD rédactrice en chef

5
Jeudi 27 mai 2021
lemarin
75
ts de commerce du 05/2021
dans e
o
pd ots mor
Né le 17 octobre 1946, le marin » fêtera cet automne ses 75 ans.
ewes
m recerd du a casse hdua gn, teg , thya
ossier Peches frangaises du 22/04/2021
10+4
En plus des articles publiés quotidiennement sur son site internet, « le marin » propose ègalement dix dossiers et quatre hors-séries par an pour Taire le point sur certaines activités essentielles de T’êconomie bleue.
arne Chantbers navais du 01/04/20
Noms
r s mea
Focus 1 La quatrieme shipping est enean
Le secteur des ferres ropeen en pleine ecompost0n
Eter
Assises
emarin
vOs& eee
Le marin», ce sont aussi des rendez-vous devenus incontournables dans le monde maritime. Des Assises de l’économie de la mer a celles consacrées â la pêche et aux produits de la mer, sans oublier Euromaritime Ou encore Euronaval.
EN CE MOMENT
cowb a co
RETROUVEZ AUSSI habdemadaire Les dessierst hers-seres es archves depuis 196 Les formles d abennement
ÉVITEZ LES MIGRAINES
‘La zone pour l’éolien flottant en Bretagne sud fixée par lEtat a none n por fape oes depart oe 202
EXPOSER AU SALON OEST PROMOUVOIR voTRE SAVOIR-FAIRE AUPRES DE 1200 ViSITEURS !i
Variété des formats, mise en avant de thématiques à la une, bibliothèque
des parutions, etc. sont autant de nouveautës å retrouver des aujourd’hui sur le site du « marin».
S’adapter en toutes circonstances
Le propre de tout bon marin étaient jusqu’ici publiés dans l’heb- est de savoir sadapter en toutes domadaire papier. Mais ce rendez- Circonstances. Le media qui a vous est peu a peu devenu trop I’honneur de porter ce si beau lent pour vous, professionnels du nom n’echappe pas a la regle. Le secteur, comme pris en etau entre monde globalise va de plus en la vitesse digitale et nos rendez- plus vite. L’information digitalisée vous thematiques mensuels. suit le même rythme. Le temps où l’on pouvait attendre une parution hebdomadaire pour tout savoir sur l’économie et le monde maritime
le marin
le
AMOCO-CAD La colère
le savire
mann
Eph re
=lemarin
On ne va pas vous mentir. C’est le caeur gros que lon a imprimé ce dernier hebdo papier, tant il a mar- qué la vie de marins, sans oublier les journalistes et salaries du titre. Mais I’histoire de la presse et de intormation est faite d’évolutions
est révolu. Vous le savez mieuxque quiconque en nous lisant au quoti-
dien sur nos supports numériques.
La direction et la rédaction du marin ont décidé de franchir une faut aller de l’avant et s’adapter, nouvelle étape en musclant sa pro- encore et toujours. Notre mission duction numérique quotidienne. En plus des articles d’actualitė, amener la meilleure intormation au vous pouvez désormais lire a tout meilleur moment. Quel que soit moment sur notre site internet des interviews, des grands formats et autres focus necessaires au bon décryptage de l’univers écono- mique maritime. Ces contenus
TIME
marin
Og
est d’étre a votre service pour vous
-en
rin
le support, c’est cette mission qui nous a guidés hier et qui nous gui-
ma
tal oe DON
dera encore demain.
Comme le montrent ces quelques unes, « le marin » a su évoluer au fur et à mesure de l’histoire. Le changement effectué aujourd’hui s’inscrit
Jean-Marie BIETTE secrétaire général d’Infomer
dans la continuité d’une adaptation synonyme de progrês.

emarin
Jeudi 27 mai 2021
7
NOUVELLE FORMULE
Reportage in situ pour Anne-Laure Grosmolard, rédactrice en chef. Pas évident d’être à la fois actrice et narratrice de l’événement.
Eve Chalmandrier et Léa Charron, journalistes chargées du secrétariat de rédaction. Pas une ligne du « marin » n’échappe à leur regard.
Deux générations. Au premier plan, Charlotte Le Mogne arrivée il ya quelques mois à la rédaction et chargée de la newsletter. Au second plan, Catherine Ballot, rédactrice en chef adjointe au « marin » depuis quelques annees.
Thibaud Teillard, rédacteur installé à Marseille, est là aujourd’hui. lci avec Loic Fabrègues, journaliste basé dans les Landes, notre spécialiste ès EMR.
Alors il est temps de caler le che- min de fer. Dans le monde de la presse comme de l’édition, il s’agit de representer le magazine (ou le livre) page par page pour dec- der ce quon y met, quelles place longueur et on attribue a tel ou tel papier. lci, c’est le travail d’Eve et Lea, toutes deux journalistes secré- taires de rédaction. Elles discutent donc, s’amusent à ajouter des pages, a en enlever, sagacent gen- timent quon ne leur dise pas exac- tement de combien de signes on a besoin… notamment pour écrire ce reportage. « Alors, on part sur deux ou trois pages?»
lecteur pour vérifier que l’informa- tion est fluide, cohérente et cor respond aux attentes du marin, corriger et éditer l’article en retra- vaillant, le cas échéant, le titre, la legende et tout enrichissement du papier. ll « est compréhensible ce titre sur les small boats ? », ques tionne Eve.
La journée se pOursuit avec lar rivee de Thibaud et Loic en début d’après-midi. Basés respective- ment a Marseille et Ychoux (dans es Landes), is sont venus specia- lement pour ce bouclage. « Bon, mon rendez-vous a été reporté à demain matin, annonce d’emblée Thibaud, le pro du shipping. Je
3 846
Cet ultime hebdomadaire papier est le 3 846″ publié par le marin.
Conge
lI manque une personne dans ce reportage. Mélanie Chartier, journaliste, est actuellement en congé formation.
Contact
Les lecteurs du marin qui veulent témoigner de leur attachement a notre titre peuvent nous écrire à lemarin@infomer.fr.
Toujours disponible
Pendant que des journalistes ré- dacteurs écrivent leurs articles Ou négocient encore quelques heures pour les envoyer aUx secretaires de redaction, celles-ci commencent à relire ceux qui leur Sont parvenus. Leur rôle ? Se mettre da place du
Bernard Jegou, en télétravail depuis plusieurs mois. Ce spécialiste
Mhe
de la pêche est le plus ancien de la rédaction.

8
NOUVELLE FORMULE
le marin
Jeudi 27 mai 2021
fais l’interview à 9h 30 et l’écris dans la foulée, ça ira ?» En toute confiance Eve acquiesce.
Pendant ce temps-là, Catherine, elle, continue d’avancer sur le hors-série Innovations et nouveaux équipements. En charge des doS siers et hors-séries, la rédactrice en chef adjointe du marin s’active. « N’hésitez pas à me demander un coup de main, hein ? J’avance de mon côté mais suis disponible pour l’hebdo. » Comme toujours, Eve et Lea savent qu’elles peuvent compter sur elle. Surtout pour ce dernier opus.
Alors que Léa cale les pages peche avec Bernard, resté en télé- travail ce mardi, Lionel débarque à la rédaction. Le photographe bien connu des pêcheurs vient lui aussi cOuvrir les derniers moments de T’hebdo papier pour lequel Il oft- cie depuis 1989. Pour une fois, il braquera ses appareils sur les cou- lisses du marin.
Chargée des hors-séries et dossiers, Catherine Ballot réfléchit à la une du prochain dossier Innovations. Un travail qui ne se fait jamais seul. Les conseils d’Eve Chalmandrier sont précieux.
Derniere ligne droite
papier et poursuivre laventure
de surveillance d’lnfomer, société éditrice du manin, au sein de la ré-
La journée s’achéve aux alen- tours de 19 h 30, alors que la
principalement sur le numérique
Il est déjà près de 16 h, l’heb- domadaire se remplit. Loic est newsletter du jour est bouclee fier d’avoir déjá rempli sa page EMR. De son cóté, Charlotte, der- nière arrivée a la rédaction du ma- rin, est soulagée de voir aussi les articles tomber pour le site, elle qui est en charge de la newslet- ter. « P&0 et DFDS ? Bien sûr, oui, je prends, merci Thibaud », se réjouit-elle a cette nouvelle pro- position. A Laurie, en stage pour deux mois à la rédaction, elle ex plique en revanche que son su- jet peut attendre un peu car il né- cessite quelques investigations supplèmentaires. « Pas de souci,
afin de satistaire la majorite de ses lecteurs. Un chapitre se ferme, un nouveau SOuvre.
daction. Avec Bernard, venu aussi pour la journée, l’équipe est au complet.
et que le marin est bien avancé. Restent quand meme un peu plus de pages que dhabitude a tra- ter le mercredi matin, dont ce re- portage, alors que cette rubrique est habituellement parmi les pre-
Parée pour boucler cette der- nière édition d’un hebdomadaire
Anne-laure GROSMOLARD
mieres terminees.
Des journalistes mais pas que…
Mercredi 26 mai, le jour se leve. Il est à peine 8 h quand les jouna- istes arrivent tranquillement pour cette matinee un peu speciale. Au programme, le bouclage bien Sur, mais aussi la venue exception- nelle de Jean-Emmanuel Sauvee,
président d’Armateurs de France
(lire aussI page 10), et de Benoit Le Gouaziou, prėsident du conseil
Je creuse », senthousiasme l’etu-
diante en journalisme.
photos, réaliser les infographies et
Chaque semaine le marin nait sous la plume des journalistes. Certes aptes a ecrire, corriger, re- lire mais un peu plus taillibles quand il sagit de la conception du
servir de lien avec le service des rotatives d’Ouest-France où est im-
primé le marin.
Et parce quun journal ne vit pas, Ou difficilement, sans publicité, le marin dispose d’un service dedie. lci à Rennes, trois commerciales
journal.
Le marin ne sort pas dans les Kiosques sans un petit coup de main du service fabrication. Un service essentiel pour traiter les
et deux assistantes de publicite as- Surent le job.
Pour ce dernier bouclage, caméra et appareils photos sont de sortie. Au second plan, Lionel Flageul, photographe au « marin », s’est chargé de prendre toutes les photos de ce reportage.

9
NOUVELLE FORMULE
lemarin Jeudi 27 mai 2021
« Le marin », une aventure collective
La rédaction du « marin» est composée de huit journalistes en poste. Mais aucun des supports qu’il publie ne pourrait r’être sans le travail d’une trentaine de journalistes supplémentaires.
I est rare que les journalistes, notamment quand ils officient en presse écrite, se montrent beaucoup å leurs lecteurs qui ne connaissent donc d’eux que leurs noms, voire leurs pseu-
Comme Frédérick Auvray, notre spécialiste en industries navales, ou Véronique Couzinou, basée à Saint-Nazaire, de nombreux journalistes contribuent chaque jour au traitement de l’information au sein du « marin ».
donymes quand ces mêmes jour- nalistes en ont l’usage. ldem pour les reporters photographes dont
Jean-Marie Le Provost, Pays de la Loire (2007):
le simple crédit est apposé aux sentent avec grand professionna-
liste en énergies marines renouve lables, au marin depuis 2002
lisme à l’extérieur de nos murs. Petit clin d’ceil donc a, dans lordre alphabétique:
images qu’ils procurent aux pu- blications pour lesquelles ils tra-
Alain Lepigeon, Corse (2012);
Lionel Flageul, reporter photo- graphe (1989);
Julien Marsault, Royaume-Uni (2018);
vaillent.
– Richard Goasguen, Normandie (1986);
Feriel Alouti, installée en région Paca, au marin depuis 2019;
Dans le cadre d’un média pro- fessionnel comme le marin, il arrive
Darianna Myszka, Hauts-de- -Raphaël Ortscheidt, La Réunion
Ingrid Godard, Normandie France (2020)
Frédérick Auvray, Nomandie, vales, transport a passagers, act Vites portuaires., arrivé en 1994; DOndo (2017)
toutefois plus fréquemment que les lecteurs, également au coeur notre spécialiste en industries na- (2006) des actualités traitées, puissent mettre des visages Sur les signa- Tures des jounalistes qu’ils sont donc amenés á rencontrer. Une vi pondante en Polynésie française Aquitaine (2015) sibilité accrue par le biais des eve-
Blandine Gorce, Où sont nos Myriam Guillemaud, Nouvelle – Eric Houri, reporter photo-
-Hélène Scheffer, Occitanie (2002);
navires (2002);
e Barrais, notra
– Kévin Stome, Bretagne (2017);
– Jean-Marc Tanguy, notre spé- Cialiste des questions de défense
Natalie Castetz, Normandie graphe (2000); (2016);
nements organisés par le marin et dont l’animation des conférences, tables rondes et autres ateliers est souvent confiée à ses experts jour- nalistes.
Franck Jourdain, Bretagne (2010)
Bertrand Tardiveau, Bretagne (2011);
-Gérard Cornier, notre spécia liste ès flotte française. Les grands armateurs, les grandes compa- gnies et les navires nont aucun se- cret pour lui. Gérard a écrit son pre- mot dans le marin en 1964 !; Véronique Couzinou, Pays de la
(2005);
Anne Kiesel, Bretagne, dont les premières contributions datent de 1984;
Haude-Marie Thomas, la pro des assurances (2016);
Il n’empêche. A l’heure où le ma- in tourne une page importante de son histoire, il nous a semblé im- portant de (re)présenter dans ces colonnes ces contributeurs indis- pensables aux contenus de nos publications. Comme les journa- istes en poste, leur travail est es sentiel au marin, titre qu’ls repre-
Virginie Wojtkowski, Hauts-de- France (2018).
– Arnaud Le Vacon, Bretagne
(2021); en oil and gas (2014): (2014) (2005);
Carole Lanzi, notre spécialiste Lucie Lautrédou, Bretagne Jean Lavalley, Normandie
Certains quittent l’aventure
Loire (2014): Calédonie (2020);
Fabien Dubedout, Nouvelle-
– Loic Fabrègues, Nouvelle- Aquitaine, notamment spécia-
Il convient par ailleurs de pro- fiter de ce coup de projecteur eX ceptionnel sur la redaction du ma- rin pour remercier tout speciale- ment Jean-Yves Brouard et Jean- Paul Vuillaume dont les rubriques s’arrêtent avec cette nouvelle for mule. Chaque semaine ces 37 der- nieres annees, Jean-Yves Brouard a porté la Mémoire de lhistoire et ravi nombre de lecteurs avec ses écrits. Quil en soit sincerement re- mercie. De méme que Jean-Paul Vuillaume pour ses mots croises hebdomadaires qui ont ponctue les dernières pages de l’hebdoma daire papier durant 40 ans. Que leur depart du marin soit syno nyme de nouvell es aventures tout aussi passionnantes
Evidemment, les photographes préfèrent souvent être derrière l’objectif. Tel Eric Houri, à gauche, ou Lionel Flageul, entouré de marins galiciens. Qui dit que ces photos sont des archives ?

10
lemarin
Jeudi 27 mai 2021
NOUVELLE FORMULE
Coup d’aeil dans le rétro
Pour ce dernier hebdomadaire papier, « le marin» donne la parole à un de ses três grands lecteurs, Jean-Emmanuel Sauvée. Le président d’Armateurs de France est aussi le petit-fils de Jean Sauvée, fondateur du « marin ». Séquence souvenirs.
EClair, toujours a Lorient. « Nous sommes en 1934 et mon grand- pere se voit confier la page ma- rine du journal.. C’est le début d’une longue aventure profession nelle mais aussi familiale et aml cale puisque Jean Sauvee et Louis
Our prevoir l’avenir, il faut connaitre le passé, car les évêne ments de ce monde
ont en tout temps des liens aux temps qui les ont pre- cédés. » Cette célébre phrase de
Nicolas Machiavel résonne par Le Gall deviennent trés poches.
«lls avaient la même fibre so- ciale maritime, beaucoup denga- gements communs a l’heure ou naissaient les grands principes du syndicalisme marin », evoque Jean-Emmanuel Sauvée. Et puis, trés rapidement, Jean Sauvee ren- contre Armelle Le Gall, fille de son patron. Un seul regard a suffi à ce quil en tombe amoureux. II devient quelques mois plus tard le gendre de Louis Le Gall.
ticuliérement en cette période
charnière de la vie du marin. Résolument tourné vers l’avenir alors qu’il entame une mue neces saire à la bonne poursuite de sa
mission d’information, le titre n’en oublie pas dou il Vient alorsS quil
Récipiendaire de la légion d’honneur, Jean Sauvée (à gauche), se la verra remettre par Paul Hutin, cofondateur d’Ouest-France, en compagnie de son beau-père et ancien patron Louis Le Gal (au centre).
fetera ses 75 ans dans quelques
OIs. En temOin
Jean- Emmanuel Sauvee a accepte de partager ici quelques-uns de ses SOuvenirs. Un partage inestimable e de la plume de
privilegie,
lement suivi, et apprécié, les diffé- rentes évolutions du titre. Même Si celle en cours le touche davan tage, avec la fin de l’hebdo papier. «Les changements de formats, les parutions spécifiques comme les hors-séries, l’évolution des ru- briques, l’organisation d’événe-
vient Jean-Emmanuel Sauvée. Et même aprés avoir quitté la rédac- tion, il aura sa chronique hebdo- madaire dans les pages du « ma- rin », « Le point de vue de Jean Sauvée ». A la fin de sa vie, alors qu’il n’y voyait plus, il la dictait à ma grand-mere. »
«Le point de vue de Jean Sauvée »
our le marin i
son grand-pere, Jean Sauvée, en 1946 donc. « Mon grand-père etait un jeune homme brillant, ex cellent élėve, qui a debuté sa car- riére comme capitaine au long
Mobilisé en 1939, Jean Sauvée
a passe un an et demi dans un sta- cours pour les Messageries ma- lag en Allemagne. A son retour, il ritimes, indique Jean-Emmanuel passe quelque temps au service de presse de la marine avant de lancer L’Echo du marin, titre qui Sarrêtera en 1944 apres une tren- taine de numeros. Deux ans apres, le journaliste désormais aguerri prend les commandes du marin, qui nait le 17 octobre 1946. « I| y restera jusqu’en 1976, se sou-
ments.. « le marin » Sait s’adap ter et sortir des zones de confort, témoigne-til. Et si je crois person- nellement, et profondément, à lavenir du papier, je comprends la necessite de se concentrer sur la production numérique à I’heure où nombre de profession
Durant trente ans, I’homme a noirci les colonnes du marin, sous son nom mais aussi sous divers pseudos, comme Simon Saint- Martin pour les papiers pëche. « || ya consacre toute sa vie et nous, nous l’écoutions religieusement
Sauvée. Mais la crise des années 1930 est arrivée et a frappé de
plein fouet la marine.
Le jeune officier se tourne alors l’enseignement, a l’Ecole na- tionale de la marine marchande a Lorient, avant de rencontrer Louis Le Gall, rédacteur en chef d’Ouest-
vers
parler de son travail et des sujets quile passionnaient. Nous l’admi-
nels suivent l’actualité sur leur or dinateur ou téléphone. »
rions tous beaucoup.» «Le Saint Graal »
Intarissable, Jean-tmmanuel Sauvée fourmille déjà d’idées pour T’étape suivante. Une fois celle-ci passée et nos lecteurs satistaits, gageons que l’equipe du marin saura sen inspirer pour progres ser encore. « Pour prévoir l’ave- nir, il faut connaitre le passe, car les evenements de ce monde ont en tout temps des liens aux temps qui les ont précédés », écri- vait donc Nicolas Machiavel. Et la citation de se poursuvre ainsi «Créés par les hommes animés de passions, ces évenements doivent nécessairement avoir mêmes résultats. » Souhaitons donc au marin de riches et belles T6 prochaines années
Et Jean Sauvée a su transmettre sa passion pour les marins. A trois de ses cing fils, d’abord, devenus officiers. A certains de ses petits- entants, ensuite, dont, bien en- tendu Jean-Emmanuel Sauvee
qui, dès 1986, fondera la compa- gnie Ponant. « Entre mon grand- père et mon père, administra- teur des affaires maritimes, on peut dire que jai vraiment baigne dans ce milieu. Alors, « le marin », pour moi, c’est un peu comme si c’était notre journal. En tout cas, C’est comme un membre de la fa-
mille. Ou le Saint Graal. »
Au sein de Ponant, comme a la tête d’Armateurs de France, Jean Emmanuel Sauvée a donc naturel-
La passion de Jean Sauvée pour les marins a inspiré ses enfants et petits- enfants, comme Jean-Emmanuel Sauvée, aujourd’hui président d’Armateurs de France.
Anne-Laure GROSMOLARD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :